Giustino Fortunato

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Giustino Fortunato (1777-1862).
Giustino Fortunato
Image illustrative de l'article Giustino Fortunato
Fonctions
XXIIIe - Sénateur
Biographie
Date de naissance 4 septembre 1848
Lieu de naissance Rionero in Vulture
Date de décès 23 juillet 1932 (à 83 ans)
Lieu de décès Naples
Nationalité italienne
Profession Historien

Giustino Fortunato (Rionero in Vulture, 4 septembre 1848 - Naples, 23 juillet 1932) est un historien et homme politique italien des XIXe et XXe siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giustino Fortunato était un historien et homme politique, connu pour son engagement sur la question méridionale.

Giustino Fortunato qui est né à Rionero in Vulture (Basilicate), est issu d'une famille bourgeoise. Son grand - oncle homonyme a été le premier ministre du Royaume des Deux-Siciles de 1849 à 1852.

Giustino Fortunato a étudié au Collège des Jésuites et a ensuite étudié le droit à l' Université de Naples. Après avoir obtenu son diplôme, il fonde les revues Unità Nazionale et Patria. En mai 1880, il est élu à la Chambre des députés italienne et le 4 avril 1909, Sénateur.

Giustino Fortunato, ainsi que d'autres politiciens italiens comme Pasquale Villari, Francesco Saverio Nitti, Gaetano Salvemini ont formé un groupe de penseurs socio-politique, appelé « meridionalisti » (Méridionalistes), en soutenant que les politiques économiques du gouvernement central du nouvel État nouveau faisait preuve de discrimination en penalisant les intérêts du Sud au profit de ceux du Nord.

Dans les dernières années de sa vie, il s'est éloigné de son pays natal à cause de l'incompréhension de ses concitoyens et de deux incidents témoignant l'ingratitude du peuple, comme en 1917, quand il a été poignardé par un agriculteur à Rionero, qui l'accusait d'avoir soutenu la guerre.

Giustino Fortunato est mort à Naples à l'âge de 83 ans.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Commendatore SSML Regno BAR.svg Commandeur de l'Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare date: 13 décembre 1891[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ricordi di Napoli, Treves, Milan, 1874.
  • I Napoletani del 1799, G. Barbèra, Firenze, 1884.
  • Santa Maria di Vitalba, V. Vecchi, Trani, 1898.
  • Rionero medievale, V. Vecchi, Trani, 1899.
  • Notizie storiche della Valle di Vitalba, 6 vol., V. Vecchi, Trani,(1898 - 1904).
  • Il Mezzogiorno e lo Stato italiano. Discorsi politici, 1880-1910, 2 vol., Laterza, Bari, 1911.
  • Pagine e ricordi parlamentari, I, Laterza, Bari, 1920; II, A. Vallecchi, Florence, 1927.
  • Riccardo da Venosa e il suo tempo, Vecchi et C., Trani, 1918.
  • Rileggendo Orazio, in « Nuova Antologia », 1924.
  • Nel regime fascista, 1926.
  • Le strade ferrate dell'Ofanto, 1880-1897, Vallecchi, Florence, 1927.
  • Carteggio tra Giustino Fortunato e Umberto Zanotti-Bianco, Collezione meridionale editrice, Rome,1972.
  • Carteggio, Laterza, Rome-Bari,(1978-1981).
  • Giustino Fortunato e il Senato. Carteggio, 1909-1930, Soveria Mannelli, Rubbettino, 2003.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cingari, Giustino Fortunato, Rome; Bari, Laterza,‎ 1984 (ISBN 88-420-2473-2)
  • Gaetano Cingari, Il Mezzogiorno e Giustino Fortunato, Parenti,‎ 1954
  • Maurizio Griffo, Profilo di Giustino Fortunato : la vita e il pensiero politico, Florence, Centro editoriale toscano,‎ 2000 (ISBN 88-7957-162-1)
  • Giovanni Minozzi, Giustino Fortunato, Potenza, M. Armento & C,‎ 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]