Génépi blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le génépi blanc (Artemisia umbelliformis) est une plante aromatique de la famille des Astéracées recherchée pour la fabrication de liqueurs.

Synonymes :

  • Artemisia laxa (Lam.) Fritsch
  • Artemisia mutellina Vill.

Description[modifier | modifier le code]

  • Forme : tiges de 5 à 20 cm de haut, entièrement velues et soyeuses, à souches émettant des rosettes de feuilles blanches et luisantes.
  • Feuilles : pétiolées, profondément divisées en 3 à 5 segments principaux, entières ou le plus souvent terminées en 2 à 3 lanières étroites.
  • Fleurs : capitules comportant de 10 à 20 fleurs jaunâtres, pédonculées et formant une grappe dressée lâche occupant presque la moitié de la tige. Certaines espèces comportent 25 à 50 fleurs par capitule.

Floraison[modifier | modifier le code]

De juillet à septembre.

Habitat[modifier | modifier le code]

Rochers et éboulis entre 2 000 et 3 700 m. Le génépi partage souvent son habitat avec l'edelweiss (bien que ce dernier ait une préférence pour les terrains siliceux). Mais il affectionne particulièrement les barres rocheuses, des endroits souvent difficiles d'accès voire dangereux.

Toxicité[modifier | modifier le code]

Non toxique, le génépi contient, comme l'absinthe, une molécule potentiellement dangereuse, la thuyone. Pris en trop grande quantité, il provoquera des réactions convulsivantes ou hallucinogènes.

Protection[modifier | modifier le code]

  • En Italie, la cueillette est interdite.
  • En France, les quantités autorisées diffèrent selon les départements et la cueillette peut être aussi totalement interdite. Dans les Hautes-Alpes, l’arrêté préfectoral du 22 novembre 1993, modifié par l'arrêté no 2008-185-7 du 3 juillet 2008, limite le ramassage à 100 brins[1] ; même restriction en Isère[2]. En revanche, il n'y a pas encore d'arrêté en Savoie, ce que regrette la FRAPNA[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté préfectoral du 22 novembre 1993 et modificatif n° 2008-185-7 du 3 juillet 2008 concernant la cueillette du génépi », sur FloreAlpes.com (consulté le 9 septembre 2013).
  2. « Arrêté n° 2010.06151 pour la protection des espèces végétales sauvages et champignons dans le département de l'Isère », Préfecture de l'Isère (consulté le 9 septembre 2013).
  3. « Flore : le génépi à cueillir avec modération », Actu Frapna, no 44,‎ juillet 2012, p. 2 (lire en ligne).