Direction générale des études et recherches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Direction générale des études et recherches (DGER)
Création 26 octobre 1944
Disparition 28 décembre 1945
Juridiction Gouvernement provisoire de la République française
Précédent Direction générale des services spéciaux (DGSS) Service de documentation extérieure et de contre-espionnage (SDECE) Suivant

La Direction générale des Études et Recherches (DGER) est un organe de renseignements créé en 1944. Il résulte de la fusion entre l'ancien BCRA de Londres et les Services de renseignements d'Alger, devenus respectivement en 1942 le BRAL (André Dewavrin) et le BRAA (Paul Paillole). La fusion de ces deux services constitue la DGSS, confiée à André Dewavrin. Le sigle DGSS restera provisoire (ses deux dernières initiales rappelant trop de tristes souvenirs). Il est transformé en DGER. Jacques Soustelle est nommé directeur de la DGER du 6 novembre 1944 au 18 avril 1945, suivi par André Dewavrin du 19 avril 1945 à avril 1946.

Lors de sa fondation, la DGER est constituée de plus de 10 000 hommes d'origines diverses. Parmi les effectifs, certains hommes sont des techniciens chevronnés du renseignement, d'autres des néophytes sans formation. La DGER deviendra le SDECE en 1946, après une sérieuse sélection, étant précisé que les services du Deuxième Bureau sont rattachés à l'Armée.