Hemidactylus frenatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hemidactylus frenatus est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1]. Elle est parfois appelée margouillat.

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Hemidactylus frenatus selon l'UICN (consulté le 9 avril 2013).

Cette espèce d'origine sud-asiatique, elle est pantropicale par introduction. Elle se rencontre [1] :

Habitat[modifier | modifier le code]

Son habitat naturel est la forêt tropicale humide, avec 70 à 90 % d'hygrométrie, mais il s'est adapté aux habitations humaines.

Description[modifier | modifier le code]

Hemidactylus frenatus
Hemidactylus frenatus Juvénile
Hemidactylus frenatus

C'est un gecko insectivore, lorsqu'il fréquente les habitations, c'est un prédateur des moustiques et même des cafards.

Les mâles matures présentent un renflement à la base de la queue, logement des hémipénis.

Cette espèce peut vivre près de dix ans.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce connait de nombreux synonymes :

  • Hemidactylus bojeri Fitzinger, 1843
  • Hemidactylus vittatus Gray, 1845
  • Hemidactylus punctatus Jerdon, 1853
  • Hemidactylus fraenatus Bleeker, 1857
  • Hemidactylus inornatus Hallowell, 1861
  • Hemidactylus pumilus Hallowell, 1861
  • Gecko caracal Tytler, 1865
  • Gecko chaus Tytler, 1865
  • Hemidactylus longiceps Cope, 1869
  • Hemidactylus hexaspis Cope, 1869
  • Hemidactylus tristis Sauvage, 1879
  • Hemidactylus nigriventris Lidth De Jeude, 1905
  • Hemidactylus fragilis Calabresi, 1915
  • Hemidactylus vandermeermohri Brongersma, 1928
  • Hemidactylus okinawensis Okada, 1936
  • Hemidactylus vandermeermohri Wermuth, 1965
  • Hemidactylus auritus Poeppig, 1977

Philatélie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été représentée sur un timbre du Kiribati en 1986 ( 40 c.).

En captivité[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en terrariophilie.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1836 : Erpetologie Générale ou Histoire Naturelle Complete des Reptiles. Librairie Encyclopédique Roret, Paris, vol. 3, p. 1-517 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ballardo, Quijano & Quijano, 1996 : Range extensions for Hemidactylus frenatus in México. Herpetological Review, vol. 27, n. 1, p. 40.
  • Casas-Andreu, Barrios-Quiroz & Cruz-Avina, 1998 : Geographic Distribution. Hemidactylus frenatus. Herpetological Review, vol. 29, n. 1, p. 51.
  • Cook, 1990 : Range extension of the Darwin house gecko, Hemidactylus frenatus. Herpetofauna (Sydney), vol. 20, n. 1, p. 23-27.
  • Darevsky, Kupriyanova & Roshchin, 1984 : A new all-female triploid species of gecko and karyological data on the bisexual Hemidactylus frenatus from Vietnam. Journal of Herpetology, vol. 18, n. 3, p. 277-284.
  • Edgren, 1950 : Notes on the Neotropical population of Hemidactylus frenatus Schlegel. Natural History Miscellanea, n. 55, p. 1-3.
  • McCoy & Busack, 1970 : The lizards Hemidactylus frenatus and Leiolopisma metallica on the Island of Hawaii. Herpetologica, vol. 26, n. 3, p. 303.
  • Meshaka, Butterfield & Hauge, 1994 : Hemidactylus frenatus established on the lower Florida Keys. Herpetological Review, vol. 25, n. 3, p. 127-128.
  • Müller, 2004 : Erfahrungen mit dem Hausgecko (Hemidactylus frenatus). Draco, vol. 5, n. 18, p. 64-67.
  • Norman, 2003 : A new geographical record for the introduced house gecko, Hemidactylus frenatus, at Cabo San Lucas, Baja California Sur, Mexico, with notes on other species observed. Bulletin of the Chicago Herpetological Society, vol. 38, n. 5, p. 98-100.
  • Ota, 1989 : Hemidactylus okinawensis OKADA 1936, junior synonym of H. frenatus in DUMÉRIL & BIBRON 1836. Journal of Herpetology, vol. 23, n. 4, p. 444-445.
  • Saenz & Klawinski, 1996 : Geographic Distribution. Hemidactylus frenatus. Herpetological Review, vol. 27, n. 1, p. 32.

Notes et références[modifier | modifier le code]