Georges Vigarello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Vigarello

texte=Importez l'image de cette personne

Biographie
Naissance
Monaco
Nationalité Drapeau : France Français
Vie universitaire
Formation École normale d'éducation physique
Titres Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
Approche disciplinaire histoire de l'hygiène, de la santé, des pratiques et des représentations du corps

Principaux travaux

  • Histoire des pratiques de santé - Le sain et le malsain, santé et mieux-être depuis le Moyen Age
  • Le Corps redressé (1978)
  • Le propre et le sale - L’hygiène du corps depuis le Moyen Âge et de la santé (1985)
  • Histoire du viol, XVIe-XXe siècles (1998)
  • Passion sport : Histoire d'une culture (2000)
  • Histoire de la beauté : Le corps et l'art d'embellir de la Renaissance à nos jours (2004)

Georges Vigarello, né en 1941, est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et codirecteur du Centre Edgar-Morin, anciennement le Cetsah. Il est spécialiste de l'histoire de l'hygiène, de la santé, des pratiques corporelles et des représentations du corps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Monaco, Georges Vigarello fut élève à l’école normale supérieur d’EPS de 1960 à 1963, il est diplômé en éducation physique (CAPEPS) en 1963 et agrégé de philosophie en 1969. Il soutint une thèse de doctorat d’État es lettres en 1977 : Le corps redressé, culture et pédagogie et obtint la mention très honorable (Jury : G. Snyders (directeur), Mme Isambert-Jamati, M. Bernard, G. Canguilhem, F. Dagognet, J. Ulmann)

Membre de l’institut universitaire de France et président du conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France, il est connu d’un plus large public à travers la diffusion de ses ouvrages en collection de poche.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

  • Professeur d’EPS au lycée Michelet, Vanves, 1965-1969.
  • Professeur à l’INSEP (sciences humaines), 1969-1979 (Directeur du centre de recherche d’histoire du sport de 1975 à 1979).
  • Professeur à l’université de Paris VIII en sciences de l’éducation 1979-1986.
  • Professeur à l’université de Paris V en sciences de l’éducation, 1986-2007.
  • Chargé de conférence à l’EHESS, 1987-1991 (Thème du séminaire : "Corps, pratiques et représentations").
  • Directeur d’Etudes cumulant à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 1993-2007. Titre de la chaire : "Histoire des politiques corporelles".
  • Co-directeur du CETSAH (centre d’études transdisciplinaire de sociologie, d’anthropologie et d’histoire), laboratoire EHESS associé au CNRS, en cours de fusion dans un ensemble plus vaste (Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, IIAC).
  • Membre de l’Institut Universitaire de France, 2001-2006.

Travaux[modifier | modifier le code]

Les titres de ses ouvrages portent la marque de ses préoccupations : le corps avec ses normes et les pratiques destinées à l’embellir, à l’entretenir (Histoire des pratiques de santé - Le sain et le malsain, santé et mieux-être depuis le Moyen Age) mais aussi le corps susceptible d’être agressé (violence et viol avec Histoire du viol, XVIe-XXe siècles).

Georges Vigarello offre également une vision historique et donc évolutive du corps et de ses représentations, des pratiques et techniques physiques, de l’hygiène (Le propre et le sale - L’hygiène du corps depuis le Moyen Âge et de la santé).

À l’heure des Jeux olympiques, les titres de plusieurs de ses ouvrages (Du jeu ancien au show sportif, la naissance d’un mythe, Le Spectacle du sport, Le Sport, la triche et le mythe) interpellent les observateurs du sport et des médias[1].

L’ensemble du travail de Georges Vigarello porte sur l’histoire des représentations et pratiques du corps. Il obéit à un projet bien particulier : montrer combien ces représentations et pratiques révèlent, dans leurs trajets historiques, des changements majeurs de culture sinon de société. Trois préoccupations, plus particulièrement, sont à relever :

  • une attention aux déplacements des seuils de sensibilité dans l’histoire : ceux permettant de qualifier les normes de l’attitude physique (Le Corps redressé, 1978), ceux permettant de qualifier les normes du dégoût physique (Le Propre et le sale, 1985), ou de qualifier celles du mieux être et du mal être physiques (Le Sain et le malsain, 1993), ou de qualifier encore celles de la violence (Histoire du viol, 1998), ou de qualifier encore ceux de l’excitation et de l’investissement dans une pratique physique (Passion sport, histoire d’une culture, 2000).
  • une attention aux déplacements des représentations du corps : celles désignant les apparences physiques (histoire de la beauté, 2004), celles désignant les intériorités organiques (histoire des sens internes), l’imaginaire des surfaces comme l’imaginaire des fonctionnements corporels. Une des hypothèse étant ici que les recherches aujourd’hui classiques sur l’ « image du corps » peuvent être exploitées en histoire ;
  • une attention aux déplacements des économies et des techniques entourant le corps : dispositifs relationnels, sociabilité des apparences et des tenues, aménagement des lieux, aménagement des flux, influences « extérieures » les plus diverses, réelles ou supposées.

[réf. nécessaire]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Georges Vigarello, Le Propre et le Sale : L'hygiène du corps depuis le Moyen Âge, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'univers historique », 1987, 288 p. (ISBN 978-2-02-008634-9)
  • Georges Vigarello, « Le sport dopé » in Le sport, la triche et le mythe, Paris, Revue Esprit, janvier 1999 . (ISSN 0014-0759)
  • Georges Vigarello, Passion sport : Histoire d'une culture, Paris, Éditions Textuel, 1999, 191 p. (ISBN 978-2-84597-005-2)
  • Georges Vigarello, Histoire du viol : XVIe ‑ XXe siècles, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire »,‎ 1998 (ISBN 978-2-02-040364-1)
  • Georges Vigarello, Du jeu ancien au show sportif. La naissance d'un mythe, Paris, Éditions du Seuil, coll. « La Couleur des idées », 2002, 240 p. (ISBN 978-2-02-053038-5)
  • Georges Vigarello, Histoire de la beauté : Le corps et l'art d'embellir de la Renaissance à nos jours, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Histoire de la France politique », 2004, 320 p. (ISBN 978-2-02-039727-8)
  • Georges Vigarello, Le corps redressé, Paris, Éditions Armand Colin, coll. « Dynamiques », 2004, 237 p. (ISBN 978-2-200-26804-6)
  • Olivier Mongin, Georges Vigarello, Sarkozy : Corps et âme d'un président, Paris, Librairie Académique Perrin, 2008, 104 p. (ISBN 978-2-262-02812-1)
  • Georges Vigarello, Les Métamorphoses du gras : histoire de l'obésité du Moyen Âge au XXe siècle, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'univers historique », 2010, 362 p. (ISBN 978-2-02-089893-5)
  • Gilles Boëtsch, David Le Breton, Nadine Pomarède, Georges Vigarello et Bernard Andrieu, La belle apparence, Paris, Éditions du CNRS, coll. « Hors collection », 2010, 356 p. (ISBN 978-2-271-07109-5)
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire du corps, tome 1, De la Renaissance aux Lumières, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire », 2011, 624 p. (ISBN 978-2-02-022452-9)
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire du corps, tome 2, De la Révolution à la grande guerre, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire », 2011, 480 p. (ISBN 978-2-7578-2549-5)
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire du corps, tome 3, XXe siècle. Les mutations du regard, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire », 2011, 576 p. (ISBN 978-2-7578-2550-1)
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire de la virilité, tome 1, De l'Antiquité aux lumières, L'invention de la virilité, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'Univers historique », 2011, 577 p. (ISBN 978-2-02-098067-8)[4]
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire de la virilité, tome 2, Le Triomphe de la virilité, Le XIXe siècle, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'Univers historique », 2011, 493 p. (ISBN 978-2-02-098068-5)
  • Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello, Histoire de la virilité, tome 3, La Virilité en crise ?, Le XXe-XXIe siècle, Paris, Éditions du Seuil, coll. « L'Univers historique », 2011, 566 p. (ISBN 978-2-02-098069-2)
  • La Silhouette, du XVIIIe siècle à nos jours : naissance d'un défi, Georges Vigarello, 2012, Seuil

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France Inter, Le Grand entretien, par François Busnel, 11/12/2012
  2. communiqué de l'université de Montréal du 24 mai 2007
  3. Doctorats Honoris Causa et Prix de l'Université de Lausanne 2012 (page consultée le 31 mai 2012).
  4. Laurent Lemire, Le Nouvel Observateur du 13/10/2011., « Chéri, fais-moi mâle ! », sur http://bibliobs.nouvelobs.com,‎ 17/10/2011 (consulté en 17/10/2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]