Château de Pieusse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
château de Pieusse
Image illustrative de l'article Château de Pieusse
Château de Pieusse
Début construction XIe siècle
Fin construction XIIIe siècle
Propriétaire initial Comtes de Foix
Propriétaire actuel privé
Destination actuelle ruines
Protection Logo monument historique Classé MH (1989)
Coordonnées 43° 04′ 50″ N 2° 13′ 56.5″ E / 43.0806, 2.23236143° 04′ 50″ Nord 2° 13′ 56.5″ Est / 43.0806, 2.232361  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Roussillon
département Aude
Commune Pieusse

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
château de Pieusse

Géolocalisation sur la carte : Aude

(Voir situation sur carte : Aude)
château de Pieusse

Le château de Pieusse est un château cathare situé sur la commune de Pieusse près de Limoux dans le département de l'Aude en France. Ce château est actuellement du domaine privé et ne peut être visité. C'est un "vrai" château cathare dans le sens où il n'a pas été remanié par la couronne royale lors de l'annexion du Roussillon à la France. Il est caractérisé par un donjon d'époque massif dont l'utilisation était essentiellement défensive. Il est vendu comme bien national en 1791.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Pieusse a été construit aux environs de 1140 à 1145, sous le règne du roi Louis VII le jeune par les Comtes de Foix. En 1225, il abrite le concile Cathares, rassemblant une centaine de parfaits présidé par Guilhabert de Castres, évêque de Toulouse. Lors d'une réunion au château, ils décident de créer l'évêché du Razes. Benoît de Termes y est ordonné évêque de ce nouveau diocèse. En 1229, Bernard Roger, fils du Comte de Foix, cède son fief au roi Louis IX qui le réunit à l’évêché de Narbonne. De 1764 à 1790, le château dépend de Monseigneur Dillon, dernier président des États généraux du Languedoc et Archevêque de Narbonne.

État actuel[modifier | modifier le code]

Seuls quelques bâtiments sont visibles depuis Pieusse. Plusieurs parties ont été réaménagées en lieux d'habitation. La muraille du Nord est encore visible ainsi qu'un donjon massif et allongé. Au premier étage de ce donjon, on retrouve deux élégantes fenêtres en cintres géminés avec des chapiteaux sculptés, à l’intérieur des sièges en pierre très conservés, taillés, permettaient aux dames de voir arriver leur seigneur de loin, car cette fenêtre dominait toute la vallée de l’Aude et le « Razès ». Une autre fenêtre géminée, mais plus simple, se trouve au deuxième étage. Le donjon, placé à l’avant est debout jusqu’au premier étage. On y voit même une belle voûte cintrée.

La cour possède un puits permettant d'alimenter le village lors d'un siège. C'est dans ce puits que furent effectuées des recherches pour retrouver un possible trésor laissé par Monseigneur Dillon durant la Révolution.

L'ensemble du château est classé aux monuments historiques le 14 février 1989[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]