Baruch Kimmerling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kimmerling.

Baruch Kimmerling (16 octobre 1939 - 21 mai 2007) était un sociologue israélien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Baruch Kimmerling est né à Turda en Roumanie. Sa famille évite la Shoah en s'enfuyant de son village dans une caravane de gitans. Elle émigre en Israël en 1952 et s'installe dans un camp pour immigrant à Sha'ar Ha'aliya avant de s'installer dans les faubourgs de Netanya.

En dépit d'un handicap qui provoque chez lui des troubles moteurs et du langage, Baruch Kimmerling obtient en 1963 son diplôme en sociologie de l'Université hébraïque de Jérusalem, puis en 1973 son doctorat. Il obtient la reconnaissance du monde académique pour ses travaux de sociologie historique, en particulier pour ses analyses relatives aux implantations juives en termes de colonialisme. Il obtient une chaire à l'Université de Toronto, tient de nombreuses conférences et publie de nombreux livres et articles

Kimmerling fut un porte-parole des opposants à la politique israélienne notamment dans le cadre du conflit israélo-palestinien. Il fut classé parmi les Nouveaux Historiens mais a insisté sur le fait qu'il était un patriote sioniste et qu'il plaçait ses idéaux dans un État laic et qu'il soutenait la diversié des cultures au sein d'Israël. Au contraire des certains de ses collègues, il s'opposa publiquement au boycott des universités israéliennes[1]

Kimmerling est mort à 67 ans après une longue bataille contre le cancer. Il est enterré dans le cimetière laic de Mishmarot (en).

Publications principales[modifier | modifier le code]

  1. Zionism and Territory: The Socioterritorial Dimensions of Zionist Politics, University of California, Institute of International Studies, 1983.
  2. Zionism and Economy. Cambridge, Schenkman Publishing Company, 1983.
  3. The Interrupted System: Israeli Civilians in War and Routine Times, New Brunswick and London : Transaction Books, 1985.
  4. Baruch Kimmerling and Joel S. Migdal, Palestinians: The Making of a People, Free Press, 1993.
  5. The Invention and Decline of Israeliness: State, Culture and Military in Israel, University of California Press, 2001.
  6. The End of Ashkenazi Hegemony, Keter, 2001.
  7. Politicide: Sharon’s War Against the Palestinians, 2003.
  8. Baruch Kimmerling and Joel S. Migdal, The Palestinian People: A History, Harvard University Press, 2003.
  9. Immigrants, Settlers, Natives: Israel Between Plurality of Cultures and Cultural Wars, Tel Aviv, Am Oved, 2004.
  10. (En tant qu'éditeur) The Israeli State and Society: Boundaries and Frontiers, State University of New York Press (en), 1989.
  11. Sociology of Politics: A Reader, The Open University, 2005.
  12. Shuli bamerkaz: Sippur hayyim shel sotziolog tzibburi, Hakibbutz Hameuhad, 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]