Friedrich-Ludwig Jahnstadion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le Friedrich-Ludwig-Jahn-Stadion à Herford en Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Friedrich-Ludwig Jahnstadion
Jahnsportpark berlin 2006.jpg
Généralités
Adresse Friedrich-Ludwig Jahn Sportpark, district de Prenzlau, Berlin
Coordonnées 52° 32′ 35″ N 13° 24′ 19″ E / 52.543056, 13.405278 ()52° 32′ 35″ Nord 13° 24′ 19″ Est / 52.543056, 13.405278 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 1 octobre 1952
Rénovation 1964, 1970, 1986/1987, 1998
Utilisation
Clubs résidents Hertha Berlin (réserve)
Berliner FC Dynamo
Propriétaire ville de Berlin
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 20 000
Dimensions 110 × 72 m

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Friedrich-Ludwig Jahnstadion

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Friedrich-Ludwig Jahnstadion

Le Friedrich-Ludwig Jahnstadion est un stade omnisports situé dans le Friedrich-Ludwig Jahn Sportpark dans le district de Prenzlau à Berlin.

Le site est entouré au Sud par la Eberswalderstrasse, au Nord par la Max Schmeling Halle, à l'Ouest par le Mauerpark (qui fut une partie du Mur de Berlin).

Avec 20 000 places assises, le stade est le 2e plus grand de la capitale allemande, après l'Olympiastadion.

Le site comporte des facilités pour la pratique de plusieurs disciplines.

Il est employé par la Réserve du Hertha Berlin et Berliner FC Dynamo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Friedrich Ludwig Jahn Sportpark en 1954.

À partir de 1825, la zone ou se trouve le stade fut utilisée pour l'entraînement et le drill par un Régiment de Garde de l'armée prussienne. Quelques maisons d'habitations furent construites à cet endroit mais cela ne dura pas car le site fut ensuite consacré à la pratique du sport. Entre 1892 et 1904, le Hertha BSC Berlin joua à cet endroit. La Ville de Berlin acheta le terrain en 1912 et commença à l'aménager l'année suivante.

Après la Seconde Guerre mondiale et la partition de la ville en secteurs contrôlés par les Alliés, l'endroit se retrouva dans le secteur soviétique et donc en RDA à partir de 1949.

Un stade de football doté d'une piste d'athlétisme pouvant accueillir 30 000 spectateurs fut construit en vue d'héberger le festival mondial de la jeunesse en 1951. D'abord appelé "Berliner Sportpark", le site fut renommé Friedrich-Ludwig Jahn Sportpark, par les autorités communistes en l'honneur du centenaire de la naissance de Friedrich-Ludwig Jahn, considéré comme le "père" de la Gymnastique en l'Allemagne.

En 1988, le stade fut rénové et sa capacité réduite à 20 000 places.

Utilisations[modifier | modifier le code]

De 1963 à 1989, le stade accueillit la Journée Olympique de l'Athlétisme, copié sur l'évenement similaire annuel organisé dans la partie Ouest de la ville. Ce meeting connut l'amélioration de quelques records du monde comme celui du Lancer du javelot de Uwe Hohn (104 m80), le 20 juillet 1984, le premier jet à plus de 100 m.

Le club de DDR-Oberliga du Berliner FC Dynamo disputa ses rencontres à domicile au F-L. Jahnstadion. L'enceinte hébergea dix rencontres de la sélection nationale est-allemande entre 1951 et 1990, y inclus la rencontre du 13 mars 1974 qui se solda par une victoire record (5-2) contre la Belgique, devant 30.000 spectateurs.

Le stade vit aussi se produire l'équipe de Football américain de Berlin Thunder (NFL Europe) lorsque l'Olympiastadion n'était pas disponible.

Pour des raisons de sécurité, l'équipe Réserve du Hertha BSC Berlin emploie ce stade lorsqu'une assistance plus importante est attendue. La finale de la "Berliner Pokal" y est jouée chaque saison.

En juillet 2006, le Hertha Berlin y joua deux rencontres européennes. D'une part la demi-finale de Coupe Intertoto contre le FK Moscou (0–0) devant 8 500 personnes puis le match de qualification pour la Coupe de l'UEFA, contre le FC Ameri Tbilisi (1–0).

L'enceinte fut aussi le théâtre de quelques concerts dont un de Michael Jackson.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

Page ad hoc sur Wikipédia en Allemand et Anglais