Gilles Dorronsoro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilles Dorronsoro est un chercheur en science politique, spécialiste de l'Afghanistan et de la Turquie contemporains.

Après avoir obtenu en 1996 un doctorat en sociologie politique à l'École des hautes études en sciences sociales pour ses recherches sur l'Afghanistan, il a été professeur de science politique à l'Institut d'études politiques de Rennes, ainsi que coordinateur scientifique à l'Institut français d'études anatoliennes. Il a été chercheur invité à la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale. Il est aujourd'hui enseignant en relations internationales à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il est le cofondateur du European Journal of Turkish Studies[1] et du South Asia Multidisciplinary Academic Journal[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • avec Elise Massicard , 'Being a Member of Parliament in contemporary Turkey', European Journal of Turkish Studies 3 | 2005[3]
  • 'La torture discrète : capital social, radicalisation et désengagement militant dans un régime sécuritaire', European Journal of Turkish Studies 8 | 2008[4]
  • 'Les politiques ottomane et républicaine au Kurdistan à partir de la comparaison des milices Hamidiye et korucu : modèles institutionnels, retribalisation et dynamique des conflits', European Journal of Turkish Studies 5 | 2006 [5]
  • 'The autonomy of the political field. The resources of the Deputies of Diyarbakır (Turkey): 1920-2002', European Journal of Turkish Studies 3 | 2005[6]
  • avec Olivier Grojean et Jeanne Hersant , 'Surveiller, normaliser, réprimer', European Journal of Turkish Studies 8 | 2008[7]
  • 'Kabul at War (1992-1996) : State, Ethnicity and Social Classes', South Asia Multidisciplinary Academic Journal [Online] 2007[8]
  • 'La politique de pacification en Afghanistan', in Stratégies de la guérilla, sous la direction de Gérard Chaliand, Payot, 1994.
  • 'L'économie de guerre en Afghanistan', in Les économies de guerre, sous la direction de Jean-Christophe Rufin et François Jean, Fayard, 1996.
  • 'National Interest, ideology and misperception in Foreign Policy : the case of the Afghan policy of Pakistan', Jean-Luc Racine (ed.), Oxford University Press.
  • 'The Taleban Factor in Regional Politics', in Christophe Jaffrelot (ed.), Pakistan : Nationalism wihtout a Nation ?, Manohar-CHS 2001.
  • 'The EU and Turkey: between geopolitics and social engineering', in Dannreuther, Roland (ed), The UE and its Periphery, Routledge, 2003.
  • 'Afghanistan : le probable réalisé ou de l’inutilité des sciences sociales en temps de crise' in Les sciences sociales à l’épreuve du 11 septembre, Aminah Mohammad-Arif et Jean Schmitt (eds), 2004.
  • 'Vers la fin du régime sécuritaire', Olivier Roy (dir.), La Turquie un pays européen ?, Universalis, 2004.
  • 'UNSC and Afghan Wars', in Dominik Zaum, Vaughan Lowe, Sir Adam Roberts and Jennifer Welsh (Eds), ""Security Council and War"". London: Oxford University Press
  • La révolution afghane, des communistes aux tâlebân, (Khartala, 2000)
  • Revolution Unending: Afghanistan, 1979 to the Present (Columbia University Press, 2005)
  • La Turquie conteste. Régime sécuritaire et mobilisations sociales (Éditions du CNRS, 2005).
  • La Turquie, périphérie occidentale ou puissance d'Asie ? (Éditions Autrement, 2009)

Matières enseignées[modifier | modifier le code]

  • Épistémologie, méthodologie des sciences sociales et relations internationales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]