Eximbank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de l'Export-Import Bank of the United States.
Slogan de l'Export-Import Bank of the United States : « When U.S. exports, America works » (littéralement, « Quand les É.-U. exportent, l'Amérique travaille »).

L'Eximbank ou ExIm Bank (Export-Import Bank of the United States : « Banque d'import export des États-Unis ») est une agence de crédit aux exportations américaine.

Son objectif est de soutenir et d'encourager les exportations de produits américains vers les différents marchés mondiaux. Sa création en tant qu'entité autonome par le Congrès des États-Unis date de 1945, et sa mission consiste à proposer des garanties ainsi que des assurances sur les achats de biens et de services aux États-Unis, auprès des acteurs économiques qui ne sont pas capables ou prêts à accepter le risque de change.

Au XXIe siècle, l'Eximbank fait partie des instruments privilégiés de la politique commerciale américaine.

D'autres eximbanks se sont développées dans d'autres pays du monde : Chine, Angola, Turquie ou Vietnam font partie de ces pays.

Critiques[modifier | modifier le code]

L'Eximbank a été critiqué pour avoir prétendument favorisé certains groupes au détriment des intérêts des contribuables américains. Parmi ceux-ci, les critiques mentionnent les sociétés Boeing et Enron, très subventionnés, ainsi que celles qui cultivent de très bonnes relations avec les gouvernements étrangers et des sociétés nationales étrangères. Par exemple, la China National Nuclear Corporation (CNNP) a obtenu en 1996 un prêt de 120 millions USD à faible taux d'intérêt[1].

L'Eximbank est surnommée la « banque de Boeing[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Timothy Carney, « Bank Scam », sur National Review,‎ 31 mai 2002 (consulté le 19 décembre 2007)
  2. (en) Personnel de rédaction, « Trading blows », The Economist,‎ 13 août 2009 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]