Centre Edgar-Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 52′ 41.75″ N 2° 19′ 38.35″ E / 48.8782639, 2.3273194 ()

Logo du Centre Edgar-Morin.

Le centre Edgar-Morin est un centre de recherche en sciences humaines français affilié à l'École des hautes études en sciences sociales[1]. Il constitue l'un des quatre laboratoires fondateurs de l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain (IIAC), UMR8177 (unité mixte de recherche du Centre national de la recherche scientifique, en cotutelle EHESS).

Laboratoire fondé en 1960 par Georges Friedmann[2], l'actuel Centre Edgar Morin a plusieurs fois changé de nom depuis sa création, pour finalement honorer le sociologue et philosophe Edgar Morin à compter de 2008[2]. Installé rue d'Athènes, à Paris, il est actuellement dirigé par Claude Fischler, spécialiste de l'anthropologie de l'alimentation. Il publie la revue scientifique Communications[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Edgar Morin, ancien codirecteur du centre qui porte désormais son nom.

L'actuel Centre Edgar-Morin a été fondé en 1960 par Georges Friedmann sous le nom de « Centre d'études de communication de masse », abrégé en CECMAS. Il relève alors de la sixième section de l'École pratique des hautes études[2].

En 1973, alors qu'il est codirigé par Georges Friedmann, Edgar Morin et Roland Barthes, il est rebaptisé « Centre d'études transdisciplinaires. Sociologie, Anthropologie, sémiologie », ou CETSAS[2]. En 1983, il devient ensuite le « Centre d'études transdisciplinaires. Sociologie, anthropologie, politique », ou CETSAP. Edgar Morin et Claude Lefort le codirigent avant de laisser la place à Nicole Lapierre et Pierre Rosanvallon en 1990[2].

En 1992, le centre devient le « Centre d'études transdisciplinaires. Sociologie, anthropologie, histoire », ou CETSAH. Il est codirigé par Nicole Lapierre et Georges Vigarello jusqu'à ce qu'en 2003 Claude Fischler remplace la première[2], qui reste membre à l'heure actuelle[4].

Le Centre est nommé en l'honneur d'Edgar Morin en 2008[2].

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

  • « Corps, santé et société »[5].
  • « Mémoire, identité, générations »[5].
  • « Territoire, nature, environnement »[5].
  • « Sens commun, représentations sociales et phénomènes d'influence »[5].
  • « Audiovisuel : pratiques et recherches »[5].
  • « Transdisciplinarité et Complexité »[5].

Membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[Quand ?][modifier | modifier le code]

  • Natacha Calandre, chercheur en socio-économie alimentaire, diplômée du cirad, Université Montpellier I[4][2].
  • Antonio Casilli, chercheur en sociologie, diplômé de l'EHESS [4][3].
  • Claude Fischler, directeur de recherche au CNRS, directeur[4].
  • Claudine Haroche, directeur de recherche émérite au CNRS[4].
  • Benoît Hazard, chargé de recherche au CNRS[4].
  • Jean-Pierre Hassoun, directeur de recherche au CNRS[4].
  • Saadi Lahlou, chercheur associé, professeur à Institute of Social Psychology, London School of Economics and Political Science[4].
  • Nicole Lapierre, directeur de recherche au CNRS, ancienne codirectrice du CETSAP et du CETSAH[4].
  • Edgar Morin, directeur de recherche émérite au CNRS[4].
  • Alfredo Pena-Vega, chercheur associé[5].
  • Martyne Perrot, chargée de recherche au CNRS[4].
  • Marie-Christine Pouchelle, directeur de recherche au CNRS[4].
  • Jocelyn Raude, chercheur associé, diplômé de l'EHESS.
  • Evelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS[4].
  • Emilia Sanabria, post-doctorante, recherche financée par la Fondation Fyssen ; Ph.D. Anthropologie sociale, Université de Cambridge[4][6]
  • Steven Uran, chargé de recherche au CNRS[4].
  • Georges Vigarello, directeur d'études à l'EHESS, ancien codirecteur[4].

Membres invités[Quand ?][modifier | modifier le code]

  • Juliana Allain-Mezzomo, chercheur invité, Université fédérale de Santa Catarina, Florianopolis (Brésil)[4].
  • Torbjörn Bildtgård, chercheur invité, Université de Gävle (Suède)[4][7].
  • Elisabeth Claire, chercheur invité, New York University (États-Unis)[4].
  • Yukiko Kano, post-doctorante[4].
  • Rafael Mandressi, Chercheur associé étranger, Instituto Universitario CLAEH, Montevideo (Uruguay)[4].
  • Regina Marques de Souza Oliveira, post-doctorante, recherche financée par la fondation Capes[4].
  • Karine Moeglin, post-doctorante, recherche financée par l'INCa[4].
  • Sylvia Poti, post-doctorante, recherche financée par l’Université de Lecce (Italie)[4].
  • Idalice Ribeiro Silva Lima, chercheur invité, recherche financée par le CNPq (Brésil)[4]. Université Sao Paulo (Brésil).
  • Amilcar Torrao Filho, chercheur invité, Université Sao Paulo (Brésil)[4].
  • Goro Yamazaki, post-doctorant, Research Fellow of the Japan Society for the Promotion of Science (JSPS)[4][8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Annuaire des Centres sur le site EHESS.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Historique », site Internet du centre Edgar-Morin.
  3. « Revue Communications », site Internet du centre Edgar-Morin.
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Chercheurs.E2.80.A6.
  5. a, b, c, d, e et f « Thèmes de recherches », site Internet du centre Edgar-Morin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]