Edgar Zilsel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edgar Zilsel (né à Vienne en Autriche le 11 août 1891-mort le 11 mars 1944 à Oakland, Californie, États-Unis d’Amérique) est un historien des idées et philosophe des sciences autrichien. Bien que Zilsel ne soit pas un historien de l'art, son travail sur la notion de génie a été lu par de nombreux spécialistes de l'art, comme Erwin Panofsky ou Charles de Tolnay.

Biographie[modifier | modifier le code]

E. Zilsel naît dans une famille juive, d'un père avocat. Après une formation à l’Université de Vienne entre 1910 et 1916, il enseigne à l'université populaire. Membre du Cercle de Vienne dont il représente l'aile gauche avec Otto Neurath, il perd son poste en 1934 suite à la tentative de putsch nazi qui provoqua la mort de Dollfuss. Entre 1934 et 1938, il enseigne comme professeur de mathématiques et de physique dans le secondaire. Suite à l’Anschluss, il se réfugie en 1939 en Angleterre, puis aux États-Unis. Malgré l'obtention de différentes aides et notamment d'une bourse de la fondation Rockefeller, il continue à enseigner dans le secondaire, au Hunter College de l'Université de la Ville de New York, puis au Mills College d'Oakland en Californie. C'est dans cette ville qu'il se suicide en 1944.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • Le Génie, Paris, Éditions de Minuit, 1999, 301 p. (préface de Nathalie Heinich).