Elizabeth Irving

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elizabeth Irving

Nom de naissance Dorothea Elizabeth Irving
Naissance 14 avril 1904
Londres, Angleterre
Décès 9 janvier 2003 (à 98 ans)
Rotherfield Greys (en)Oxfordshire
Nationalité Britannique
Pays de résidence Angleterre
Profession Actrice
Activité principale Présidente du Women's Institute
Autres activités
Fondatrice de Keep Britain Tidy
Distinctions
Ascendants
Conjoint
Sir Felix John Morgan Brunner
Descendants
Sir John H. K. Brunner
Nicholas L. B. Brunner
Timothy B. H. Brunner
Daniel F. B. Brunner
Sir Hugo L. J. Brunner
Famille

Dorothea Elizabeth Irving, Lady Brunner, OBE, JP (en) (fonction se rapprochant du juge de paix français) (14 avril 1904 - 9 janvier 2003) était une actrice britannique, fille des acteurs H. B. Irving et Dorothea Baird, petite-fille de l'acteur de théâtre de l'époque victorienne Henry Irving. Son frère aîné était le décorateur-scénographe et directeur artistique Laurence Irving, bien connu à Hollywood. Elizabeth Irving était Présidente de la Fédération Nationale du Women's Institute (W.I.) et fondatrice du groupement Keep Britain Tidy.

Premières années[modifier | modifier le code]

Née au 1 Upper Woburn Place à Londres en 1904, Dorothea Elizabeth Irving était coutumière de se présenter sous son second prénom d'Elizabeth. Elle fut éduquée chez elle puis à la South Hampstead High School (en) ; quand la famille partit habiter Oxford en 1916, elle fréquenta Oxford High School (en) puis Wycombe Abbey School (en). Elle quitta l'école à 16 ans pour apprendre la comédie à Oxford et Londres. Elle débuta sur scène à 12 ans dans The Bells (en), pièce dans laquelle son père avait un rôle majeur. Ses premiers rôles en tant qu'adulte furent Titania dans Le Songe d'une nuit d'été, dans The Pretenders d'Henrik Ibsen et dans Trilby (en) de George du Maurier. Elle eut aussi un rôle dans le film muet de A. V. Bramble, Shirley (1922), adapté du roman éponyme de Charlotte Brontë[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle épousa Sir Felix John Morgan Brunner, 3e Baronnet (1897–1982), homme d'affaires et fils de Sir John Fowler Brunner (2nd Baronnet) et de Lucy Marianne Vaughan Morgan, le 8 juillet 1926. Ils eurent cinq fils. Après leur mariage, Elizabeth Irving abandonna la comédie et devint Lady Brunner en 1929 à la mort du père de son mari, le 2nd baronnet[1]. En 1937, ils achetèrent Greys Court (en) dans l'Oxfordshire et firent don de la maison au National Trust en 1969 tout en continuant à y vivre[2].

Activités et vie sociale[modifier | modifier le code]

En 1946, elle tint le bureau de Justice of the Peace (J.P.) du Comté d'Oxford[3]. De 1951 à 1956, elle fut Présidente de la Fédération Nationale du Women's Institute et fonda, en 1955, le groupement Keep Britain Tidy[4]. À partir de 1966, elle fut Présidente du groupement pour 19 ans, après quoi elle en fut son premier Vice-président. Elle fut nommée Officier de l'Ordre de l'Empire britannique (O.B.E.) en 1964 pour son travail dans la Campagne de Keep Britain Tidy. Elle fut Présidente du Groupement Féminin de Santé Publique pendant 10 ans à partir de 1966, et Présidente du Henley and District Housing Trust[2]. De 1968 à 1971 elle fut membre du Conseil général consultatif de la BBC[1]. Les édifices Brunner du Denman College (en), comme le Collège éducatif résidentiel pour adultes du Women's Institute, près d'Oxford, furent inaugurés après elle.

Elizabeth Lady Brunner est morte chez elle à Greys Court d'une crise cardiaque, dans le village de Rotherfield Greys, Oxfordshire, le 9 janvier 2003 à l'âge de 98 ans.

L'un de ses trois fils encore vivants est Sir Hugo Brunner, Chevalier de l'Ordre royal de Victoria, JP (en), Lord Lieutenant d'Oxfordshire, Angleterre. Entre 1996 et 2008, il rédigea un récit posthume qui couvrait l'enfance de sa mère jusqu'à ses débuts sur scène. Il le publia en 2010, avec un résumé de la fin de sa vie, sous le titre de Child of the Theatre (L'enfant du Théâtre) (Perpetua Press, Oxford).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [1] Nécrologie du Daily Telegraph du 28 janvier 2003
  2. a et b Shirley Anglesey, ‘Brunner, (Dorothea) Elizabeth, Lady Brunner (1904–2003)’, Oxford Dictionary of National Biography, online edn, Oxford University Press, Jan 2007; online edn, Jan 2009 accessed 3 March 2010
  3. Charles Mosley, editor, Burke's Peerage, Baronetage & Knightage, 107th edition, 3 volumes (Wilmington, Delaware, U.S.A.: Burke's Peerage (Genealogical Books) Ltd, 2003), volume 1, page 556
  4. [2] Histoire de la campagne de Keep Britain Tidy

Article traduit de la page anglaise correspondante.

Liens externes[modifier | modifier le code]