Guy André

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guy André (homonymie).

Guy André (né à Montréal le 17 novembre 1959) est une personnalité politique québécoise. Il a été le député bloquiste à la Chambre des communes du Canada dans la circonscription de Berthier—Maskinongé de 2004 à 2011. Il est travailleur social et réside à Pointe-du-Lac. Il est également le père de 2 enfants. Il s'attaque à des causes environnementales autour de l'eau.

Le dossier des obus du Lac Saint-Pierre, ses interventions face aux problèmes des algues bleues et l'exclusion de l'eau dans le traité de l'ALENA sont parmi les principaux dossiers qui le préoccupe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est bachelier en Service social de l’Université du Québec à Montréal et détenteur d’une maîtrise en Service social de l’Université Laval, axée sur le développement local en milieu rural.

Antérieurement, il a occupé le poste de travailleur social et organisateur communautaire au Centre de Santé de Maskinongé (mission CLSC).

Il a enseigné l’éthique au Cégep de Trois-Rivières.

Guy André a été impliqué dans de nombreuses causes et organismes communautaires de la région.

Il a occupé la fonction d’attaché politique auprès du député de Maskinongé, Rémy Désilets, du Parti québécois.

Il a pratiqué la médiation familiale à titre professionnel.

Guy André a travaillé avec des organismes issus du milieu communautaire soit en contribuant à leur fondation, en participant au sein de leur conseil d’administration et en soutenant leurs activités. Nommons ici :

  • La Maison des Jeunes de Louiseville
  • La Maison de la Famille de Louiseville
  • Accord Mauricie (violence conjugale)
  • La CLÉ en éducation populaire (alphabétisation)
  • L’avenue Libre (Santé mentale)
  • Le Gyroscope (soutien aux parents)
  • La Maison de Jeunes Au bout du Monde (St-Paulin/St-Alexis)
  • La Maison de l’abondance (lutte à la pauvreté)
  • L’association des aidants naturels (aînés)
  • Le Service Travailleur de rue de Maskinongé
  • Centre L’Étape (toxicomanie)

Il a été l’un des fondateurs de la Coopérative en Aide domestique de la MRC Maskinongé, qui fournit 27 emplois rattachés à l’économie sociale.

Il a également contribué à la constitution de la coopérative L’intermède, accueillant 12 logements sociaux pour familles monoparentales à Louiseville.

Sur le plan politique, il a été l’un des principaux acteurs dans la réalisation du projet d’agrandissement du Centre de Santé de la MRC de Maskinongé.

Homme d’équipe qui favorise la concertation, il a présidé la table sectorielle enfance-famille du Conseil Régional de Développement de la Mauricie (CRD), présidé la table de concertation jeunesse de Maskinongé et est membre du Consortium en développement social de la Mauricie.

Homme de vision et de conviction, il veut surtout faire du Québec un pays parmi les autres dans le monde, avec des valeurs d’entraide et de solidarité humaine.

Liens externes[modifier | modifier le code]