Heliconius hecalesia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heliconius hecalesia est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Heliconius.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Heliconius hecalesia a été décrit par William Chapman Hewitson en 1854[1].

Heliconius hecalesia revers

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Heliconius hecalesia hecalesia Hewitson, 1853; présent en Colombie
  • Heliconius hecalesia eximus Stichel, 1923; présent en Colombie.
  • Heliconius hecalesia formosus Bates, 1863; présent au Costa Rica, au Nicaragua, à Panama.
  • Heliconius hecalesia gynaesia Hewitson, 1875; présent
  • Heliconius hecalesia longarena Hewitson, 1875; présent en Colombie.
  • Heliconius hecalesia octavia Bates, 1866; présent au Mexique et Guatemala.
  • Heliconius hecalesia romeroi Brown & Fernández, 1985; présent au Venezuela[1].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Heliconius hecalesia se nomme Five-spotted Longwing en anglais[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un grand au corps fin et aux longues ailes antérieures allongées et arrondies.

Le dessus des ailes antérieure est de couleur marron foncé orné d'une ligne submarginale de taches ovales blanches et d'autres dans l'aire postdiscale,les ailes postérieures sont orange bordées de marron le long du bord externe et de l'apex orné de taches ovales blanches.

Le revers est marron plus clair avec la même ornementation.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Passifloraceae, Passiflora biflora et Passiflora lancearea pour Heliconius hecalesia formosus.

Sur les autres projets Wikimedia :

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Heliconius hecalesia est présent au Guatemala, au Costa Rica, au Nicaragua, à Panama, en Colombie, au Venezuela et en Équateur[1],[3],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Heliconius hecalesia réside jusqu'à une altitude de 1 700 m, dans la canopée de la forêt[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Heliconius », sur funet.fi (consulté le 27 juillet 2012)
  2. a et b « Heliconius hecalesia », sur butterfliesofamerica.com (consulté le 27 juillet 2012)
  3. a et b « Heliconius hecalesia », sur tolweb.org (consulté le 27 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]