Gare de Montluçon-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montluçon-Ville
Image illustrative de l'article Gare de Montluçon-Ville
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Montluçon
Adresse Avenue Marx-Dormoy
03100 Montluçon
Coordonnées géographiques 46° 20′ 16″ N 2° 35′ 46″ E / 46.337763, 2.59605346° 20′ 16″ Nord 2° 35′ 46″ Est / 46.337763, 2.596053  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités et TER Auvergne
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) de Montluçon à St-Sulpice-Laurière
de Montluçon à Gouttières (déposée)
de Montluçon à Moulins
de Bourges à Miécaze (non exploitée vers Miécaze)
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Historique
Mise en service 7 novembre 1859
Ouverture 1863 (BV actuel)
Architecte Compagnie du PO

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montluçon-Ville

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
Montluçon-Ville

Géolocalisation sur la carte : Allier

(Voir situation sur carte : Allier)
Montluçon-Ville

La gare de Montluçon-Ville est une gare ferroviaire française de la ligne de la ligne de Montluçon à Saint-Sulpice-Laurière, située sur le territoire de la commune de Montluçon, dans le département de l'Allier, en région Auvergne.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains Intercités et TER Auvergne.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Montluçon est mise en service le 7 novembre 1859 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Montluçon à Moulins. Elle est établie sur la rive droite du Cher, au sud de la ville[1], les bâtiments ne sont que provisoires. Le 9 décembre 1861, la gare est desservie par la ligne de Bourges à Montluçon qui se rattache à la ligne de Moulins sur la rive gauche du Cher[2].

En 1862, les travaux des bâtiments définitifs ont commencé, la ville a également engagé les travaux de création d'une avenue, avec aménagement de ses abords[3].

Le 28 août 1864, Napoléon III arrive par le train et la gare, dont le bâtiment définitif a été achevé l'année précédente, pour sa visite de Montluçon[4].

La ligne de Montluçon à Moulins a été fermée au trafic voyageur le 12 octobre 1972 et au trafic fret (branche Commentry-Villefranche d'Allier) en 2005.

L'étoile ferroviaire de Montluçon s'est réduite en 2007 et 2008 avec la suspension pour raisons de sécurité du trafic ferroviaire sur les lignes Montluçon - Clermont via Volvic et Montluçon - Ussel, l'état de la voie étant, faute d'entretien et d'investissements suffisants, trop dégradé. Si l'avenir de la ligne Clermont - Montluçon via Volvic est incertain, celui de la ligne d'Ussel semble lui scellé, l'étude commandée par le conseil régional ayant conclu à une rentabilité socio-économique trop faible pour justifier sa remise en état. Il a été suggéré de la transformer en voie verte.

Montluçon dispose de deux autres gares de moindre importance : la gare de La Ville-Gozet sur la ligne de Bourges et la gare de Montluçon-Rimard sur celle de Commentry.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Un TER en gare

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets ouverts tous les jours. Un distributeur automatique de billets TER est disponible à l'entrée des quais. Un passage souterrain permet la traversée des voies.

Desserte[modifier | modifier le code]

Montluçon-Ville est desservie[5] par :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules et un abri pour les vélos y sont aménagés[5].

La gare est desservie par les autocars : TER Auvergne reliant Vichy à Montluçon, Saint-Éloy-les-Mines à Montluçon et TER Limousin reliant : Felletin à Montluçon, Ussel à Montluçon.

Dépôt de Montluçon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rotonde ferroviaire de Montluçon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François et Maguy Palau, « 4.13 Montluçon-Moulins : 7 novembre 1859 », dans Le Rail en France : Le Second Empire, t. 2 : 1858 - 1863, Palau, 2001 (ISBN 2-950-94212-1), p. 87-88
  2. François et Maguy Palau, « 5.31 Bourges-Montluçon : 9 décembre 1861 », dans Le Rail en France : Le Second Empire, t. 2 : 1858 - 1863, Palau, 2001 (ISBN 2-950-94212-1), p. 144
  3. Rapports et délibérations - Allier, Conseil général, 1862, p. 11 intégral (consulté le 17 septembre 2013)
  4. Site coll-ferry-montlucon.planet.com : 1. La Gare, dans Circuit Napoléon III - Montluçon une ville industrielle au milieu du XIXe siècle (consulté le 17 septembre 2013).
  5. a, b et c Site SNCF TER Auvergne, Informations pratiques sur les gares : Gare de Montluçon-Ville lire (consulté le 1er octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Austerlitz Vallon Intercités Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Auvergne Montluçon-Rimard
ou Commentry
Clermont-Ferrand
Limoges-Bénédictins Huriel TER Limousin /
Auvergne
Terminus Terminus
Bourges
Vierzon
Saint-Amand-Montrond - Orval
La Ville-Gozet TER Centre /
Auvergne
Terminus
Montluçon-Rimard
Terminus
Commentry