Crysis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crysis
image

Éditeur Electronic Arts
Développeur Crytek Studios
Concepteur Jack Mamais
Musique Inon Zur

Date de sortie Windows
Sortie internationale 16 novembre 2007

Xbox 360, PS3
Sortie internationale 4 octobre 2011
Version 1.21
Genre Tir subjectif
Mode de jeu Un à trente deux joueurs en ligne.
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Média B-RD (PS3)
DVD (Xbox 360, PC)
Langue Multilingue

Évaluation PEGI : 16+
Moteur CryEngine 2 (Windows)
CryEngine 3 (Xbox 360, PS3)

Crysis est un jeu vidéo de tir subjectif futuriste développé par Crytek Studios et édité par Electronic Arts le 16 novembre 2007 sur Windows.

Le 31 janvier 2008, lors d'une conférence avec ses actionnaires, Electronic Arts a annoncé que Crysis s'était vendu à plus d'un million d'exemplaire dans le monde[1].

Le jeu peut être considéré comme une suite spirituelle de Far Cry. En effet, bien que leurs histoires ne soient pas reliées, les deux opus sont des jeux de tir subjectif se déroulant sur une île du Pacifique et mêlant réalisme et science-fiction. Crysis utilise l'évolution du moteur CryENGINE utilisé pour Far Cry, le CryENGINE2.

Un stand-alone, baptisé Crysis Warhead, est sorti en 2008. Il permet au joueur de revivre les évènements de Crysis en incarnant le lieutenant Michael Sykes (alias Psycho), l'un des coéquipiers de Nomad, le héros du premier opus. Une suite est sortie en 2011. Les événements ne suivent pas directement ceux du premier épisode et se déroulent dans la ville de New York.

Scénario[modifier | modifier le code]

En 2020, la Corée du Nord prend possession de l'archipel Lingshan Islands, îles fictives situées quelque part en mer de Chine méridionale et en interdit l'accès. Un groupe d'archéologues américains présents sur place, mené par le Dr. Rosenthal, envoie un message de détresse indiquant qu'ils ont découvert là-bas quelque chose qui pourrait changer le monde. Afin d'enquêter sur place et évacuer les civils, les États-Unis décident d'envoyer une unité d’élite des forces spéciales, l'équipe Raptor dont fait partie Nomad, le personnage que l'on va incarner.

Au cours de leur parachutage, un problème de parachute survient et les membres de l'équipe se retrouvent séparés sur l'île. Tandis qu'ils affrontent les forces de l'APC chacun de leurs côtés, l'un d'entre eux est tué par une force inconnue avant qu'ils aient pu tous se regrouper et le reste de l'équipe découvre le bateau des otages complètement gelé en plein milieu de l'île tropicale. De plus, il apparait vite que l'APC est aux prises avec un ennemi inconnu.

  • Acte 1 : Une équipe d'archéologues découvre, en faisant des fouilles, une sorte de temple vieux de plusieurs millions d'années. Les forces militaires nord-coréennes assiègent l'île et évacuent la population. En tant que membre de l'équipe Raptor, Nomad est amené à effectuer une chute opérationnelle sur l'île afin de secourir les otages, des ressortissants américains, et en parallèle dresser un rapport au gouvernement sur le test d'une nouvelle combinaison de combat nanotechnologique portée par toute l'équipe Raptor. Durant cette phase du jeu, le joueur se retrouve dans un environnement exotique, et doit progresser d'objectif en objectif en contournant ou en affrontant les patrouilles et les bases nord-coréennes. Durant l'aventure, de mystérieux phénomènes apparaissent et plusieurs membres de l'équipe sont tués par un Scout Ceph. Au bout d'un moment, la présence américaine est confirmée par les nord-coréens, et l'urgence force les troupes américaines à débarquer sur l'île pour appuyer Nomad, faisant passer la mission d'une infiltration à une escarmouche ouverte. Le joueur passe alors par des phases en tank, doit assister les opérations au sol en démolissant des sites stratégiques en œuvrant en tant que commando grâce à ses capacités surhumaines, etc... Au final, le joueur retrouve les otages et le leader militaire nord-coréen. Ce que les archéologues croyaient être un temple millénaire issu d'une ancienne civilisation se révèle être un vaisseau Ceph enfoui depuis des millions d'années sous terre, réactivé par les fouilles nord-coréennes.
  • Acte 2 : Après avoir évacué la seule survivante de l'équipe archéologique, Nomad est pris au piège dans l'éboulement d'une mine. Il pénètre alors dans les entrailles du vaisseau mère pour tenter de trouver une issue. Lorsque le joueur entre dans le vaisseau mère, il combat des Cephs dans un environnement dénué de gravité. Le joueur découvre alors que les Scouts qu'il a pu apercevoir n'est qu'une machine contenant un Ceph, et que les véritables entités Ceph sont des êtres translucides qui demeurent tapis dans leur vaisseau. Il doit les combattre dans un level design complexe car sans gravité et autant vertical qu'horizontal. Enfin, le joueur trouve une sortie qui débouche à flanc de montagne.
  • Acte 3 : A sa sortie à l'air libre, Nomad s'aperçoit que tout a gelé sur l'île. Ses supérieurs l'informent que le vaisseau mère a créé une bulle d'énergie autour de l'île, et qu'ils n'ont aucun moyen de savoir ce qui se passe. Nomad se rend compte que toute ce qui est dans la bulle a été congelé à des températures extrêmes, tuant tout être humain normalement constitué. Nomad a pu survivre uniquement grâce à sa nano-combinaison. Il remarque également que son intrusion dans le vaisseau a réveillé la colère des Cephs, qui se lancent à l'assaut de l'île par le biais de leurs machines et vaisseaux. Nomad doit alors fuir l'île pour rejoindre la côte. Les nord-coréens et les américains s'enfuient lorsqu'ils viennent à réaliser que le temple est en fin de compte un vaisseau Ceph. Au début de cet acte, le joueur retrouve soudainement son chef d'unité, Prophet, qu'il croyait mort. Ce dernier a survécu et a su adapter une arme Ceph à l'énergie de sa nano-combinaison pour la faire fonctionner. Après de rudes combats, Nomad, Prophet et les marines restés en dehors de la sphère d'énergie parviennent à quitter l'île en compagnie d'Helena Rosenthal, seule scientifique survivante. Regagnant la flotte américaine qui entoure l'île, ils font leur débriefing. Les scientifiques s'aperçoivent que le vaisseau émet une transmission jusqu'à une galaxie lointaine (la galaxie M33). Les militaires craignent une invasion, mais Helena suggère un appel de détresse de "naufragés spatiaux" écrasés sur Terre il y a des millions d'années. Un conflit éclate sur la manière de régler cette histoire, mais la hiérarchie militaire l'emporte et un missile nucléaire est tiré par un avion sur l'île sous l'aval du gouvernement américain. Prophet de son côté s'empare d'armes et d'un ADAV et retourne sur l'île "pour en finir". L'explosion nucléaire échoue, puisqu'elle renforce les Cephs (l'énergie et la puissance de choc est la principale source d'énergie des Cephs), qui fondent sur les navires et les attaquent. La dernière séquence du jeu oblige le joueur à aider à l'évacuation de son porte-avions pris d'assaut par les Cephs, avant d'affronter sur le pont deux boss finaux, un Hunter et en fin, un Warrior. Durant l'épilogue, on apprend que Prophet est toujours vivant et a contacté les survivants par radio : il est toujours sur l'île. Nomad décide d'aller le chercher.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Crysis est un jeu de tir subjectif qui se déroule dans un décor comprenant : jungle, jungle gelée, mines à ciel ouvert et souterraine, plages, village autochtones, montagnes, vallées etc.

Crysis offre au joueur une expérience dans laquelle il doit adapter stratégies, armement, défenses et styles de jeu pour survivre et venir à bout de l'invasion extraterrestre. Le joueur dispose pour cela d'un équipement de nouvelle génération comprenant une nano-combinaison utilisant la nanotechnologie disposant de quatre modes de fonctionnement qui sont :

  • Le mode armure : la résistance aux balles et aux chocs est améliorée. Chaque choc consomme de l'énergie. Ce mode augmente de 1.5 X la santé du joueur.
  • Le mode force : la puissance musculaire est grandement améliorée, les coups de poings et de crosse sont plus puissants, et permettent de tuer en un ou deux coups les ennemis humains, la hauteur de saut est quadruplée et il est possible de projeter des objets et les ennemis plus loin, ce qui les tue instantanément - contrairement aux autres modes ou l'on doit les lancer d'un surplomb ou les maintenir (pour les étrangler) avant de lancer. Lorsque les munitions se feront rares, le joueur disposera toujours de la possibilité de lancer divers objets sur les ennemis tels que des caisses (en bois ou en métal), des bidons d'essence explosifs ou même d'autres ennemis. Le mode force permet également de concentrer et de stabiliser sa visée, notamment lors de tirs au fusil de sniper, ce qui en améliore grandement la précision. Certaines armes lourdes nécessitent également fortement l'emploi du mode force, afin de contenir leur recul important et pouvoir se déplacer vite malgré leur poids (La grosse mitrailleuse Gatling par exemple). En "force maximum", la distance des tirs à la grenade est fortement améliorée.
  • Le mode vitesse : la vitesse de sprint est presque multipliée par trois (cependant cela est modifiable via une ligne de code), cependant la barre d'énergie diminue extrêmement rapidement lors du sprint. Associé aux poings de Nomad, ce dernier peut effectuer des charges fulgurantes suivies d'un coup qui est le plus souvent fatal.
  • Le mode camouflage : la combinaison utilise de petit cristaux de diamant courbant la lumière en produisant une indice de réfraction négatif sur la combinaison, donnant au joueur une forme d'invisibilité. Ce mode est utile pour les modes facile, normal et difficile, mais il est très peu efficace en difficulté delta, surtout la nuit. Également associé à la force des poings, le joueur peut s'improviser assassin en frappant l'ennemi par derrière. Cependant, tout tir ou lancement d'objet épuise instantanément l'énergie de la nano-combinaison et fait repasser le joueur en mode armure. Il est à noter que le pointeur laser de certaines armes, lorsqu'il est activé, alerte parfois les ennemis de votre présence et leur dévoile rapidement votre position.
  • Le mode de modification des armes : ce menu permet de modifier des armes en temps réel pour ajouter ou enlever à la guise du joueur un silencieux, une lunette parmi les trois disponibles (reflex, assaut, sniper), des munitions incendiaires, un laser, une lampe torche, et bien d'autres accessoires.

Tous les paramètres sont modifiables depuis un fichier texte.

Le jeu offre une expérience non-linéaire où la liberté d'action est primordiale. Pour cela, le joueur possède l'armure et les armes personnalisables, de plus aucun parcours à travers les niveaux n'est prédéfini. Mais le joueur doit cependant accomplir des objectifs fixes. D'ailleurs la progression se déroule en trois actes.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Nomad : c'est le personnage que le joueur incarne tout au long du jeu. Son visage n'est jamais montré.
  • Psycho : c'est un autre membre de l'équipe d'intervention spéciale. Il aide Nomad jusqu'à la fin du jeu. Il est le personnage que le joueur incarne dans Crysis Warhead.
  • Prophet : c'est le chef de l'équipe, il est attaqué et attrapé par les Cephs mais Prophet réussie à s'enfuir. Nomad le retrouve à sa sortie du vaisseau. C'est lui qui découvre la nouvelle arme Ceph. Pendant la dernière mission, il retourne dans la sphère d'énergie Ceph protégeant l'île ; tout le monde le pense mort mais dans la dernière cinématique on entend qu'il est toujours en vie et que Nomad part le secourir.
  • Jester : un autre membre de l'équipe ; il se fait tuer assez rapidement par les Cephs lorqu'ils découvrent le bateau des chercheurs.
  • Aztec  : un membre de l'équipe, qui n'apparaît qu'une seule fois et meurt éventré par un Scout Ceph.
  • Docteur Rosenthal : il est le chef de l'équipe d'archéologue qui découvre les Cephs. Il a une fille, Héléna, qui travaille parmi les membres de l'équipe. Il est capturé par l'armée nord-Coréenne et réalise des expériences pour elle. Lorsque Nomad le retrouve, il parle de ses recherches avec le chef militaire coréen, le général Kyong. Nomad tente de s'échapper avec lui, mais le fossile Ceph qu'il était en train d'étudier explose, le transformant en statue de glace et de givre. Il meurt sur le coup.
  • Héléna Rosenthal  : son père est le chef des scientifiques. Elle est prise en otage par l'armée nord-coréenne. Elle quitte l'île avec les forces spéciale américaines venues la libérer une fois les Cephs réveillés.
  • Général Ri-Chan Kyong : officier nord-coréen qui dirige les troupes de l' APC sur l'île. Il est l'antagoniste principal pendant une partie du jeu. Il retient en otage les scientifiques américains dans la montagne de l'île, en réalité un vaisseau mère Ceph. Il a la particularité de porter une nano-combinaison, comme certains de ses hommes. Il est tué par Nomad comme un boss vers la fin du jeu.
  • Major Strickland : officier américain qui mène l'opération de l'équipe à nano-combi. Il donne leurs objectifs de mission. Il apparaît vers la fin du jeu, où il se fait écraser par un Hunter Ceph en voulant couvrir la fuite de ses troupes hors de l'île.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Le jeu a été unanimement acclamé pour ses graphismes parfois proches du photoréalisme. Parmi les points négatifs, Game One[2] cite une intelligence artificielle parfois « accablante », un moteur graphique pas totalement optimisé, quelques erreurs d'affichage et un doublage des personnages nord-coréens « horripilant ».

Ventes[modifier | modifier le code]

Début 2008, Electronic Arts annonce que Crysis s'est écoulé à un million d'exemplaires depuis son lancement le 16 novembre 2007, chiffre en soi décevant compte tenu de la considérable médiatisation du titre[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voici les récompenses reçues à l'E3 2006 :

  • 1UP Best Visuals E3 2006 ;
  • GameSpy « Top 10 PC Game » E3 2006 ;
  • GameSpy « Best Graphics » E3 2006 ;
  • Gametrailers « Best PC Game » ;
  • Gametrailers « Best Graphics » ;
  • Gametrailers « Best Shooter » ;
  • IGN « Best PC FPS Game » ;
  • IGN « Best Technical Graphics PC » ;
  • IGN « Technological Excellence PC » ;
  • IGN « Best FPS (overall) » ;
  • IGN « Best Graphics Technology (overall) » ;
  • GameSpot « Best Graphics ».

Doublage voix françaises[modifier | modifier le code]

Configuration[modifier | modifier le code]

Configuration minimum - PC
Système d’exploitation Windows XP / Vista
Processeur Pentium 2,8 GHz
Mémoire vive 1 Go
Carte graphique 256 Mo
Espace disque 12 Go

Les graphismes sont produits par le moteur graphique CryENGINE2. Le jeu utilise DirectX 10 dans son mode Very High qui nécessite une configuration haut de gamme à la sortie du titre. Les machines sous XP n'ont pas accès au dernier niveau de détails car ce système d'exploitation n'est pas compatible avec DirectX10. La puissance du jeu donne un nouvel aperçu du Cinematic Computing. Ce jeu est considéré comme le plus beau de sa génération  : en termes de qualité et de finition, il peut encore rivaliser avec certains autres FPS, à près de 6 ans d'écart.

Crysis est devenu une référence en matière d'exigence informatique dans son utilisation vidéoludique du fait du matériel recommandé pour pouvoir le faire fonctionner en qualité maximale sans problèmes, à tel point que les développeurs se sont efforcés d'améliorer l'accessibilité du jeu suivant[4]. À titre d'exemple, la carte graphique la plus puissante, à la sortie du jeu, ne pouvait pas obtenir une image fluide si toutes les options graphiques étaient réglés au maximum : il fallait utiliser deux cartes graphiques via la technologie Crossfire ou SLI.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]