Cornet acoustique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cornet acoustique du XIXe siècle
Louise Elisabeth de Meuron (en) avec son cornet acoustique

Un cornet acoustique est un dispositif tubulaire ou en forme d'entonnoir qui recueille les ondes sonores et les conduit à l'oreille. Il en résulte un renforcement de l'intensité sonore vers le tympan et donc une meilleure audition pour des personnes qui ont une déficience auditive, faisant de ce dispositif un précurseur de l'aide à l'audition moderne.

Appareil d’amplification sonore à la mode à l'époque victorienne (Constance Fenimore Woolson est décrite le manipulant souvent), les cornets acoustiques étaient en tôle, argent, bois, coquilles d'escargots ou cornes d'animaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1624 : le prêtre jésuite français et mathématicien Jean Leurechon (1591-1670) écrit sous le pseudonyme d’Henrik van Etten le livre Récréations mathématiques qui donne la première description connue du fonctionnement d'un cornet acoustique[1].
  • 1706 : Jacques Joseph Duguet utilise des tubes intégrés dans les bras d'un fauteuil pour recevoir des sons. Ce dispositif a été par la suite contrefait[2].
  • de 1812 à 1814 : Johann Nepomuk Mälzel fabrique des cornets acoustiques pour Ludwig van Beethoven. Ils sont maintenant conservés au Musée de Beethoven à Bonn.
  • 1816 : René-Théophile-Hyacinthe Laennec invente le stéthoscope pour écouter les bruits du cœur.
  • 1880 : le physicien américain Alfred Marshall Mayer invente le topophone, double cornet acoustique relié aux oreilles par l’intermédiaire d’un tuyau souple, permettant d'estimer la provenance du son, surtout utilisé par les navigateurs[3].
  • 1910 : la société Kirchner & Wilhelm à Asperg offre de nombreux modèles de stéthoscopes dans son catalogue.
  • 1963 : le fabricant de cornets acoustiques FC Rein et Fils cesse son activité, il s'agissait de la dernière entreprise de ce genre.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Dans la bande dessinée Tintin le personnage du Professeur Tournesol utilise parfois un cornet acoustique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Encyclopedia of Science
  2. (en) Ear Wax Museum
  3. Gaston Tissandier, « Appareil acoustique », La Nature : Revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l’industrie, no 391,‎ 1880, p. 401 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]