Chaetodontidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les poissons-papillons, ou chaetodontidés (Chaetodontidae) sont une famille de poissons qui se rencontrent dans l'océan Pacifique, l'océan Indien et l'océan Atlantique. Le nom de poisson-papillon peut s'appliquer à la famille entière, mais est utilisé plus spécialement pour le genre Chaetodon et les espèces de forme similaire.


Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les poissons-papillons doivent leur nom poétique aux magnifiques couleurs qu'ils portent, éventuellement assorties d'une ocelle rappelant d'autant plus les lépidoptères. Leurs corps est généralement argenté avec des barres noires et des parties jaunes (notamment la nageoire dorsale). Souvent une barre noire leur maquille les yeux. Leur museau est tubulaire et semé de toutes petites dents (dont ils tirent leur nom). La nageoire dorsale est continue, et porte 6 à 16 épines et 15 à 30 rayons mous ; la nageoire anale compte 3 à 5 épines, et 14 à 23 rayons mous ; la caudale comporte 15 rayons branchus[1]. Ces poissons connaissent un stade intermédiaire avant d'atteindre l'age adulte. Au stade juvénile, les jeunes poissons différent de forme et de couleurs et il est fréquent qu'ils soient marqués par une tache sombre de part et d'autre de leur flanc dont la forme peut évoquer celle d'un œil. Cette tache aurait l'avantage d'effrayer les éventuels prédateurs. La forme typique de leur corps est ovale et aplatie, leur front dessine une courbure concave jusqu'à la bouche. Celle-ci est petite et légèrement allongée comme une trompe. De couleur grisâtre avec des lignes noires discontinues, et bordé de jaune à l'avant de la nageoire dorsale, sur la bouche, le ventre et les nageoires ventrale et anale. Il présente un cercle noir entouré de blanc prés de la nageoire caudale.

La taille maximale des espèces est en général comprise entre 12 et 22 centimètres, le plus grand (Chaetodon lineolatus) pouvant atteindre 30 centimètres.

Ces poissons ont généralement des couleurs très attrayantes, et sont donc appréciés dans les aquariums d'eau de mer. Toutefois, beaucoup d'espèces sont très difficiles à nourrir, du fait de leur alimentation très spécialisée[1].

Il en existe environ 130 espèces, réparties en une douzaine de genres.

Répartition[modifier | modifier le code]

Les poissons-Papillons vivent dans les mers chaudes du globe, préférentiellement dans les récifs de corail[1]. Ils se rencontrent généralement de 2 à 18 mètres de profondeur.

Ce sont des poissons inféodés aux milieux tropicaux : depuis l'ouverture du Canal de Suez, des captures ont eu lieu en Méditerranée, mais elles demeurent tout à fait exceptionnelles (cas de migration lessepsienne).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Les poissons papillons se nourrissent au milieu des récifs de petits invertébrés tels que les polypes et les vers minuscules. Leur nourriture s'accompagne parfois de corail et d'autres cnidaires, comme les anémones de mer[2] ; certains sont des planctonivores facultatifs[3].. Cela rend leur entretien délicat en aquarium[1].

Utilisation scientifique[modifier | modifier le code]

De nombreuses espèces sont considérées comme des bio-indicateurs de l’état de santé des coraux, notamment les corallivores stricts, et la famille dans son ensemble est utilisée pour évaluer le statut écologique d’un récif[4].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (26 mars 2014)[5] :

Selon ITIS (26 mars 2014)[6] :



Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d FishBase, consulté le 26 mars 2014
  2. « Famille Chaetodontidae », sur aquasystematique.com.
  3. (en) Philip Jay Motta, « Tooth attachment, replacement and growth in the butterfly fish, Chaetodon miliaris, (Chaetodontidae, Perciformes) », Can. J. Zool., vol. 62,‎ 1984, p. 183-189 (lire en ligne).
  4. (en) Michel Kulbicki et Y.M. Bozec, « The use of butterflyfish (Chaetodontidae) species richness as a proxy of total species richness of reef fish assemblages in the Western and Central Pacific », Aquatic Conservation: Marine and Freshwater Ecosystems, vol. 15,‎ 2005, p. 127-141 (lire en ligne).
  5. World Register of Marine Species, consulté le 26 mars 2014
  6. ITIS, consulté le 26 mars 2014