Billig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un billig moderne fonctionnant au gaz

Le ou la billig[1] est le nom breton couramment utilisé une plaque circulaire en fonte, extrêmement lourde, utilisée pour réaliser et faire cuire les galettes ou les crêpes.

Elle ne doit être confondu avec la galé(t)tière (également appelée « galettoire », voir « tuile » ou « pierre »), ou la crêpière qui sont des poêles sans rebord ou à rebord très bas destinées aux mêmes usages[2].

Cette plaque, d'un diamètre variant généralement entre 33 et 50 centimètres, est posée sur un trépied métallique. Avant l'apparition de l'électricité ou du gaz dans les campagnes bretonnes, ce trépied permettait d'enserrer de petits fagots de bois secs enflammés. Par suite, le bois a été progressivement remplacé par l'électricité ou le gaz, le trépied étant conservé afin d'isoler la source de chaleur du mobilier supportant le billig.

La pâte à crêpe ou à galette est étalée à l'aide d'un rozell (sorte râteau sans dents). Sitôt cuite, celle-ci est décollée et retournée avec un spatel (spatule). Ces deux ustensils sont généralement en bois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En breton pillig, nom féminin, dont billig est la forme lénifiée après l'article défini « ar » : « ar billig »
  2. définition de la galétière.3 sur cnrtl.fr

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :