Chaetodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Chaetodon ou poissons-papillons forment un genre de poisson de la famille des Chaetodontidés dont on rencontre les espèces principalement dans les eaux tropicales de l'Indo-Pacifique.

Ce genre est de loin le plus important parmi les Chaetodontidés, avec environ 90 espèces vivantes, bien que la plupart pourraient justifier une reconnaissance en tant que genres distincts.

Description[modifier | modifier le code]

Les poisson-papillons sont des poissons perciformes au corps très aplati latéralement et de silhouette ronde à ovale, parfois presque rectangulaire. Le museau est généralement allongé (la bouche est protractile avec de fines dents en brosse), et la nageoire dorsale est continue de la tête à la queue[1]. L'extrémité antérieure des nageoires dorsale et anale peuvent arborer différentes formes, pouvant suivant les espèces être dans la parfaite continuité avec la caudale, comme s'en séparer pour former des excroissances effilées (comme chez Chaetodon auriga par exemple). Les plus grosses espèces peuvent dépasser 30 cm, alors que les plus petites ne font que quelques centimètres. Presque toutes les espèces de ce genre sont réputées pour leurs très belles couleurs, qui ont fait leur succès en aquariophilie : la robe la plus fréquente consiste en des flancs blanc argentés striés de sombre, avec des nageoires jaunes vif et les yeux barrés d'une large bande noire, mais chaque espèce a ses particularités et certaines n'ont rien à voir avec ce modèle de base.

Ces poissons vivent à faible profondeur dans les eaux tropicales de l'Indo-Pacifique, et sont notamment un des représentants les plus caractéristiques des récifs et lagons coralliens.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Ce genre a été décrit par Carl von Linné dès 1758. Leur nom provient de leurs dents très fines en forme de poils.

La création de plusieurs sous-genres a été proposée pour la séparation de ce groupe massif. Récemment, la façon dont le genre pourrait être scindé est apparue comme évidente, avec un intervalle de données sur les séquences d'ADN dans une grande partie d'accord avec SD Landmark Blum de 1988 sur l'évaluation phylogénétique de l'ostéologie.

Fondamentalement, un noyau dur autour de l'espèce type Chaetodon capistratus resterait dans le genre Chaetodon, alors peut-être 4 clades feraient scission. Celles-ci pourraient utiliser les noms Lepidochaetodon, Megaprotodon et Rabdophorus, et il y a un groupe sans nom contenant le Poisson-papillon à trois bandes (Chaetodon robustus) et ses proches. Mais la phylogénie du groupe Lepidochaetodon n'est pas pleinement établie, il est à la fois difficile de savoir si Rhombochaetodon est une lignée distincte de Exornator, et si Lepidochaetodon est en effet plus proche des Chaetodon qu'à tout autre, en particulier certains lignages autrement placés dans Megaprotodon.

Des Prognathodes sont depuis quelque temps déplacés dans Chaetodon, et dignes d'être reconnus en tant que genre à plein temps en tout cas. Un statut de genre pour Parachaetodon et Roa est possible, mais pas suffisamment étudié pour le moment.

Les fossiles les plus anciens qui sont attribuées à ce jour à Chaetodon datent de la fin de l'Oligocène, il y a environ 25 millions d'années. Mais puisqu'il n'est pas facile de distinguer ce genre de parents proches, peut-être que les fossiles de l'Oligocène sont en réalité d'autres Chaetodontidés. Les fossiles de cette famille sont en effet très rares, seul Chelmon (ou un genre similaire comme Chelmonops ou Coradion) était connu au Miocène. Étant donné que même les horloges moléculaires suggèrent que les ancêtres des Chaetodon et de la lignée Chelmops, ayant divergé à l'Eocène, étaient déjà en retard, on ne peut pas s'avancer plus avant quant à la découverte de nouveaux fossiles.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (28 février 2014)[2] :


Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]