Gaspard de Santa-Cruz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaspard de Santa-Cruz (Gaspar de Cruz) était un moine dominicain portugais, né vers 1520 à Evora[1], et décédé le 5 février 1570. Il fut le premier missionnaire du Cambodge.

Envoyé en Inde avec onze autres religieux de cet ordre, il fonde un monastère à Goa en 1548. Venant de l'île de Malacca[2], il arrive en 1550 dans la province vietnamienne de Hà-tiên, à cette époque territoire khmer[3].

Il réside à la cour royale en 1555[4] et séjourne à Angkor Vat en 1556[5]. En 1556, il reste un mois à Canton, mais ne peut former une communauté chrétienne[6].

Il revient à Lisbonne en 1569, est nommé archevêque de Malacca et se consacre aux victimes de la peste.

Notamment aidé de renseignements fournis par Pereira, un compatriote prisonnier en Chine pendant dix-sept ans, il écrit le premier ouvrage européen entièrement consacré à la Chine, le Tractado em que se contam muito por extenso as cousas da China[7], paru à Evora au Portugal en 1569[8], republié en Anglais, à Londres, par Samuel Purchas en 1625.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie universelle, ancienne et moderne, etc, Volume 10, Louis Gabriel Michaud, 1813
  2. Vietnamese Church cares for lepers amid indifference of government and people
  3. Les débuts du christianisme vietnamien
  4. Missions étrangères de Paris: Cambodge
  5. Angkor Vat
  6. Matteo Ricci
  7. Tractado em que se contam muito por extenso as cousas da China, Gaspar da Cruz, Portucalense Editora, 1937
  8. Aller et venir: faits et perspectives, Volume 2, Flora Blanchon,Centre de recherche sur l'Extrême-Orient de Paris-Sorbonne