Chott el Hodna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chott el Hodna
Image illustrative de l'article Chott el Hodna
Le chott el Hodna près de Baniou
Catégorie UICN Inconnue
Identifiant 900579
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilayas M'Sila, Batna
Ville proche Abdelkader Azil, M'doukel, Bitam, Barika, M'Cif, Khoubana, Maarif, Chellal, Ouled Madhi, Souamaa et Aïn Khadra
Coordonnées 35° 18′ 00″ N 4° 40′ 00″ E / 35.3, 4.666667 ()35° 18′ 00″ Nord 4° 40′ 00″ Est / 35.3, 4.666667 ()  [1]
Superficie 362 000 ha
Classement  Site Ramsar (2001)

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Chott el Hodna

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Chott el Hodna


Le chott el Hodna est un lac salé endoréique du nord-est de l'Algérie. Il est après le chott Melrhir le plus grand lac d'Algérie et donc l'un des plus grands en Afrique du Nord.


Présentation[modifier | modifier le code]

Le chott el Hodna fait partie d'une série de chotts qui se sont développés là où convergent les eaux provenant de l'Atlas saharien au sud (Aurès) et de l'Atlas tellien au Nord (Chréa et Djurdjura). La cuvette (bassin) du Hodna a une superficie de 8 500 km2 mais ce que l'on appelle le chott en lui-même (Chott el Hodna) a une superficie de 1 100 km2 et est situé à 400 mètres d'altitude. Son alimentation est assurée par au moins 22 cours d'eau principaux auxquels il faut ajouter des sources d'eau douce. Il se met en eau uniquement en hiver, sec et salé en été, des croûtes de sel couvrent toute son étendue. À cause d'une forte évaporation, il devient régulièrement un désert de sel.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le région de la Hodna entre les deux wilayas de M'Sila et Batna

La sebkha (chott) se trouve entre les deux wilayas du nord-est de l'Algérie, la wilaya de M'Sila et de Batna. Au sud-est du chott, on trouve les communes Abdelkader Azil, M'doukel, Bitam, Barika qui appartiennent administrativement à la wilaya de Batna, à l'ouest du chott sont situées les communes de la wilaya de M'sila, M'Cif, Khoubana, Maarif, Chellal, Ouled Madhi, Souamaa et Aïn Khadra.

Le chott, un milieu naturel unique au monde[modifier | modifier le code]

Le sol craquelé et salé du chott el Hodna près de Baniou un mois de décembre

Le Chott el Hodna est un type de zone humide représentatif au niveau de la Méditerranée de par l'étendue de sa superficie et de son bassin versant. Sa situation en zone aride est un autre atout justifiant le degré de rareté de ce type de milieu naturel d'un seul tenant ayant subi peu ou pas de transformations importantes par l'homme. Enfin le chott est un modèle représentatif de par la présence de plusieurs types de sols, de bioclimats et de variétés biologiques.

La faune et la flore riche de ce chott abritent des espèces menacées telles que la gazelle de cuvier. La faune, riche et diversifiée, est composée de 119 espèces d'oiseaux, 20 espèces de mammifères et 10 espèces de reptiles[2].

Le chott Melrhir est une zone humide protégée par la Convention de Ramsar.

Autorités de gestion[modifier | modifier le code]

Ce sont la Wilaya de M'Sila et la Wilaya de Batna qui sont chargées de la gestion du site par l'intermédiaire de la direction des ressources en eau de ses deux wilayas. En effet, parmi les 11 communes chevauchant le chott, 3 appartiennent à la Wilaya de Batna et 8 à la Wilaya de M'Sila à raison de 1 000 km2 pour la Wilaya de M'Sila et 100 km2 pour la Wilaya de Batna[3],[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Summary Description of Chott El Hodna Sur www.wetlands.org Consulté le 27 janvier 2012
  2. http://www.algeria.strabon.org/portal/article.php3?id_article=62
  3. http://www.wetlands.org/reports/ris/1DZ005frc.pdf
  4. http://www.dgf.org.dz/zones_humides/fdr/chottelhodna.pdf
  5. http://www.sante-dz.org/tourismeinfo/batna.htm

Liens internes[modifier | modifier le code]