Dead Man's Shoes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dead Man's Shoes

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Matlock, décors du film

Réalisation Shane Meadows
Scénario Shane Meadows
Paddy Considine
Acteurs principaux
Sociétés de production Warp Films
Big Arty Productions
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Thriller
Sortie 2004
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dead Man's Shoes est un thriller dramatique britannique réalisé et écrit par Shane Meadows, sorti en 2004 au Royaume-Uni. Le film a par ailleurs été projeté à divers festivals internationaux, tels que le Festival du film britannique de Dinard ou le Festival international du film de Toronto, dans lesquels il a reçu plusieurs prix. Il met en scène le retour d'un soldat après son service militaire qui va tout faire pour venger son frère maltraité durant son absence par quelques brutes locales.

Tourné dans le Derbyshire, à Matlock, Dead Man's Shoes est la sixième réalisation de Shane Meadows, après Small Time (1996), Where's the Money, Ronnie ? (1996), Twenty Four Seven (1997), A Room for Romeo Brass (1999) et Once Upon a Time in the Midlands (2002). Dead Man's Shoes, à l'instar de ses trois précédents films, a bénéficié de projections dans plusieurs festivals dans lesquels il a été récompensé. Aussi, malgré cette reconnaissance internationale, la réception critique et publique demeure plus nuancée.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Richard quitte sa ville natale dans les Midland pour rejoindre l'armée. Anthony, son frère ayant un léger handicap mental, se met alors a fréquenter une bande locale de petit traffiquants de drogue : Sonny le chef, Herbie, Soz, Big Al, Tuff, John et Mark. Bien que faisant partie de la bande, il en devient le souffre-douleur : violence physique, consommation forcée de drogue, intimidation… Jusqu'au jour ou la bande lui font consommer énormément d'acide, le traine dans une ruine, et provoquent volontairement un bad trip très violent. Puis ils le laissent dans les ruines. Anthony, resté seul, se suicide.

Richard revient dans son village natal pour l'enterrement de son frère. Il se met en tête de le venger. Il commence à terroriser les membres de plusieurs manière : il fixe du regard un des membres puis l'insulte violemment, il apparait avec un masque à gaz, vole une grande quantité de drogue, pénètre dans une maison et maquille vulgairement certains membres pendant leur sommeil, menace verbalement…

La bande discute de la manière de régler ce problème. Sonny souhaite le tuer avec une arme à feu, tous ne sont pas d'accord. Puis Herbie découvre John assassiné, l'inscription « one down » (un de moins) est taggée sur le mur. La bande panique.

Le lendemain matin, ils se rendent à la ferme isolée où réside Richard. Big Al s'approche de la bâtisse, et attire Richard à l'extérieur, pendant que Sonny vise avec une arme. Le coup est tiré, mais c'est Big Al qui est touché à la tête. Ils paniquent, et s'enfuient en voiture. La voiture tombe en panne plus loin, et ils sont obligés de rentrer à pied. Tuff panique et part de son côté.

Arrivé dans la maison de Sonny, ils se mettent à fouiller la maison. Richard, également présent, verse furtivement une grande quantité de drogue — précédemment volée — dans la théière, et disparait. Sonny, Herbie et Soz boivent le thé. Lorsqu'ils se retrouvent sous les effets de la drogue, Richard apparait. Il tue Sonny d'une balle dans la tête, et Soz d'un violent coup au visage. Pendant que les effets s'estompent chez Herbie, Richard l'interroge pour savoir qui est la dernière personne qui a participé au bad trip fatal de son frère. Pour le pousser à parler, il lui fait ouvrir une valise où se trouve le cadavre recroquevillé de Tuff. Il lui promet également de l'épargner. Une fois qu'Herbie lui donne l'information, il le tue d'un coup de couteau.

Mark, la dernière personne, ne semble plus faire partie de la bande : il vit avec sa femme et ses enfants, et n'a pas été mis au courant par les autres de la vengeance de Richard. Richard repère les enfants de Mark, et leur donne un couteau et le masque à gaz. Les enfants reviennent dans leur maison. Voyant cela, Mark décide d'emmener ses enfants en voiture pour tenter d'identifier la personne qui leur a remis les deux objets. Richard profite de cette absence pour rencontrer la femme restée à la maison. Il se présente comme un vieil ami de Mark, en précisant être le frère d'Anthony.

Mark, revenu chez lui, apprend que Richard est passé. Il raconte alors a sa femme l'histoire qui le lie à Anthony. Un peu avant l'aube, Richard pénètre chez Mark, et le menace d'un couteau. Ils vont ensemble sur le lieu où Anthony s'est suicidé. Richard est surpris de voir que Mark ne correspond pas à l'idée de monstre qu'il s'était faite de lui. Puis il se rend compte qu'il ne peut pas le tuer. Il explique à Mark qu'il est devenu à son tour un monstre, lui donne le couteau, et ordonne de le tuer. D'abord réticent, Mark finit par donner un coup de couteau à Richard. Puis il part, laissant Richard dans une marre de sang.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Pour les besoins du tournage de Dead Man's Shoes, Paddy Considine (scénariste) et Shane Meadows (réalisateur et scénariste) ont fait appel à un membre de leur famille respective : le premier a demandé à Matt Considine, et le second a fait appel à Arthur Meadows, leur conjoint[5].

Un message marque la fin du générique : « in memory of Martin Joseph Considine », que l'on peut traduire par « en mémoire de Martin Joseph Considine ». C'est le père de Paddy Considine. En effet, juste avant de mourir, ce dernier a déclaré vouloir que son fils collabore une nouvelle fois avec Shane Meadows[6].

Réception publique[modifier | modifier le code]

En trois semaines, aux États-Unis, alors qu'il n'est sorti que dans deux salles, le film a amassé 6 408 $, dont 1 825 $ lors de la semaine d'ouverture[7]. Ce qui représente 3,2 % de ses recettes mondiales : 198 081 $[7]. Le film a par ailleurs amassé 186 304 $ au Royaume-Uni et 5 369 $ en Australie[8]. Dead Man's Shoes est ainsi classé 363e film de l'année 2006[9].

Voici un tableau récapitulatif de son box-office.

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 6 408 $[7] 1er juin 2006 3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 186 304 $[8] 11 février 2006 -
Drapeau de l'Australie Australie 5 369 $[8] 10 octobre 2004 -
Alt=Image de la Terre Mondial 198 081 $[7] 1er juin 2006 -

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le film est classé 180e film de l'année[10] dans le magazine Empire, dans son « 201 Gratest Movies Of All Time » publié dans le numéro de mars 2006. Par ailleurs, il apparaît dans la liste des cinq cents plus grands films de tous les temps publiée en 2008 par ce même magazine, où il occupe le 462e rang[11].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Dead Man's Shoes
Original Motion Picture Soundtrack

Album par Aphex Twin
Sortie 4 octobre 2004
Genre Musique de film
Format CD
Producteur Aphex Twin
Shane Meadows
Label Warp Records

Albums par Aphex Twin

Distribuée le 4 octobre 2004, sous le label Warp Records, la bande originale (ASIN B00030EQY8) a été composée par Aphex Twin[12],[13]. Néanmoins, elle contient également des musiques additionnelles d'interprètes et compositeurs variés[12]. Voici la liste des pistes de l'album.

  1. Vessel in Vain (de Bill Callahan)
  2. Pluie sans Nuages (de ABBC)
  3. Knuckle Sandwich 2* (de Danger Mouse)
  4. The Only One* (de Danger Mouse)
  5. Untitled II (de J. Convertino)
  6. Untitled III (de J. Convertino)
  7. Monkey Hair Hide* (de Nick Hemming)
  8. Hip Hop Ghost* (de DJ Armchair)
  9. Steel 2 (de Richard Hawley)
  10. Sunny Days* (de Poition Normal)
  11. Ritual Road Map (de J. Burns et J. Convertino)
  12. Statued (de Adem)
  13. Afterlight (de Clayhill)
  14. Forgotten Thoughts (de Laurent Garnier)
  15. Dangerous Drive* (de Laurent Garnier)
  16. Morning Wonder (de The Earlies)
  17. Crooked Road and The Briar (de J. Burns et J. Convertino)
  18. A King at Night* (de Bonnie Billy)
  19. De Profundis* (de Arvo Pärt)
  20. Let My Prayer Arise* (de Dmitry Bortniansky)
  21. Nanou 2 (de Richard D. James)
  22. Dead Man (de M. Ward)
  23. Chinese Water Python* (de Robyn Hitchcock)

* : Pistes entendues durant le film mais absentes de la bande originale

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le film a néanmoins plusieurs passages en noir et blanc. Ces passages sont en intégralité des scènes de flashback
  2. (fr+en) Internet Movie Database, « Technical aspects » & « Main details », consultés le 9 septembre 2009
  3. (en) New York Times, « Dead Man's Shoes (overview) », consulté le 9 septembre 2009
  4. (fr+en) Internet Movie Database, « Filming locations », consulté le 9 septembre 2009
  5. (fr) AlloCiné, « Secrets de tournage », consulté le 9 septembre 2009
  6. (fr+en) Internet Movie Database, « Trivia », consulté le 10 septembre 2009
  7. a, b, c et d (en) Box-office Mojo, « Dead Man's Shoes », consulté le 10 septembre 2009
  8. a, b et c (en) Box-office Mojo, « Dead Man's Shoes (international) », consulté le 10 septembre 2009
  9. (en) Box-office Mojo, « 2006 Yearly Box Office Results », consulté le 10 septembre 2009
  10. (en) Empire, « 201 Gratest Movies Of All Time », mars 2006
  11. (en) Empire, « The 500 Greatest Movies Of All Time », consulté le 9 septembre 2009
  12. a et b (fr) Amazon, « Dead Man's Shoes (soundtrack) », consulté le 9 septembre 2009
  13. (fr+en) Internet Movie Database, « Soundtrack », consulté le 9 septembre 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]