Heinrich von Lüttwitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lüttwitz.
Heinrich von Lüttwitz
Naissance 6 décembre 1896
Krumpach, Province de Silésie
Décès 9 octobre 1969 (à 72 ans)
Neuberg
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Heer
Grade General der Panzertruppe
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives
Croix allemande

Le titre de cet article contient le caractère ü. Quand celui-ci n'est pas disponible ou n'est pas désiré, le nom de l'article peut être représenté comme Heinrich von Luettwitz.

Le baron Heinrich Diepold Georg Freiherr von Lüttwitz[Notes 1] (6 décembre 1896 à Krumpach9 octobre 1969 à Neuberg) est un général allemand des troupes de Panzer (blindés) 'General der Panzertruppe) qui a servi dans la Heer au sein de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est, pendant la bataille de Normandie, commandant de la 2e Panzerdivision avec le grade de Generalleutnant (général de Corps d’armée). Lors de la contre-offensive des Ardennes, il encercle les troupes américaines à Bastogne et leur demande de se rendre. Il reçoit en réponse le célèbre « Nuts ! » (« des clous ! ») du général parachutiste américain McAuliffe.

Il fut décoré de la croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et épées.

Il est cousin du baron Smilo von Lüttwitz et du comte Hyazinth Strachwitz von Groß-Zauche und Camminetz, tous deux aussi généraux allemands.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Freiherr est un titre de noblesse, pouvant se traduire comme Baron, et non une partie d'un nom de famille. La forme féminine est Freifrau et Freiin.
  2. La candidature d'Heinrich von Lüttwitz a été reçue par le Heerespersonalamt (HPA - Armée du Personnel de bureau) le 28 avril 1945. Le Major Joachim Domaschk a décidé le 30 avril: «Heeresgruppe B, rapporte que le Général Von Lüttwiz avec les forces restantes de la Heeresgruppe B était soit fait prisonnier de guerre, soit disparus au combat dans la poche de la Ruhr, le 15 avril. La nomination n'était donc pas encore traitée conformément à la rectification AHA 44 Ziff. 572. La liste des nominations aux grades supérieurs de la croix de chevalier de la Croix de Fer contient également une note du 28 avril 1945: «reporté». Une obtention n'a donc pas pu se produire. Le numéro séquentiel "157" et la date de présentation ont été affectés par l'Association des récipiendaires de la Croix de chevalier[3].

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Patzwall and Scherzer 2001, p. 289.
  2. a et b Scherzer 2007, p. 519.
  3. Scherzer 2007, p. 157.
Bibliographie
  • (de) Berger, Florian (2000). Mit Eichenlaub und Schwertern. Die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges. Selbstverlag Florian Berger. ISBN 3-9501307-0-5.
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Patzwall, Klaus D. and Scherzer, Veit (2001). Das Deutsche Kreuz 1941 - 1945 Geschichte und Inhaber Band II. Norderstedt, Allemagne: Verlag Klaus D. Patzwall. ISBN 3-931533-45-X.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939 - 1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.