Carlos Paredes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paredes (homonymie).
Carlos Paredes par Bottelho

Carlos Paredes (Coimbra, - Lisbonne ), est un compositeur de guitare portugaise, instrument qui accompagne traditionnellement le fado.

Né le à Coimbra, Carlos Paredes était issu d'une célèbre famille de musiciens. Il appartient à la génération d'artistes portugais qui a contribué à faire connaître dans le monde entier le fado, chant traditionnel portugais. L'artiste est décédé à la date anniversaire de la naissance de la diva du fado Amália Rodrigues, disparue en 1999. Fonctionnaire dans un hôpital de Lisbonne jusqu'au début des années 1990, Carlos Paredes avait su concilier une activité professionnelle et son activité de musicien. « Les gens aiment m'entendre jouer de la guitare. Cela leur plaît et ils adhèrent. Voilà tout », avait-il déclaré au début des années 1990 pour expliquer son succès. L'artiste portugais, qui a enregistré son premier disque en 1957 et composé plusieurs musiques de film tout au long de sa carrière, a notamment inspiré en 2005 l'album Canto (chant) de la chanteuse de fado Mísia, ancré dans la pure tradition fadiste. il meurt le 23 juillet 2004, atteint de myopathie.

Compositeur de musique de film[modifier | modifier le code]

  • O Quinto Império - Ontem Como Hoje (Le Cinquième Empire) (2004)
  • Palavra e Utopia (Parole et Utopie) (2000)
  • Terra Nova, Mar Velho (1983)
  • Lisboa (1979) (TV) (guitare)
  • Maria (1979)
  • A Cidade (1967)
  • Crónica do esforço perdido (1966)
  • Mudar de Vida (1966)
  • As pinturas do meu irmão Júlio de Manoel de Oliveira (1965)
  • Fado Corrido (1964)
  • Os Verdes Anos (1963) (Paulo Rocha)
  • 1962 P.X.O. de Pierre Kast et Jacques Doniol-Valcroze
  • 1960 – “Rendas de metais preciosos” de Cândido da Costa Pinto
  • 1968 – "Tráfego e estiva” de Manuel Guimarães
  • 1969 – “The Columbus route” de José Fonseca e Costa e “Na corrente” (documentário para a TV) de Augusto Cabrita, composto de improviso
  • 1970 – “Hello Jim” de Augusto Cabrita