Dennis Meadows

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meadows.
Dennis Meadows (2004).

Dennis L. Meadows (né le 7 juin 1942 au Montana (États-Unis)) est un scientifique et professeur émérite de l'Université du New Hampshire et l'auteur du célèbre Rapport Meadows en 1972.

Membre honoraire du Club de Rome, il a reçu — avec l'Américain et « père de la tomographie » David Kuhl — le Japan Prize en 2009[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a commencé à travailler au Massachusetts Institute of Technology à la fin des années 1960[citation nécessaire]. De 1970 à 1972, il a été le directeur du projet « Predicament of Mankind » pour le Club de Rome[2]. Il est ensuite devenu professeur titulaire. Il a été durant plusieurs années directeur d'un programme universitaire en ingénierie et business. Il a donné des conférences dans une cinquantaine de pays.

Il a reçu le Japan Prize en avril 2009[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Dynamics of commodity production cycles.
  • 1973 : Toward global equilibrium: collected papers. Eds.
  • 1975 : Beyond growth : essays on alternative futures.
  • 1974 : Dynamics of Growth in a Finite World
  • 1977 : Alternatives to growth-I : a search for sustainable futures : papers adapted from entries to the 1975 George and Cynthia Mitchell Prize and from presentations before the 1975 Alternatives to Growth Conference, held at the Woodlands, Texas. Eds.
  • 1992 : Beyond the Limits: Confronting Global Collapse, Envisioning a Sustainable Future
  • 1995 : The Systems Thinking Playbook
  • 2004 : Limits to Growth: The 30-Year Update. With Donella Meadows and Jørgen Randers. ISBN 978-1-931498-58-6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Liste des membres honoraires du Club de Rome
  2. Dennis L. Meadows (1977). Alternatives to growth-I: a search for sustainable futures : papers adapted. p.309.
  3. "2009(25th)Japan Prize Laureates", Science and Technology Foundation of Japan [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]