Clair Tisseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clair Tisseur

Clair Tisseur (27 janvier 1827–30 septembre 1896) est un écrivain et architecte natif de Sainte-Foy-lès-Lyon, plus connu sous le pseudonyme de Nizier du Puitspelu. En 2000, le cinéaste Lyonnais Philippe Roger a consacré un documentaire très complet de 55 minutes sur l'œuvre de Clair Tisseur : Clair l'obscur.

Réalisations en architecture[modifier | modifier le code]

Il est aussi l'architecte de plusieurs églises de la région et de la Mairie du 2e arrondissement de Lyon.

Littérature[modifier | modifier le code]

Passionné par Lyon, il a collaboré à de nombreux journaux et a notamment publié Vieilleries lyonnaises en 1879, le Très humble traité de phonétique lyonnaise 1885, et le célèbre Littré de la Grand'Côte en 1894. Il s'agit d'un dictionnaire du parler lyonnais, riche d'anecdotes et d'expressions oubliées.

En 1879, il a créé l’Académie du Gourguillon, qui donnera naissance en 1920 à l'Académie des Pierres Plantées (« fille respectueuse, quoique non reconnue, de défunte l’Académie du Gourguillon »).

  • Joseph Pagnon, lettres et fragments
  • Les vieilleries lyonnaises de Nizier du Puitspelu
  • Le testament d'un Lyonnais au XVIIe siècle
  • Marie Lucrèce ou le grand couvent de la Monnoie
  • Lettres de Valère
  • Benoit Poncet et sa part dans les grands travaux publics de Lyon
  • Un Noël satirique en patois lyonnais
  • Des verbes dans notre bon patois lyonnais
  • Les oisivetés du sieur du Puitspelu, Lyonnais
  • Sur quelques particularités curieuses du patois lyonnais
  • Très humble essai de phonétique lyonnaise
  • Poésies de Jean Tisseur
  • Vieilles choses et vieux mots lyonnais
  • Les histoires de Puitspelu, Lyonnais
  • Fragments en patois du Lyonnais
  • Pauca Paucis
  • Dictionnaire étymologique du patois lyonnais
  • Un conte en patois lyonnais du commencement du siècle
  • Modestes observations sur l'art de versifier
  • Le Littré de la Grand'Côte
  • Au hasard de la pensée
  • Biographie d'Antoine Chenavard, architecte (Discours de réception à l'Académie de Lyon)
  • Biographie de Morel de Voleine (pseudo. Clément Durafor)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église Saint-Claude », sur Ville de Tassin-la-Demi-Lune
  2. « Église paroissiale Sainte-Blandine », sur Inventaire de Lyon propriété de l'État et de la ville de Lyon, ministère de la Culture et de la Communication

Liens externes[modifier | modifier le code]