District de Charsadda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
District de Charsadda
Le district de Charsadda est en rouge sur la carte. Il fait partie de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert). Les régions tribales sont en bleu.
Le district de Charsadda est en rouge sur la carte. Il fait partie de la province de Khyber Pakhtunkhwa (en vert). Les régions tribales sont en bleu.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Khyber Pakhtunkhwa
Chef-lieu Charsadda
Démographie
Population 1 022 364 hab. (1998)
Densité 1 026 hab./km2
Langue(s) Pachtou, anglais
Géographie
Superficie 99 600 ha = 996 km2

Le district de Charsadda est une subdivision administrative de la province Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 1 022 364 personnes, dont 19 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 31 % environ, dont 47 pour les hommes et 14 pour les femmes[1].

Politique[modifier | modifier le code]

Le district est représenté par les six circonscriptions no 17 à 22 à l'Assemblée provinciale de Khyber Pakhtunkhwa. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été respectivement remportées par trois candidats du Parti national Awami et trois du Parti du peuple pakistanais (S), dont Aftab Ahmad Khan Sherpao[2], et durant les élections législatives de 2013, par un candidat de la Jamiat Ulema-e-Islam (F), quatre du PPP (S) devenu Qaumi Wattan et un du Pakistan Tehreek-e-Insaf[3].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Le district, qui possède une frontière commune avec les régions tribales, est situé au cœur du conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan qui oppose les autorités aux insurgés talibans pakistanais.

Deux importants attentats ont eu lieu dans le district. Le 21 décembre 2007, à l'approche des élections législatives prévues pour le 8 janvier 2008, Aftab Ahmad Khan Sherpao (qui dirige un petit parti dissident du Parti du peuple pakistanais) est ciblé par un attentat qui tue 57 personnes, surtout des partisans de Sherpao à Charsadda. Il est revendiqué par le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP). Le 13 mai 2011, un double-attentat à Shabqadar fait au moins 80 morts, surtout des cadets d'une branche paramilitaire de la police. L'attaque est aussi revendiquée par le TTP, qui indique réagir à la mort d'Oussama ben Laden sur le sol pakistanais le 2 mai.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]