Crédit agricole Corporate and Investment Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : CA Lyon.

Crédit agricole Corporate and Investment Bank

alt=Description de l'image CréditAgricoleCIB logo.svg.
Création 1er mai 2004
Dates clés 2010 Calyon devient Crédit agricole CIB
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France La Défense (France)
Direction Jean-Paul Chifflet (président du conseil d'administration)
Jean-Yves Hocher (directeur général)
Activité Banque d'investissement
Société mère Crédit agricole S.A.
Effectif 14 000
Site web http://www.ca-cib.fr/
Capitalisation 7,3 Mds€
Code banque (BIC) BSUI
Code établissement (IBAN) 31489
ISIN {{{ISIN}}}

Crédit agricole Corporate and Investment Bank (ex Calyon) est la banque d'investissement du groupe Crédit agricole. Crédit agricole CIB est née en mai 2004 avec effet rétroactif au 1er janvier 2004 de l’apport des activités de banque de financement et d’investissement (BFI) du Crédit lyonnais à Crédit agricole Indosuez (CAI), elle-même née en 1996 du rachat de la Banque Indosuez par le Crédit agricole.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Siège social de Crédit agricole CIB

Pertes en 2007[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, un opérateur « imprudent » de New York fait perdre 250 millions d'euros à Crédit agricole CIB. Il a pris, pour compte propre, une position de marché « anormalement élevée » et « au-delà de toute autorisation ou délégation » sur « certains produits dérivés du crédit », d'après un communiqué de la banque. Il est licencié, ainsi que cinq autres salariés de la succursale de New York. Une inspection est diligentée pour déterminer les raisons du dysfonctionnement des contrôles internes.

Au troisième trimestre 2007, les profits de Crédit agricole CIB s'affaissent de 16,8 % et, en un an, le trou creusé dans les comptes se chiffre à 6,5 milliards d’euros. La même année, le conseil d'administration se verse 41 millions d'euros.

Plan de restructuration annoncé en septembre 2008[modifier | modifier le code]

Tirant les conséquences de la crise, CACIB engage l'arrêt des activités risquées ou déficitaires (les structurés de crédits et les dérivés) afin de recentrer la banque sur des métiers de financement plus traditionnels. Un plan de réduction des coûts visant à économiser 300 millions d’euros d’ici à la fin 2009 est mis en place afin de parvenir « à l'horizon 2010 un socle de résultats récurrent d'1 milliard d'euros, un coefficient d'exploitation de 60 % et un ROE de 14-16 % à coût du risque normalisé »

Le plan porte également sur la suppression de 500 postes supprimés dans le monde dont la moitié en France, sur un total de 13 000 dans le monde et 4 000 en France, sur la base du « volontariat » et du turnover « qui représente bon an mal an à 20 % des emplois ». «... Depuis septembre 2007, la banque d’affaires a cumulé 3,55 milliards d’euros de pertes nettes et a été recapitalisée en juin par sa maison mère à hauteur de 3,65 milliards d’euros. Crédit agricole CIB va enfin investir 200 millions d’euros en deux ans pour renforcer le contrôle de ses activités sur les marchés financiers. » [1]

Impact de la crise en 2009[modifier | modifier le code]

Le plan est maintenu depuis car la banque mère est la plus touchée par la crise en France[2]. Ceci motive CA Cheuvreux, filiale de courtage de Crédit agricole CIB, à entamer un plan social portant sur 75 personnes en Europe, dont 30 en France. Le courtier emploie 809 personnes en Europe, dont 439 en France. Ces suppressions d'emplois se rajoutent aux 500 annoncées par Crédit agricole CIB.

Création de Crédit agricole CIB China Limited en 2009[modifier | modifier le code]

Au 1er août 2009, Crédit agricole CIB China Limited, société de droit local, regroupe ses cinq succursales de Crédit agricole CIB en Chine. La nouvelle entité, dont le siège se trouve à Shanghaï, met en avant la 'relative stabilité' de l'économie chinoise dans une conjoncture mondiale dégradée.

Métiers[modifier | modifier le code]

Banque d'investissement[modifier | modifier le code]

Crédit agricole CIB accompagne le développement d'entreprises en France et à l’étranger. Il assure notamment des activités de financement et des opérations dites de « haut de bilan ».

Banque de marchés[modifier | modifier le code]

Crédit agricole CIB assure également des activités de trading et de vente de produits de marché standards ou structurés (change, dérivés de taux, dette et marchés de crédit, matières premières et trésorerie).

En 2011, Crédit agricole CIB annonce l'arrêt des dérivés actions et des matières premières[3].

Financement structurés[modifier | modifier le code]

Ce métier consiste à initier, structurer et financer des opérations de grande exportation et d’investissement, reposant essentiellement sur des garanties sécurisées (avions, bateaux, immobilier d’entreprise, matières premières…), ou des crédits structurés.

Optimisation de la Dette et Distribution[modifier | modifier le code]

Créée en 2012 avec le nouveau modèle Distribution-Origination, Optimisation de la Dette et Distribution[4] origine, structure et arrange des crédits syndiqués et bilatéraux à moyen et long terme, pour les entreprises et les institutions financières.

Banque commerciale et Trade[modifier | modifier le code]

Services de banque commerciale pour les entreprises et les institutions financières : financements non structurés, cautions et garanties, export et trade finance et cash-management et ressources.

Courtage[modifier | modifier le code]

À travers ses filiales Crédit agricole Cheuvreux (Europe, Moyen-Orient...), CLSA (Asie), Crédit agricole Securities (USA) Inc. et Newedge (détenue à parité avec la Société Générale) et Global Equity Derivatives, Crédit agricole CIB propose ses services d'intermédiation sur les actions et les produits dérivés listés.

En novembre 2012, Crédit agricole CIB cède CLSA à CITICS [5].

En avril 2013, l’acquisition de Crédit agricole Cheuvreux par Kepler est finalisée[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plan de septembre 2008 sur cnbc.com le 10 septembre 2008
  2. Article de typepad.com en juillet 2009
  3. Crédit agricole CIB arrête les activités de dérivés actions et commodities-http://www.next-finance.net/Credit-Agricole-CIB-arrete-les
  4. création d'un nouveau métier-http://www.ca-cib.fr/newsdetails_itemid34484022-9720-40dd-a4b5-86525e25d79c.htm
  5. En novembre 2012, Crédit agricole CIB cède CLSA à CITICS http://www.agefi.fr/articles/le-credit-agricole-conclut-la-cession-a-100-de-clsa-1244174.html
  6. Acquisition de Crédit agricole Cheuvreux par Kepler - http://www.keplercheuvreux.com/IDB/About_Us/

Lien externe[modifier | modifier le code]