Gregory Mankiw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gregory Nicholas Mankiw

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gregory Mankiw

Naissance 3 février 1958 (56 ans)
Domicile Wellesley dans le Massachusetts
Nationalité américaine
Champs Économie ,(Néolibéralisme), (Libéralisme), (Nouveau keynésianisme)
Institutions MIT, Université Harvard
Diplôme Université de Princeton, Massachusetts Institute of Technology
Renommé pour ses travaux économiques (nouveau keynésianisme, croissance économique), président du Council of Economic Advisers

Gregory Nicholas Mankiw est un macroéconomiste américain de la nouvelle économie keynésienne né le 3 février 1958 dans le New Jersey, de père ingénieur et de mère enseignante.

Il a entrepris ses études d’économie à l’université de Princeton, où il réussit ses examens en 1980 avec la mention summa cum laude. Il commence ensuite une thèse au Massachusetts Institute of Technology (MIT), qu'il interrompt pendant un temps pour étudier à la Harvard Law School, et achève son doctorat en 1984. Il enseigne ensuite à l’Université Harvard et devient professeur titulaire dans la même université en 1987.

Ses recherches portent sur les ajustements des prix, sur les marchés financiers, sur le comportement des consommateurs, en passant par les théories de la croissance économique et par les politiques monétaires et budgétaires. Il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles.

Il est actuellement professeur d’économie à l’Université Harvard, où il enseigne la macroéconomie. Au-delà de l’enseignement, il dirige le programme d’économie monétaire du National Bureau of Economic Research et est conseiller de la réserve fédérale des États-Unis de Boston et du Congressional Budget Office. Il a été nommé par le président George W. Bush à la présidence du Council of Economic Advisers le 29 mai 2003 (et ce jusqu'au 18 février 2005).

Il vit à Wellesley dans le Massachusetts, avec sa femme Deborah et leurs trois enfants Peter, Nicholas et Catherine.

Travaux en économie[modifier | modifier le code]

Un des livre les plus célèbres de cet économiste est Les dix principes de l'économie. Greg Mankiw y résume les enseignements de la science économique. Ces principes sont développés dans des modèles théoriques, puis validés par des études empiriques rigoureuses.

Ce sont les dix principes ci-dessous :

  1. Les individus font face à des arbitrages (« il n'y a pas de repas gratuit »).
  2. Le coût d'une chose mesure ce à quoi on renonce pour l'obtenir.
  3. Les individus rationnels raisonnent à la marge.
  4. Les individus réagissent aux incitations (c'est-à-dire aux coûts et bénéfices de différentes actions).
  5. L'échange est profitable pour tous.
  6. Les économies de marché sont généralement un bon mode d'organisation de l'activité économique.
  7. L'État peut parfois améliorer les situations de marché.
  8. Le niveau de vie d'une économie dépend de sa capacité à produire des biens et services.
  9. Les prix augmentent lorsque la Banque centrale imprime trop de monnaie.
  10. À court-terme, la société est confrontée à un arbitrage entre inflation et chômage.

Ce livre est une référence dans l'enseignement de l'économie au niveau universitaire. La première édition des Principes de l’Économie de Mankiw a connu un succès retentissant dans les pays anglophones, dès sa parution en 1998. Elle a par la suite été traduite en vingt langues et vendue à plus de 20 millions d’exemplaires. En 2006, elle a fait l’objet d’une mise à jour et d’une adaptation européenne en collaboration avec Mark Taylor.

Le livre donne aussi son nom a un cours à Harvard, « Economics 10 », donné par Mankiw. Le cours est réputé et connait un grand succès depuis plusieurs années à Harvard. Cependant, durant une journée d'automne 2011, ce cours fait l'objet d'une contestation, dans la continuité du mouvement Occupy Wall Street né en septembre 2011 : le 2 novembre, 70 étudiants ont quitté le cours, pour protester contre l’idéologie qu’il relaie, accusée d’être à l’origine des déséquilibres économiques actuels[1]. En décembre 2011, Mankiw a réagi à cet événement dans le New York Times[2].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :