Château de Hierges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Hierges
Image illustrative de l'article Château de Hierges
Période ou style Style Renaissance mosane
Type Château fort
Début construction IXe siècle.
Propriétaire initial Héribrand Ier de Saussure (?)
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Habitation
Protection Logo monument historique Classé MH (1980)
Coordonnées 50° 06′ 21″ N 4° 44′ 26″ E / 50.1058333333, 4.74055555556 ()50° 06′ 21″ Nord 4° 44′ 26″ Est / 50.1058333333, 4.74055555556 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Champagne
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Commune Hierges

Géolocalisation sur la carte : Champagne-Ardenne

(Voir situation sur carte : Champagne-Ardenne)
Château de Hierges

Le Château de Hierges se situe sur un éperon rocheux de la commune de Hierges à la sortie de la vallée de la Joncquière à proximité de la frontière franco-belge dans le département des Ardennes.

Les ruines du château ont été classées « monument historique », l'ancien commun et le colombier ont été inscrits par arrêté du 30 décembre 1980[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Hierges ou château fort de Hierges dont le nom d'origine était « Le château de Jerusalem » a été construit sur l'emplacement d'un castrum dont les origines remonteraient au IXe siècle. Au Xe siècle, la seigneurie de Hierges faisait partie des biens de la Maison d'Ardenne. À l'époque des croisades, la forteresse de Hierges est rattachée à la Principauté de Liège puis au XIIe siècle, le château aurait été détruit.

Le château de Hierges est reconstruit au XVIe siècle à partir de (1560), avec des éléments de confort et des ouvertures pour armes à feu.

Au XVIIIe siècle ont été construits l'ancien commun et le colombier. Le château a été assailli en 1792 par les révolutionnaires puis détruit par un incendie le 18 novembre 1793.

Personnages historiques liés au château[modifier | modifier le code]

  • Héribrand II de Hierges, seigneur de Hierges mort en 1117, était fils de Héribrand Ier de Saussure, seigneur de Hierges et de Hedwige d'Orchimont.

Il épousa Hodierne de Rethel, sœur du roi Baudouin II de Jérusalem et eu un fils, Manassès, qui fut connétable du royaume de Jérusalem de 1144 à 1152.

Architecture[modifier | modifier le code]

De ce château de style Renaissance mosane il subsiste encore les murs d’enceinte et trois grosses tours rondes partiellement en ruines construites en brique rouge et pierre bleue. La quatrième tour couverte, semi-circulaire en pierre bleue de Givet est habitée par le propriétaire actuel.

Sur les tours, le positionnement des bouches à feu permettent à celles-ci de se protéger mutuellement par croisement des tirs. Certaines fenêtres sont à meneaux en croix.

Les jardins extérieurs ont été remis en état pour retrouver le visage qu’ils avaient sous la Renaissance.

Le château est une propriété privée.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Légendes[modifier | modifier le code]

Mélusine de Hierges[modifier | modifier le code]

Le château de Hierges fut bâti en une nuit par la fée Mélusine et il comptait 365 fenêtres. Mélusine de Hierges, appelée aussi Sybille de Lusignan future Reine de Jérusalem est une descendante en voie directe de la célèbre fée Mélusine (l'ainée de la lignée portant toujours le nom de l'illustre ancêtre). Son père est Manassès de Hierges, qui s'illustra lors des Croisades. Elle épousa un mari insignifiant, Guy de Lusignant. Elle fut également chatelaine de Samson, où elle participa aux combats pour défendre le château. Selon certaines sources, elle serait morte de la peste en 1190 devant Saint-Jean-d'Acre ou en 1187 en ses terres de Samson.

Les Dames de Meuse[modifier | modifier le code]

Lors de la première croisade, trois chevaliers qui étaient les fils du seigneur de Hierges, confièrent la garde du Château à leurs épouses qui infidèles pendant leurs absence et voulant se jeter à l'eau à leur retour furent changées en pierre par la colère divine, devenant les Dames de Meuse, le site constitué de trois énormes rochers qui surplombent la Meuse à Laifour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Henri Pirenne, La Seigneurie d'Hierges au Moyen Âge, Extrait de La Principauté de Chimay, éditions Les Éditeurs d’art associés, éditions d'art Lucien de Meyer, Bruxelles.
  • sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos - Le guide du Patrimoine: Champagne-Ardenne - p. 193 - Hachette - Paris - 1995 - (ISBN 978-2010209871)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :