Greek Revival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le style Greek Revival s'est épanoui en Angleterre et aux États-Unis aux XVIIIe et XIXe siècles. En opposition au style palladien qui s'inspirait du modèle classique italien, il recherche la beauté en s'inspirant des formes et des proportions des anciens temples grecs. Il est considéré comme le premier style national aux États-Unis.

Vers la fin du XVIIIe siècle, il y eut un regain d'intérêt pour l'architecture classique en Europe et aux États-Unis. À l'origine basé sur l'architecture romaine, c'est dans les années 1820 que l'architecture américaine commença à glisser vers un style plus inspiré de la Grèce antique. De nombreux facteurs expliquent ce changement : la guerre de 1812 a entraîné aux États-Unis un mépris de tout ce qui pouvait rappeler l'Empire britannique, y compris en architecture. Le modèle romain appelé style fédéral, n'a donc plus été vu comme le meilleur et la Grèce est apparue comme le berceau de la démocratie. En outre, en 1821, ce pays entamait sa guerre d'indépendance contre l'Empire ottoman entraînant la sympathie des Américains, eux aussi indépendants depuis peu.

Exemples[modifier | modifier le code]

Exemples en photographies[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]