Centre local de services communautaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo

Un Centre local de services communautaires (ou CLSC) est, au Québec, un organisme public offrant des services de première ligne en matière de santé (dispensaire, clinique) et d'assistance en matière de services comme le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, les cours prénataux, les soins aux nouveau-nés, la vaccination des jeunes enfants, les services de formation en hygiène et en santé dans les écoles (infirmière scolaire), etc.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant l'instauration du système public de santé, l'établissement du régime d'assurance hospitalisation et le régime d'assurance-maladie, plusieurs groupes de quartier ont œuvré à la mise en place de cliniques communautaires visant à donner des soins, soit gratuitement, soit au coût le plus bas possible. C'est le cas de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles qui, mise sur pied en 1968, a servi de modèle de santé communautaire à la création du réseau des CLSC en 1972.

Dans la foulée de la Révolution tranquille, la fin des années 1960 et le début des années 1970 voient apparaître le système public de santé donnant, à l'ensemble de la population québécoise, un accès gratuit à une gamme assez étendue de services liés au domaine de la santé, de la solidarité sociale et du support public aux plus démunis.

Les cliniques populaires apparues dans les années 1950 et 1960 avaient une existence très précaire en raison d'un problème chronique de financement. Animées par des bénévoles, devant aller quêter le moindre subside aux différents programmes que les villes ou l'état pouvaient établir, la pérennité de ces organismes communautaires était loin d'être assurée. Très rapidement, les cliniques populaires furent intégrés au système public et formèrent le premier noyau de CLSC.

Le gouvernement du Québec crée les Centres locaux de services communautaires (CLSC) en 1974. À cette époque, la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles demande un élargissement de la loi afin que les cliniques populaires soient reconnues. La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles sera dès lors reconnue comme étant un organisme communautaire autonome avec mandat de CLSC. Aujourd'hui elle est la seule clinique autonome avec un mandat de CLSC au Québec.

Gestion[modifier | modifier le code]

Le CLSC est un organisme local qui possède son propre conseil d'administration. Chaque CLSC détermine la gamme de services qu'il compte offrir à la clientèle sur son territoire. Par exemple, un CLSC peut développer des services offerts aux femmes enceintes et une chambre des naissances tout en n'offrant pas de services de médecine d'urgence ou de clinique sans rendez-vous. Un autre peut se spécialiser dans l'éducation sexuelle et la prévention des maladies transmises sexuellement auprès des adolescents avec la collaboration du personnel des écoles du quartier. Très souvent, un CLSC n'offrira pas lui-même un service mais pourra orienter les gens vers des conseillers en orientation professionnelle, des cliniques de désintoxication ou des services de formation donnés par la commission scolaire locale.

Liste des CLSC[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des CLSC du Québec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]