Beverley Craven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Craven.

Beverley Craven

Naissance (51 ans)
Colombo, Sri Lanka
Activité principale Chanteuse
Musicienne
Pianiste
Genre musical Pop rock
Instruments Piano
Années actives Depuis 1990
Labels CBS Records
Sony BMG
Epic
Site officiel www.beverleycraven.com

Beverley Craven, née le 28 juillet 1963 à Colombo au Sri Lanka, est une chanteuse-compositrice et pianiste anglaise. Son premier single, Promise Me, sorti en 1990, est devenu un classique de la musique pop.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Bien que citoyenne britannique, Beverley Craven, est née à Colombo en juillet 1963, alors que son père travaillait pour Kodak au Sri Lanka. La Famille retourne dans le Hertfordshire dix-huit mois plus tard, en 1965. Craven commence à prendre des leçons de piano à l'âge de sept ans, encouragée par sa mère qui était violoniste classique.

Après avoir quitté l'école, elle a fréquenté le Art College, tout en tournant dans des pubs de Londres avec divers groupes et en écrivant quelques chansons. Elle fut également une nageuse accomplie durant son adolescence et a ainsi participé à plusieurs compétitions locales et nationales de natation à travers le Royaume-Uni.

Craven n'a acheté son premier disque pop qu'à l'âge de 15 ans. Elle a été marquée par des auteurs-compositeurs tels que Elton John, Judi Tzuke, Stevie Wonder et plus particulièrement Kate Bush, qui ont tous influencé sa musique.

Elle a quitté l'école et ses parents à l'âge de 18 ans, puis a exercé divers petits boulots. N'ayant pas réussi à trouver d'atomes crochus avec d'autres musiciens pour fonder un groupe, Beverley Craven décide de se lancer dans une carrière solo à l'âge de 22 ans. Après une brève tournée comme choriste avec le chanteur soul Bobby Womack (qui a d'ailleurs essayé de l'inscrire sur son label), elle enregistre ses premières démos puis attire l'attention du directeur de Go West, John Glover. Ce dernier lui permet rapidement de signer un important contrat d'édition musicale avec Warner Brothers, puis un contrat avec Epic Records.

Premier album[modifier | modifier le code]

En Novembre 1988, Beverley Craven fut envoyée à Los Angeles pour travailler avec des auteurs-compositeurs reconnus et apprendre à jouer dans les bars et restaurants. L'expérience fut, selon ses dires, "improductive", ce qui l'entraîna vers une écriture solitaire. Peu de temps après, toujours à Los Angeles, elle fit une première tentative pour enregistrer un premier album avec Stewart Levine, du groupe Simply Red. Cependant, cette expérience fut un semi-échec, Craven ressentant le professionnalisme des enregistrements comme un échec à capturer la naïveté de son travail. Elle signa alors avez soulagement chez Epic, puis continua à enregistrer avec Paul Samwell-Smith, qui avait travaillé entre-autres pour Cat Stevens, Carly Simon et All About Eve.

L'album, simplement intitulé Beverley Craven, sortit finalement en juillet 1990 et, même s'il n'attira pas l'attention au Royaume-Uni, il trouva son public en Europe. Ce n'est qu'en avril 1991 qu'elle rencontra enfin le succès dans son pays natal. Une reédition du titre Promise Me fut fortement encouragée et culmina finalement à là 3e place du classement des Singles au Royaume-Uni, devenant son plus grand succès. Cette embellie propulsa son premier album au Top 3 des ventes au Royaume-Uni. L'album resta classé plus d'un an au Royaume-Uni et fut certifié double-disque de platine dans ce pays. L'album s'est finalement vendu à plus d'1,2 millions d'exemplaires dans le monde entier. Les autres singles tirés pour la promotion de l'album, Holding On et Woman to Woman, eurent moins de succès, mais contribuèrent à maintenir l'élan des ventes. Enfin, elle publia en 1992 la vidéo d'un concert intitulée Memories, enregistré live au Symphony Hall de Birmingham.

Nominée dans trois catégories, Craven chanta lors des Brit Awards en février 1992, remportant le Best British Newcomer Award[1]. Elle était alors enceinte de huit mois, et donna naissance à son premier enfant, Mollie, moins d'un mois plus tard.

Love Scenes (1993)[modifier | modifier le code]

Craven a passé la majeure partie de l'année 1992 à profiter de sa maternité et à finaliser l'enregistrement de son deuxième album. Love Scenes, à nouveau produit par Paul Samwell-Smith, est finalement sorti en septembre 1993. Cet album a rencontré un bien moindre succès que le précédent, passant seulement 13 semaines dans les Charts. Trois singles ont été tirés de l'album : Love Scenes, Mollie's Song (écrit pour sa fille), ainsi qu'une reprise d'ABBA, The Winner Takes It All. Ces singles ne sont devenus que des succès mineurs, seule la chanson-titre atteignant le Top 40 au Royaume-Uni.

En 1993, Beverley Craven a entrepris une tournée de concerts comprenant douze dates, avec notamment un spectacle à guichets fermés pour Noël au Royal Albert Hall de Londres.

Mixed Emotions (1999)[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Elle participe en 1999 à l'album d'Alan Parsons, The Time machine où elle apparait sur le morceau The very last time.

Actualité récente[modifier | modifier le code]

Beverley Craven a publié un DVD live, intitulé Live in Concert en août 2010, ainsi qu'un songbook la même année avec les paroles des chansons de ses quatre albums. Craven a également publié une autobiographie intitulée Truth Be Told en 2012, ouvrage vendu exclusivement sur son site Web.

Le cinquième album studio de Craven, Change of Heart, est sorti le 9 septembre 2014, et a été suivie d'une tournée à travers le Royaume-Uni.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Beverley Craven a rencontré le chanteur-compositeur-interprète Colin Campsie dans les coulisses d'un concert de Tears for Fears. Ils se sont mariés en 1994. Le couple a eu trois filles : Mollie, Brenna et Constance (Connie). Après avoir été diagnostiquée et traitée pour un cancer du sein en 2006, le couple s'est séparé en 2010 et a divorcé en 2011.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Site internet des Brits Awards, février 1992.

Liens externes[modifier | modifier le code]