Guerre entre la France et le Trarza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guerre entre la France et le Trarza est un conflit entre les forces du nouvel émir du Trarza, Mohamed al-Habib, et celles de la France de Charles X et de l'ultra comte de Villèle. En 1827, Muhammad tenta de prendre le contrôle du royaume du Waalo (situé au sud du fleuve Sénégal), alors protégé par la France. À Dagana, le 18 juin 1833, l'émir pris pour épouse Ndjeumbeut Mbodj, la linguère (l'héritière) de ce royaume. La France envoya un important corps expéditionnaire et mit en déroute l'armée de Muhammad. Le 30 août 1835, un traité est signé entre le gouverneur du Sénégal Pujol et Mohamed al-Habib, qui renonce au trône du Waloo pour lui-même et pour les descendants de son union avec Ndieumbeutt Mbodj[1].

Cette guerre incita la France à se développer au nord du fleuve.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James L. A. Webb Jr., « The Trade in Gum Arabic : Prelude to French Conquest in Senegal », The Journal of African History, vol. 26, no 2/3,‎ 1985, p. 149-168 ;
  • Muhammed Al Muhtar W. As-sa'd, « Émirats et espace émiral maure : le cas du Trârza aux XVIIIe et XIXe siècles », Mauritanie, entre arabité et africanité », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, no 54,‎ juillet 1990, p. 53-82 ;
  • Mohamed Mokhtar Ould Saad, L’Émirat du Trarza et ses relations avec les royaumes soudanais de la vallée du fleuve Sénégal au cours des XVIIIe et XIXe siècles, Département d’histoire/FLSH, Université de Nouakchott.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boubacar Barry, Le royaume du Waalo : le Sénégal avant la conquête, Éditions Karthala,‎ 1985 (ISBN 9782865371419, résumé)