Fistule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fistule artérioveineuse.

Une fistule est un abouchement anormal d'une cavité dans une autre au cours d'un processus évolutif pathologique. On la distingue des malpositions d'organes, ou des malformations anatomiques.

Elle peut être la conséquence d'une maladie, d'une complication d'une intervention : fistules digestives, fistules vésicales…

En recherche agronomique, c'est un orifice pratiqué sur un animal vivant pour y effectuer des prélèvements.

Utilisation dans la recherche agronomique[modifier | modifier le code]

Les fistules sont des ouvertures artificielles obstruées par un bouchon en plastique sur des poches digestives d'un animal vivant. Concrètement, le bouchon en plastique installé sur l'animal permet d'avoir accès aux aliments ingérés par l'animal pour y étudier leur digestion.

Types de fistule[modifier | modifier le code]

Fistule uro-digestive[modifier | modifier le code]

Entre le côlon sigmoïde et la vessie ou entre le côlon sigmoïde et le vagin ou entre la vessie et le vagin, mettant en relation le contenu d'organes différents. La symptomatologie étant l'apparition de contenu digestif ou urinaire dans un autre organe. Deux millions de femmes au moins en Afrique, en Asie et dans la Région arabe en sont atteintes, et 50 000 à 100 000 nouveaux cas environ se déclarent chaque année[1].

Fistule anale[modifier | modifier le code]

Louis XIV.jpg

La fistule anale est l'apparition d'un conduit entre le canal anal et la peau, pouvant traverser le sphincter anal. Cette affection est généralement due à une infection locale au niveau des glandes d'Herman et Desfosses[Quoi ?], situées au niveau du canal anal, à l'origine d'un abcès dont le contenu va progressivement s'extérioriser. Le patient se plaint d'écoulements purulents que l'on voit sortir du conduit lors de la pression. Le traitement consiste en la résection chirurgicale du conduit pathologique. Un patient célèbre de cette affection fut Louis XIV, qui usa d'instruments que son médecin privé avait inventés, à Versailles de nombreux membres de la Cour prétendirent en souffrir également, car le roi en avait fait un mal à la mode.

Fistule artério-veineuse[modifier | modifier le code]

La fistule artério-veineuse est volontairement fabriquée par le chirurgien qui abouche une veine du bras dans une artère, ce qui a pour effet d'augmenter le débit à ce niveau (chute des résistances par shunt du réseau distal capillaire) et d'obtenir une dilatation veineuse importante et une augmentation de la résistance de la paroi de la veine (elle prend un aspect d'artère), pour permettre la pose ponctuelle de circuits de circulation extra-corporelle lors d'un traitement par hémodialyse. La fistule possède l'avantage sur le cathéter (posé obligatoirement sur une grosse veine centrale) de permettre la cicatrisation entre les séances – et par conséquent moins d'entrée de germes.

Certaines fistules artério-veineuses sont spontanées et selon leur importance elles peuvent entraîner des troubles circulatoires, voire une insuffisance cardiaque à haut débit.

Fistule pancréatique[modifier | modifier le code]

La fistule pancréatique est une méthode d'étude du suc pancréatique

  • chez l'animal : fistules chroniques in vivo
  • chez l'homme : tubage duodénal

Fistule labyrinthique[modifier | modifier le code]

  • Cholestéatome et labyrinthite chronique

Complication de l’otite chronique à cholestéatome. La tumeur épidermique a érodé progressivement le canal semi-circulaire, dont les éléments osseux ont disparu. Symptômes : des vertiges. Une fistule labyrinthique nécessite une intervention chirurgicale d’urgence, pour éviter une infection du labyrinthe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site de l'UNFPA

Articles connexes[modifier | modifier le code]