Eau purifiée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une eau purifiée est une eau issue d'un traitement physique destiné à supprimer les impuretés. L'eau distillée et l'eau déminéralisée (aussi appelée déionisée), souvent utilisées en laboratoire et dans l'industrie, sont des exemples bien connus.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Il est d'usage d'utiliser de l'eau très pure (déminéralisée : eau sans ou avec des traces de sels minéraux) pour certaines opérations de rinçage en traitement de surface : la qualité d'eau de rinçage doit être suffisante pour évacuer correctement les polluants sans en apporter d'autres.

L'eau ultrapure est requise en micro-électronique et en chimie analytique pour par exemple doser par spectrométrie des teneurs en ppb d'une espèce chimique en solution aqueuse.

Dans le domaine de la santé, l'obtention d'une eau purifiée d'une certaine qualité est dans certains cas indispensable. Par exemple, en hémodialyse, la pharmacopée prescrit une eau totalement exempte d'aluminium[1].

Mesure de la pureté[modifier | modifier le code]

La mesure de la conductivité électrique d'un électrolyte liquide est un moyen typique de contrôler en continu (au moyen d'un automate en industrie) la qualité de la purification. Pour fixer les idées, une eau déionisée de haute qualité présente une conductivité d'environ 5,5 μS/m.

Exemples
Type Résistivité (kΩ·cm)
Eau industrielle
4 à 8
Eau de ville
7 à 15
Eau déminéralisée
150 à 500

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Le Hir, J.-C. Chaumeil, D. Brossard, Pharmacie galénique - Bonnes pratiques de fabrication des médicaments, 9e éd., p. 52, Masson, 2009

Articles connexes[modifier | modifier le code]