Forêt de stèles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forêt de stèles
L'entrée de la forêt de stèles
L'entrée de la forêt de stèles
Informations géographiques
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Shaanxi
Ville Xi'an
Coordonnées 34° N 108° E / 34, 108 ()34° Nord 108° Est / 34, 108 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1944
Collections Stèles
Informations visiteurs
Site web http://www.beilin-museum.com/

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Forêt de stèles
Une copie à l'encre d'une des stèles du musée, appelée le « dieu de la littérature montrant le godet ». Il représente les quatre vertus du Confucianisme et est constitué de sinogrammes. « Montrer le godet » est une expression qui signifie arriver premier aux examens impériaux.

La forêt de stèles, ou musée Beilin de Xi'an (en chinois : 碑林, en pinyin : Bēilín, qui signifie « forêt de stèles »), est un musée d'histoire, fondé en 1944, rassemblant des stèles et des sculptures de pierre situé à Xi'an, dans la province chinoise du Shaanxi. Depuis cette date, il est considéré comme le principal musée du Shaanxi.

Le musée est installé sur un site qui fut autrefois un temple confucianiste du XIe siècle. En 1992, en raison du grand nombre de stèles présentes, il a été officiellement renommé « forêt de stèles ». Il y a au total 3 000 stèles dans le musée, réparties en sept salles d'exposition qui présentent principalement des travaux de calligraphie, des peintures et des documents historiques[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La forêt de stèles a commencé à exister avec les stèles de Kaicheng Shi Jing (开成石经碑) et Shitai Xiao Jing (石台孝经碑), deux groupes de stèles gravées pendant la dynastie Tang et présentées au temple de Confucius de Chang'an. En 904, une armée rebelle a saccagé Chang'an et les deux stèles ont été évacuées vers l'intérieur de la ville. En 962, elles ont été replacées dans le temple de Confucius alors restauré. Pendant la dynastie Song (1087), une salle spéciale a été construite pour abriter et présenter ces deux groupes de stèles. Elle a été endommagée pendant le séisme de 1556 de Shaanxi, lors de la dynastie Ming.

Stèles[modifier | modifier le code]

Le musée abrite près de 3 000 stèles, ce qui représente la plus grande collection de ce type en Chine. La plupart date de la dynastie Tang. Les stèles portent les textes qui formaient le socle de l'enseignement sous la dynastie Han. Il est possible d'acheter des copies papier des stèles, réalisées par décalquage à l'encre.

Parmi les stèles inhabituelles s'en trouve une du XVIIIe siècle qui représente un projet de contrôle des inondations dues au Yangzi Jiang. Une autre semble représenter un pied de bambou, mais en regardant plus en détail, on s'aperçoit que les feuilles et les branches forment un poème. La plus ancienne date de 175 (Dynastie des Han orientaux).

La célèbre stèle nestorienne (大秦景教流行中国碑) a été transportée vers le musée en 1907, après que les autorités locales ont appris que l'aventurier danois Frits Holm était en ville pour « obtenir » le monument et le faire sortir du pays[2].

D'autres stèles présentes :

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]