Barathon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le barathon est un jeu à boire consistant à faire la tournée des débits de boissons alcoolisées (bars, pubs) d'une même rue, d'un quartier ou même d'une ville en buvant un verre d'alcool (le plus souvent une bière mais parfois un gin, whisky, cocktail, etc.) dans chacun d'eux. Le but du barathon étant d'écumer le plus de bars possibles, cette expression populaire tient directement son nom de la célèbre course à pied de 42 km, le marathon.

Le barathon (pub crawl en anglais de to crawl, ramper — expression utilisée depuis le XIXe siècle d'après le Oxford English Dictionary —, mais l'expression barathon est également utilisée au Québec) est une pratique née de la culture populaire des pubs au Royaume-Uni qui est en pleine expansion en France au même rythme que la démocratisation de la bière parmi les jeunes adultes. La consommation d'alcool entrant dans les règles (et étant même le fondement) du barathon, ce jeu fait partie de la catégorie des jeux à boire.

Le barathon se pratique entre amis et en soirée ou encore en compétition avec d'autres participants, jusqu'à l'aube. On peut noter l'existence de nombreux barathons organisés chaque année en circuits à travers la ville et ouverts à tous (surtout au Royaume-Uni), le plus souvent le jour de la Saint-Patrick (St. Patrick's Day en anglais) ou encore à l'occasion de la Fête de la bière (appelée Oktoberfest du fait de la période durant laquelle celle-ci a lieu) de Munich.

Le barathon peut également avoir une toute autre définition. En effet, dans certaines villes les barathons sont des séries de concerts qui se déroulent dans des bars à heures décalées. De sorte à proposer un circuit musical. Le but de ces soirées n'est alors pas spécialement de boire, mais de voir plusieurs concerts dans une même soirée.

Exemples de barathons insolites[modifier | modifier le code]

  • Le barathon de Ghisonaccia en Corse, se fait le 31 décembre et consiste à boire un verre au moins dans chacun des 14 bars du village.
  • Le barathon de la Rue de la soif à Rennes. Il consiste à écumer les 10 bars de la rue en prenant une pinte de bière (et seulement de bière) dans chacun d'eux.
  • The Barathon bar race de Montréal au Québec est une compétition qui impose de boire un total de 4,2 litres de bière (une demi-pinte par bar dans 18 bars différents). Cette course s'achève par un shot dans le 19e et dernier bar symbolisant un sprint final jusqu'à la ligne d'arrivée après les 42 km du Marathon.
  • Le barathon de Wiesbaden en Allemagne
  • The King Street Run est un barathon organisé le long de la King Street à Cambridge (Angleterre). Le temps record de 14min05sec (la rue compte 8 pubs) est détenu par John Philips mais nombreux sont les étudiants qui tentent régulièrement de le battre.
  • Le barathon A-Z de Londres consiste à boire successivement dans 26 pubs de la capitale selon l'ordre alphabétique de leurs noms (une lettre de l'alphabet correspond à un seul pub). Pour réussir ce barathon en une seule nuit il faut bien connaître la capitale et ses nombreux pubs. La lettre "X" étant particulièrement difficile, la plupart des participants se permettent de tricher.
  • Lors du barathon de la Circle Line du métro de Londres (The Circle Line Pub Crawl), les participants descendent à chaque station pour boire dans un pub à la surface avant de continuer leur route et parcourir toute la ligne.
  • Le Undie 500 Car Rally selon lequel les étudiants de l'université de Canterbury en Nouvelle-Zélande doivent acheter une voiture à moins de 500 NZ$, la décorer d'après un thème qu'ils auront choisi (comme l'Arche de Noé par exemple) puis rouler de Christchurch à Dunedin en s'arrêtant à chaque pub tout au long de leur journée de route (mais le chauffeur doit rester sobre).
  • The World's Biggest Pub Crawl est l'actuel détenteur du record du plus long barathon du monde. Il a lieu à Maryborough dans l'État du Queensland en Australie.
  • Le barathon de Lorient (Morbihan) a comme particularité de parcourir un nombre de bars illimités. Cette épreuve se déroule deux fois par an, généralement au printemps et en automne. Le 11 novembre 2007, la première édition a remporté un vif succès au sein de la communauté étudiante lorientaise. Au fil des éditions, l'événement gagne en popularité et le nombre de participants s'accroît en conséquence. Le 27 mars 2010 a eu lieu le sixième barathon de Lorient.
  • Le Semi-Barathon Angevin du DAR (Doutre Amicalement Réunie) se tient une fois par an dans les rues d'Angers (Maine et Loire 49). Les participants réunis par équipes aux maillots colorés consomment un minimum d'un verre par étape tout au long du parcours traversant la ville d'est en ouest. Les concurrents les plus émérites se voient attribuer les prix de "meilleur coureur", "meilleur sprinteur" et "meilleur grimpeur".
  • Lors du barathon Roman Romp, les étudiants de l'université de Bath dans le sud-ouest de l'Angleterre doivent porter une toge romaine.
  • Le barathon de Paris. Organisé chaque printemps à la Butte aux cailles, quartier connu pour ses nombreux bars. La dénomination donnée au vainqueur est "le patron", celui-ci conserve sa couronne durant une année entière.
  • Le barathon de Mayenne (1re édition en juin 2008) consiste à boire un verre dans chacun des 22 bars de la ville de Mayenne (France) entre 10h et 19h.
  • Le barathon fait des adeptes dans des petites villes grâce au soutiens d'organisations telles que le CMLB. Le marathon 2008 de la ville de Ploërmel (56) a fait des émules et toutes les villes aux alentours ont voulu copier son modèle. Cependant, la population reçoit parfois avec étonnement une pratique qui vise à se démocratiser. Il est vrai que des débordements ont souvent des conséquences légères mais ennuyeuses comme des mains brûlées ou des photos compromettantes.
  • Le barathon de Saint-Hilaire du Harcouët (France ) créé au début des années 2000 par une bande de jeunes désœuvrés consiste à boire un verre minimum (souvent des anisettes) dans le maximum de bars de la commune. A lieu tous les ans entre Noël et le jour de l'an. Ce barathon se distingue par une organisation exemplaire (un président nommé en début de session, assisté d'un vice-président, d'un trésorier et d'un secrétaire, auxquels est adjoint un responsable de la sécurité) et son objectif est d'établir un classement des établissements visités selon plusieurs critères : qualité de l'accueil, décoration du bar, générosité du patron, mais aussi propreté des sanitaires ou décolleté de la serveuse... Est également surnommé par les initiés "Le Gault & Millau de la cuite".
  • Le barathon d'Arcueil. Il consiste, au sortir de la dernière épreuve écrite des concours de l'agrégation externe de l'enseignement supérieur, de parcourir les bars depuis le lieu d'examen (La Maison des examens située à Laplace) jusqu'au lieu de plaisance des candidats. Ce barathon est très prisé des élèves de L'École normale supérieure de Cachan. Les élèves ayant passé l’agrégation externe, considérée comme l'aboutissement d'une épuisante année de préparation, ont droit à un vœux que doivent s'efforcer de réaliser les autres élèves durant ce qui est communément appelé "la journée de tous les possibles". Depuis 2013 une puissante contre-manifestation s'organise pour donner à ce barathon l'ampleur qu'il mérite. Finis les faubourgs rouges d'Arcueil et Cachan et la tournée des bars tabacs. Place à la capitale, aux lumières aux paillettes et sa célèbre rue Mouffetard. L'objectif étant de remonter la rue sans négliger de taverne, afin de terminer d'épancher sa soif au Wall sur la place de la Contrescarpe.
  • Le barathon de Ciney. Traditionnellement à la fin des examens de juin, consiste à consommer une chope dans chaque café de la ville de Ciney (environ 18 selon l'année).
  • Le Barathon de PARIS-CI, organisé chaque année dans un quartier de Paris où les participants réunis en équipes doivent réaliser un maximum de défis (en rapport avec l'alcool ou non) en dehors et dans les bars sélectionnés. L'équipe qui engrange le maximum de points gagne la compétition. La première édition a lieu à Pigalle en 2014 et est organisée par l'association dauphinoise PARIS-CI qui réalise un guide des bonnes adresses à destination des étudiants.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans le film Le Dernier Pub avant la fin du monde, les héros réalisent un barathon, qui se caractérise ici par une tournée de douze bières dans douze pubs différents au sein du village anglais et fictif de Newton Haven.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]