Carcassonne (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carcassonne (homonymie).
Carcassonne
jeu de société
{{{licence}}}
Auteur Klaus-Jürgen Wrede
Éditeur Hans im Glück,Rio Grande, 999 Games, Filosofia
Date de 1re édition 2000
Format boîte moyenne
Mécanismes Placement stratégique de tuiles et pions
Majorités
Dominos/Puzzle
Thèmes Moyen Âge
Cité Médiévale
Joueur(s) 2 à 5 (6 avec extension)
Âge à partir de 8 ans
Durée annoncée 1 heure (plus avec extensions)
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui

Carcassonne est un jeu de société de Klaus-Jürgen Wrede, édité en Allemagne par Hans im Glück. Le thème est la construction d'un paysage médiéval par la pose de tuiles, incluant des villes fortifiées telles que Carcassonne.

Principe[modifier | modifier le code]

Carcassonne est un jeu de pose de tuiles, où l'on construit le plateau de jeu au cours de la partie. Des points sont attribués en fonction de la taille des combinaisons créées — villes, champs, routes, abbayes.

Le jeu commence avec une seule tuile, les autres étant cachées dans la pioche. Chacun à son tour, les joueurs piochent une tuile et tentent de la placer, en respectant les tuiles déjà placées : les villes et les routes ne peuvent être coupées.

Après avoir placé sa tuile, et uniquement à ce moment-là, le joueur peut s'il le souhaite placer un pion, usuellement désigné par "meeple" (contraction de "my" et "people" en anglais), sur une des parties de cette tuile (morceaux de villes ou de champs, tronçons de chemins, abbayes). La ville, le champ ou le chemin formé par les éléments contigus devient alors la propriété exclusive de ce joueur, et personne, pas même le propriétaire, ne pourra y placer d'autre pion en l'agrandissant par une nouvelle tuile contiguë. Cependant, une nouvelle tuile peut réunir des parties disjointes sur lesquelles il y a déjà des pions. C'est alors le joueur qui y a le plus de pions qui devient le propriétaire de l'ensemble (si les joueurs sont à égalité, le terrain appartient autant à chacun).

Partie en cours

Quand une route ou une ville est complétée, ses propriétaires comptent leurs points (chaque tuile a une certaine valeur), et récupèrent leurs pions. Les pions placés sur les champs y restent jusqu'à la fin du jeu.

Le jeu est terminé quand toutes les tuiles ont été placées. On compte alors des points pour les champs, et pour les routes et les villes non complétées.

On peut trouver les règles complètes sur les sites ludiques spécialisés en référencement de règles de jeux[1].

Extensions[modifier | modifier le code]

Le jeu a connu un très gros succès, induisant une série d'extensions. Certaines mini extensions sont éditées dans des magazines spécialisés de jeux de société (SpielBox...). La plupart sont disponibles en France, parfois en version d'importation comportant une traduction des règles (les tuiles elles-mêmes ne comportant pas d'indications écrites, elles ne nécessitent pas de traduction). Les extensions reprennent les règles du jeu de base en y apportant quelques modifications.

Carcassonne - La rivière, 2001, Rudolf Ross
mini-extension
Extension gratuite donnée lors de salons, ou dans certains magasins. Cette extension propose de remplacer la tuile de départ par une rivière formée par les joueurs à partir des 12 tuiles fournies. La version américaine distribuée par Rio Grande comprend cette extension. La nouvelle version de base du jeu français contient également cette extension.
Carcassonne - L'extension (Auberges et cathédrales), 2002, Klaus-Jürgen Wrede
première extension
Propose des pions permettant de jouer à 6 joueurs (contre 5 dans le jeu de base), et 18 nouvelles tuiles. Les auberges augmentent la valeur des chemins, et les cathédrales augmentent la valeur des villes. En contrepartie, les chemins et villes qui en comportent ne comptent plus aucun point s'ils ne sont pas terminés.
Carcassonne - Marchands et bâtisseurs, 2003, Klaus-Jürgen Wrede
deuxième extension
Extension pour le jeu de base, avec 24 tuiles nouvelles et deux pions spéciaux(un cochon pour améliorer des paysans et un bâtisseur pour jouer deux fois de suite). On trouve des ponts permettant aux routes de se croiser, des portions de villes aux formes parfois bizarres et des produits commerciaux qu'il faut collecter. Elle offre aussi un sac pour piocher les tuiles, l'imprimé au dos ne comportant pas exactement les mêmes coloris selon les extensions.
Carcassonne - König & Späher (Roi et éclaireur / Roi & chevalier pillard), 2003, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension partiellement reprise dans la sixième extension
Sept tuiles supplémentaires pour Carcassonne et Cinq tuiles pour Carcassonne à la préhistoire. Le joueur qui construit la plus grand ville devient Roi de Carcassonne, et obtiendra des points supplémentaires à la fin du jeu pour chaque ville terminée. De même, le joueur construisant la plus longue route devient chef des bandits de grand-chemin et obtient des points pour chaque route terminée.
Le comte de Carcassonne, 2004, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension reprise dans la sixième extension
Cette mini-extension de 12 tuiles et un pion propose, à l'instar de la rivière, de remplacer la tuile de départ du jeu par d'autres tuiles. Ici, il s'agit de construire une ville fortifiée.
Carcassonne - Die Katharer (Les Cathares), 2004, Klaus-Jürgen Wrede, Christwart Conrad
mini-extension
Quatre nouvelles tuiles montrant des Cathares brisant les murs de la ville, et qui réduisent les points acquis par le joueur pour cette ville. Cette extension a été publiée uniquement dans le journal allemand Spielbox. Les tuiles et les règles en anglais sont disponibles sur le site Board Game Geek.
Carcassonne - La rivière II, 2005, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension reprise dans la sixième extension
Cette extension contient 12 nouvelles tuiles de rivière, incluant des éléments des extensions récentes (L'extension, Marchands et architectes, Damoiselle & dragon). Ces tuiles sont placées en début de partie pour commencer la construction du territoire avec un schéma un peu plus précis (quoique varié).
Carcassonne - Damoiselle et Dragon, 2005, Klaus-Jürgen Wrede
troisième extension
Introduit des éléments d'Heroic fantasy et 30 nouvelles tuiles. Un dragon se déplaçant lors de la sortie de carte spéciale peut éliminer des partisans, une fée permet de se protéger du dragon.
Carcassonne - La tour, 2006, Klaus-Jürgen Wrede
quatrième extension
Contient 18 nouvelles tuiles, 30 pions en bois pour construire des tours pouvant capturer des partisans, et une tour cartonnée servant de distributeur de tuiles.
Carcassonne - la mini extension, 2006, Klaus-Jürgen Wrede, Jay Tummelson
mini-extension
Publiée dans le numéro 11 du magazine Games Quarterly.
Carcassonne - Maire et cloîtres (réédité sous le nom Maire et monastères), 2007, Klaus-Jürgen Wrede
cinquième extension
Contient 18 nouvelles tuiles et 12 pions en bois. Des fermes permettent aux joueurs de marquer des points pour des champs sans devoir attendre la fin de la partie. L'abbé permet de forcer le décompte des éléments avoisinants.
Carcassonne - Comte, roi et consorts, 2008, Klaus-Jürgen Wrede
sixième extension
Cette extension regroupe en une boîte 4 mini-extensions dont une inédite :
  • Le comte de Carcassonne
  • La rivière II (voir plus haut)
  • Roi et chevalier pillard : les 7 tuiles pour le jeu de base provenant de Carcassonne - König & Späher
  • Hérétiques et lieux de culte : 5 nouvelles tuiles introduisant les luttes de religion par des conflits d'influence entre lieux de culte et abbayes.
Carcassonne - La Catapulte, 2008, Klaus-Jürgen Wrede
septième extension
Contient 12 nouvelles tuiles, une vraie catapulte et des jetons à catapulter qui apportent beaucoup d'animation au jeu.
Carcassonne - the Cult (la Secte), 2008, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 5 nouvelles tuiles.
Carcassonne - der Tunnel (le Tunnel), 2009, Christwart Conrad
mini-extension
Cette extension a été éditée avec le magazine SpielBox du mois de juin 2009.
Carcassonne - Bazars, Ponts et Forteresses, 2010, Klaus-Jürgen Wrede
huitième extension
Cette extension contient 12 ponts en bois qui augmentent les possibilités de pose de tuile puisqu'ils autorisent les routes, champs à passer au-dessus de certaines tuiles. Douze nouvelles tuiles sont incluses dont 8 avec un bazar mettant des tuiles aux enchères. Les forteresses permettent de tenter de marquer plus de points avec les villes à 2 tuiles car si une autre construction est realisee pres de celle-ci, la forteresse marque les points de celle-ci (une fois seulement).
Carcassonne - die Pest (la Peste), 2010, Klaus-Jürgen Wrede, Christwart Conrad
mini-extension
Cette extension a été éditée avec le magazine SpielBox du mois de juin 2010. Elle contient 6 nouvelles tuiles et des marqueurs permettant d'indiquer les zones touchées par la peste. La peste se répand petit à petit et élimine les pions présents sur les tuiles touchées.
Carcassonne - die Kornkreise, 2010, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles.
Carcassonne - le Fantôme, 2011, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
L'extension est disponible en 6 couleurs différentes dans des petites boîtes en plastique au format des meeples caractéristiques des pions du jeu.
Carcassonne - le Festival, 2011, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 10 nouvelles tuiles. Elle faisait partie de l'édition spéciale "10ème anniversaire" du jeu.
Carcassonne - die Schule (l'école), 2011, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 2 nouvelles tuiles.
Carcassonne - little Buildings (petits Bâtiments), 2012
mini-extension
Publiée dans le numéro de mai 2012 du magazine SpielBox. Elle contient 18 jetons bâtiments.
Carcassonne - die Kornkreise II, 2012, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles, différentes de celles contenues dans l'extension die Kornkreise.
Carcassonne - minis extensions, 2012, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Ces extensions sont au nombre de 6, contenant chacune 8 tuiles et quelques pièces en bois. Chaque extension a ses propres règles. Une neuvième tuile est présente dans chaque extension, du type de celles de l'extension die Kornkreise.
Carcassonne - die Windrosen, 2012, Klaus-Jürgen Wrede
mini-extension
Contient 6 nouvelles tuiles comportant une rose des vents. L'extension était disponible en 2012 et a été publiée dans le magazine Spielbox de mai 2013.
Carcassonne - Moutons et Collines, 2014, Klaus-Jürgen Wrede
neuvième extension
L'Extension Moutons et Collines ajoute les bergers, moutons et loups qui agissent sur les prés, les collines qui prennent le contrôle des routes et villes, et enfin, les vignobles qui augmentent la valeur des abbayes.

Jeux dérivés[modifier | modifier le code]

L'éditeur a produit d'autres jeux utilisant le même principe, avec des variantes de règles et de nouveaux thèmes. Certains jeux peuvent se trouver en français, d'autres en allemand ou anglais seulement : ils sont signalés par l'indication (VO). Une traduction officieuse est souvent fournie et on trouve facilement des traductions sur internet.

Carcassonne à la préhistoire[modifier | modifier le code]

Version française de Carcassonne: Jäger & Sammler, 2002, Klaus-Jürgen Wrede

Le jeu complet et indépendant adopte les principes du jeu initial, en corrigeant certains défauts, et en modifiant le thème. Celui-ci se déroule à la préhistoire, et n'a plus de rapport avec la ville de Carcassonne.

Carcassonne - Die Burg[modifier | modifier le code]

Carcassonne - Le château (VO), 2003, Reiner Knizia et Klaus-Jürgen Wrede

Les tuiles sont posées dans un espace clos avec assez peu de contraintes. La difficulté est de gérer les pions qui sont en nombre réduit.

The Ark of the Covenant[modifier | modifier le code]

L'arche d'alliance (VO), 2003, Klaus-Jürgen Wrede

Cette version inspirée par l'Arche d'alliance n'est pas vendue par Hans im Glück mais par Inspiration games, une maison d'édition américaine spécialisée dans les jeux d'inspiration biblique.

Carcassonne - La Cité[modifier | modifier le code]

Version française de Carcassonne - Die Stadt, 2004, Klaus-Jürgen Wrede

Une édition de luxe avec un coffret en bois. Les joueurs créent l'intérieur d'une ville entourée de remparts. Les contraintes de pose sont très réduites et des gardes placés sur les remparts permettent de gagner des points supplémentaires.

Carcassonne - Neues Land[modifier | modifier le code]

Nouveau monde (VO), 2005, Leo Colovini et Klaus-Jürgen Wrede

Les plaines, cités et rivières ont fait place à des terres, montagnes et mers que les pions vont explorer.

Carcassonne - Mayflower[modifier | modifier le code]

2008, Klaus-Jürgen Wrede et Franz Vohwinkel

Dans cette version, les joueurs partent à la conquête du Nouveau Monde avec pour particularité l'obligation de progresser rapidement vers l'ouest sous peine de voir ses pions disparaître au fil de l'exploration.

Éditions particulières[modifier | modifier le code]

Carcassonne - Xbox 360 Live Arcade, juin 2007
Une édition vidéoludique éditée par Sierra Online. Elle permet de jouer contre 1 à 4 adversaires accessibles par internet ou contrôlés par la console. Le jeu est en 3D vu du-dessus avec divers niveaux de zooms.
Cette édition propose en version de base l'extension La Rivière. Deux extensions supplémentaires sont disponibles également par téléchargement.

NB : Il existe pour PC une version informatique du jeu de base. Et en java, une version avec toutes les extensions http://jcloisterzone.farin.cz/en/.

Carcassonne de Voyage, 2007, Klaus-Jürgen Wrede
Version petit format du jeu de base. Non compatible avec les extensions.
Carcassonne pour iPhone et iPad[2]
Version mobile de Carcassonne Xbox 360. Le jeu utilise l'interface tactile de l'iPhone et de l'iPad. Un mode multijoueurs permet de jouer en local sur le même appareil ou plusieurs appareils en Wi-Fi ou Bluetooth et un mode Internet permet de jouer avec des joueurs du monde entier. Le jeu est aussi compatible avec le GameCenter d'Apple. Egalement disponible sur Windows Phone[3] ainsi que sur Android[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses pour Carcassonne[modifier | modifier le code]

Récompense pour Carcassonne - La Cité[modifier | modifier le code]

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

Un championnat du monde chaque année se joue depuis 2006[5]. Chaque pays a droit à un représentant[6]. Le championnat est hébergé par le Spiel d’Essen sauf en 2010 où il a été joué à Herne. Voici tous les podiums :

Édition Champion 2e 3e Participants
2006Ire Drapeau : Allemagne Ralph Querfurth Drapeau : Autriche Michael Wischounig Drapeau : République tchèque David Korejtko 16
2007 – IIe Drapeau : Allemagne Sebastian Trunz Drapeau : Taïwan Chen Wei-Chi Drapeau : Finlande Janne Jaula 20
2008 – IIIe Drapeau : Allemagne Ralph Querfurth Drapeau : République tchèque Martin Mojžiš Drapeau : Allemagne Sebastian Trunz 20
2009 – IVe Drapeau : Allemagne Ralph Querfurth Drapeau : Australie Daniel Geromboux Drapeau : Slovaquie Matej Tabak 20
2010 – Ve Drapeau : Allemagne Ralph Querfurth Drapeau : République tchèque Martin Mojžiš Drapeau : Slovaquie Matej Tabak 22
2011 – VIe Drapeau : Pays-Bas Els Bulten Drapeau : Japon Shinnosuke Komukai Drapeau : Allemagne Robert Mützner 24
2012 – VIIe Drapeau : République tchèque Martin Mojžiš Drapeau : Autriche Stefan Leopoldseder Drapeau : Slovaquie Matej Tabak 26
2013 – VIIIe Drapeau : Grèce Pantelis Litsardopoulos Drapeau : République tchèque Martin Mojžiš Drapeau : Lettonie Aleksejs Peguševs 36

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Règle en français sur le site web Ludism ; Règle en vidéo sur Yahndrev
  2. Jeu Carcassonne pour iPhone, iPod Touch et iPad
  3. Jeu Carcassonne pour Windows Phone
  4. Jeu Carcassonne sur Android
  5. (de) [1]
  6. Un pays ayant un champion du monde en titre a le droit à deux représentants exceptionnellement.