Pointe-du-Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pointe-du-Lac (homonymie)
Pointe-du-Lac
Moulin seigneurial de Tonnancour
Moulin seigneurial de Tonnancour
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Trois-Rivières
Date de fondation 1738
Maire
Mandat
Yves Lévesque (dernier)
Jusqu'en 2017
Démographie
Gentilé Pointe-du-Laquois, e
Géographie
Divers
Site(s) touristique(s) Moulin seigneurial de Tonnancour

Pointe-du-Lac est un des six secteurs de la Ville de Trois-Rivières. Avant le 1er janvier 2002, elle était une ville québécoise de 6 902 habitants. Lors des réorganisations municipales québécoises de 2002, elle a été fusionnée avec les municipalités de Sainte-Marthe-du-Cap, Cap-de-la-Madeleine, Saint-Louis-de-France, Trois-Rivières et Trois-Rivières-Ouest, pour former l'actuelle ville de Trois-Rivières.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pointe-du-Lac est située sur la pointe sablonneuse située au nord-ouest du lac Saint-Pierre, à l'ouest de l'agglomération centre de Trois-Rivières.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La maison Dufresne, l'une des maison patrimoniales de Pointe-du-Lac

Le moulin seigneurial de Tonnancour, construit à l'époque de la Nouvelle-France, est restauré dans les années 1970. La richesse des milieux naturels locaux, notamment les milieux humides en bordure du lac, est protégée à l'intérieur des limites du Refuge faunique de Pointe-du-Lac et de la Réserve écologique Marcel-Léger. La localité est desservie par l'autoroute Félix-Leclerc (A-40).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Abénaquis nomment le lieu Ôbômkôntek qui signifie « camp de la pointe de sable blanc. Le toponyme descriptif de Pointe-du-Lac provient du site où la localité est construite. La première dénomination provient de la concession de la seigneurie en 1656 du gouverneur de Trois-Rivières, Pierre Boucher à son gendre Étienne Seigneuret et à Jean Sauvaget de la « terre de la Pointe du lac St-Pierre ». Le lieu a aussi porté le nom de Tonnancour et de village Sainte-Geneviève. Le moulin seigneurial est construit en 1721. La localité est fondée en 1738. L'église actuelle est construite en 1882[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Banque de noms de lieux du Québec : Pointe-du-Lac », 50156, sur Commission de Toponymie du Québec,‎ 2007 (consulté le 25 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]