Muraenidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma d'une murène fermant puis ouvrant ses machoires ; on voit ses mâchoires pharyngeales.
Mâchoires externes et pharyngeales de la murène.

Les murènes ou murénidés (Muraenidae) forment une famille de poissons anguilliformes. On compte environ 200 espèces réparties dans 16 genres. La plus grande espèce, la murène à longue queue, peut mesurer jusqu'à 4 m de long mais la plupart mesurent environ 1,50 m.

Description[modifier | modifier le code]

Les murénidés sont caractérisés par l’absence de nageoires paires, la peau sans écailles lisse et épaisse ainsi qu’une fente operculaire très étroite. La murène a un corps anguilliforme, robuste et légèrement comprimé latéralement, surtout dans sa partie postérieure. La tête est courte, massive, à profil bombé. Les dents sont longues et pointues. Les nageoires pectorales et ventrales sont absentes ; la dorsale se prolonge sans discontinuité par les nageoires et la queue. Certaines murènes (Muraena retifera) possèdent une deuxième paire de mâchoires situées dans l'arrière-gorge et qui peut s'avancer dans la cavité buccale lors de la capture d'une proie, permettant ainsi sa déglutition[1].

La famille des Muraenidae comporte de nombreuses espèces, réparties en deux sous-familles Muraeninae et Uropterygiinae Les murènes sont des prédateurs de crevettes, crabes, seiches, pieuvres et poissons qu’elles chassent plutôt la nuit. Elles chassent parfois en coopération avec des mérous ou d'autres poissons prédateurs.

Liste non exhaustive de la famille[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (16 novembre 2013)[2] :


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mehta RS, Wainwright PC, Raptorial jaws in the throat help moray eels swallow large prey, Nature, 2007;449:79-82
  2. World Register of Marine Species, consulté le 16 novembre 2013