Celsiane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Celsiane
Catégorie IX : silicates[1]
Celsiane (Plage grise) Mariposa County, Californie

Celsiane (Plage grise) Mariposa County, Californie
Général
Classe de Strunz 9.FA.30
Formule brute Al2BaO8Si2BaAl2Si2O8
Identification
Masse formulaire[2] 375,456 ± 0,01 uma
Al 14,37 %, Ba 36,58 %, O 34,09 %, Si 14,96 %,
Couleur habituellement incolore, parfois jaune ou blanc
Classe cristalline et groupe d'espace Primatique; \ I 2 1/c
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais Centré I
Macle manebach (001), baveno (021), rarement lamellaire
Clivage parfait sur (001), bon sur (010) et faible sur (110)
Habitus Prismatique; aciculaire
Échelle de Mohs 6
Éclat perlé à vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction a=1.58-1.584, b=1.585-1.587, g=1.594-1.596
Biréfringence Biaxial (+) ; Δ = 0.014
Dispersion 2vz ~ 62-74
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence transparent à translucide
Propriétés chimiques
Masse volumique 3.31 à 3.33 g/cm³
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La celsiane est une espèce minérale du groupe des silicates sous groupe des tectosilicates de la famille des feldspaths, formé d'aluminosilicates de baryum de formule BaAl2Si2O8, avec des traces : Fe;Mg;Ca;Na;K;F. Les rares cristaux de cette espèce peuvent atteindre 2 cm[3].

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par le minéralogiste suédois Sjogren en 1895, qui a dédié l'espèce à Anders Celsius (1701-1744), astronome et naturaliste suédois[4].

Topotype[modifier | modifier le code]

Mine de Jakobsberg, Nordmark, Filipstad, Värmland, Suède.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

C'est un minéral monoclinique transparent, généralement transparent quand il est pur. Taille de la cellule: a = 8.622(4) Å, b = 13.078(6) Å, c = 14.411(8) Å β = 115.2°, V1.470.31 A3

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

  • C'est un minéral tout à fait stable jusqu'à 1 590 °C[5].
  • Dimorphe du paracelsian
  • La celsiane forme une série avec l'orthose d'une part, et avec le Hyalophane d'autre part.

Gîtologie[modifier | modifier le code]

Ce mineral se retrouve dans les roches métamorphiques riches en baryum. Il est assez rare à l'état naturel et est associé à l'hydrothermalisme ou à la sédimentation.

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

barite, cymrite, dolomite, hausmannite, hyalophane, jacobsite, muscovite, paracelsian, quartz,rhodochrosite, rhodonite, rutile, spessartine, taramellite, zoïsite

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Celsian (terme anglosaxon reconnu par l'IMA)
  • Barium-Anorthite [6]

Variétés[modifier | modifier le code]

Il existe des variétés synthétiques

  • Germanate-celsian : de formule idéale :BaAl2Ge2O8.

Gisements[modifier | modifier le code]

  • Espagne, Zamora
  • Japon
  • Pays de Galles
  • Suède
  • États-Unis
Californie
New Jersey, Franklin mines

Utilisation[modifier | modifier le code]

La version synthétique de la celsiane est utilisée dans les céramiques, le verre et les composites dentaires. C'est une substance très appréciée pour sa résistance mécanique élevée permettant d'obtenir des composites aux performances améliorées tout en respectant les propriétés de transparence et de couleur du composé d'origine.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. The Handbook of Mineralogy Volume II, 1995 Mineralogical Society of America by Kenneth W. Bladh, Richard A. Bideaux, Elizabeth Anthony-Morton and Barbara G. Nichols
  4. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  5. Lin et Foster, 1968
  6. The Mineralogical magazine and journal of the Mineralogical Society, Volume 27 Par Mineralogical Society (Great Britain) p. 266

Cannillo V, Carlier E, Manfredini T, Montorsi M, Siligardi C. Design and optimisation of glass-celsian composites COMPOSITES PART A-APPLIED SCIENCE AND MANUFACTURING.2006, vol 37, p. 23–30

Gay P. À note on celsian. Acta Cryst., 1956, vol 9, p. 474.

Khater G, Idris M. The use of a Saudi kaolinitic clay for the production glass-ceramic materials. Indus. Ceramics. 2004, vol 24, p. 43–50

Lin H.C and Foster W.R.The polymorphism of Celsian. The Canadian min., 1967, vol 9, p. 295.

Lin H.C and Foster W.R. Studies in the system Ba0-Al2O3Si02. The polymorphism of Celsian.Amer. Min., 1968, vol 53, p. 134–144

Moro M.C, Cembranos M.L and Fernandez A. Celsian, (Ba, K)-feldspas and cymrite from sedex barite deposits of Zamora, Spain. The Canad. Min. 2001, vol 39, p. 1039–1051.

Newham R.W and Megaw H.D. The crystal structure of celsian (barium feldspar). Acta Cryst., 1960, vol 13, p. 303–312

Spencer L.j. Barium-feldspar (celsian and paracelsian) from wales.The min. mag., 1942, vol 26, p. 231–243.