Guerre entre la France et le Trarza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guerre entre la France et le Trarza est un conflit entre les forces du nouvel émir du Trarza, Mohamed al-Habib, et celles de la France de Charles X et de l'ultra comte de Villèle. En 1827, Muhammad tenta de prendre le contrôle du royaume du Waalo (situé au sud du fleuve Sénégal), alors protégé par la France. À Dagana, le , l'émir pris pour épouse Ndjeumbeut Mbodj, la linguère (l'héritière) de ce royaume. La France envoya un important corps expéditionnaire et mit en déroute l'armée de Muhammad. Le , un traité est signé entre le gouverneur du Sénégal Pujol et Mohamed al-Habib, qui renonce au trône du Waloo pour lui-même et pour les descendants de son union avec Ndieumbeutt Mbodj[1].

Cette guerre incita la France à se développer au nord du fleuve.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James L. A. Webb Jr., « The Trade in Gum Arabic : Prelude to French Conquest in Senegal », The Journal of African History, vol. 26, no 2/3,‎ 1985, p. 149-168 ;
  • Muhammed Al Muhtar W. As-sa'd, « Émirats et espace émiral maure : le cas du Trârza aux XVIIIe et XIXe siècles », Mauritanie, entre arabité et africanité », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, no 54,‎ juillet 1990, p. 53-82 ;
  • Mohamed Mokhtar Ould Saad, L’Émirat du Trarza et ses relations avec les royaumes soudanais de la vallée du fleuve Sénégal au cours des XVIIIe et XIXe siècles, Département d’histoire/FLSH, Université de Nouakchott.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boubacar Barry, Le royaume du Waalo : le Sénégal avant la conquête, Éditions Karthala,‎ 1985 (ISBN 9782865371419, présentation en ligne)