Bagata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire de Bagata
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Province Bandundu
District District de Kwilu
Nombre
de députés
3
Démographie
Population 742 257 hab. (2004)
Densité 41 hab./km2
Langue nationale Kikongo
Géographie
Coordonnées 3° 44′ S 17° 58′ E / -3.733, 17.9673° 44′ Sud 17° 58′ Est / -3.733, 17.967  
Superficie 18 179 km2
Sources
Communes et Territoires - Villes - Provinces

Bagata est un territoire et une localité de la province du Bandundu en République démocratique du Congo.

Description et subdivisions[modifier | modifier le code]

Le territoire de Bagata couvre une superficie de 17 776 km2, la taille du Swaziland et du Koweït (il occuperait le 157e rang en superficie sur une liste de 221 pays et territoires).

Dans le district du Kwilu (prochaine province du Kwilu selon la Constitution de 2006), le territoire de Bagata est l'entité au nord-ouest. Il est frontalier au district de Mai-Ndombe (au nord du Kasai) plus précisement les territoires de Idiofa et de Kutu. A l'ouest du Kwango, le district des Plateaux constitue la frontière occidentale. Le territoire s'étire ensuite en direction du sud-ouest jusqu'à la ville-province de Kinshasa. Bagata est borné au sud par le district de Kwango (territoire de Kenge).

il a globalement la forme d'un triangle dont le sommet est la Ville de Bandundu aux environs de laquelle se croisent les fleuves Kasaï et Kwango,respectivement ses frontières nord et ouest. Au sein du Kwilu, le territoire de Bagata est adossé aux territoires de Masi-Manimba et de Bulungu.

Il est est organisé en 5 collectivités (5 secteurs)[1] et une cité.

Secteurs

Cité

  • Bagata

Les cinq secteurs (collectivités) sont subdivisées en 72 groupements qui comptent quelques 630 villages dont seul Bagata, le chef-lieu a le statut de cité.

Milieu physique[modifier | modifier le code]

Le territoire de Bagata est ainsi limité à l’Ouest par la rivière Kwango, au nord est par le Kasaï. Il est traversé par le Kwilu, qui se jette à Bandundu dans le Kwango et la Wamba, qui se jette également dans le Kwango à Kingata, ainsi que par l’Inzia, qui je jette à Bagata dans le Kwilu. Toutes ces rivières sont navigables sur la totalité de leur cours dans le territoire.

Le territoire est occupé à « 80% » par la savane arbustive avec de rares inclusions de savanes. La forêt dans Bagata est avant tout représentée par les galeries forestières des grandes rivières et de leurs affluents, Kwilu et Kwango, tandis que les rives du Kasaï sont entièrement déboisées.

Malgré le grignotage de l'agriculture, on peut encore admirer des massifs forestiers de belle allure dans 3 secteurs.

- Secteur de Wamba: les forêts de Kishia-Kambulu et Kishia Ngasi, forêt de Fabiese, de Kingalabaka, Kingala Matele, Kingala Mubenga, de Kimbwo, de Ntundu-Kingundzu-Kimbwo, la forêt de Kingonbe à Mukusu ;

- Secteur de Manzasay : forêts de Bulunkunbi, qui va jusqu’à Pokane, Mobanda, Lufimpa, Lunkala, Ngeme, et la forêt de Ndana, celle de Tomenkuye, Kimbibi, plus haut celle de Muli jusqu’à Ngei , la forêt de Kibwadi, Kindongombe, de Kinkwa, de Mbalibi, de Mpie, de Mpimoy Kimwanza, de Tikapaseka ;

- Secteur de Kidzweme : les forêts de Mpanga, de Lukwei, de Kibey, de Mbanzadi.

Les savanes arbustives et herbeuses du territoire sont menacées par le passage répété des feux de brousse, les jachères courtes ainsi que la coupe répétée des jeunes arbres.

Caractéristiques socio-culturelles[modifier | modifier le code]

Le territoire de Bagata est peuplé des groupes ethno-tribaux suivants: les Mbala, les Yansi, les Boma, les Humbu, les Teke, les Nkana et les Hungana.

Cependant les populations sont essentiellement Yanzi et Mbala, dans tous les secteurs, avec une inclusion Boma dans celui de Kwilu-Kasai. Le secteur de Kizweme est mélangé, il maintient ce fond Yanzi-Mbala, mais avec des apports multiples d’Idiofa et de Bulungu.

Ces groupes tribaux se retrouvent aussi dans les territoires environnants et vivent en certains endroits en symbiose. À titre d'exemple, les Teke et les Humbu constituent aussi les peuples autochtones de la ville Province de Kinshasa, au sud-ouest du territoire de Bagata.

Les Tribus ci-­haut présentées offrent une diversité des valeurs traditionnelles qui constituent un riche et important arsenal culturel dont la qualité peut être exploitée en terme des ressources touristiques.

Les différentes tribus qui composent la population sont très apparentées et accusent d’une très forte homogénéité culturelle et linguistique. Ainsi, les locutions dans le territoire peuvent être regroupées en grands regroupements linguistiques suivants:

  • le (ki)Mbala­ et (ki)Hungana sont apparentés aux (ki)Ngongo­, (ki)Songo et le (ki)­Pindi;
  • les (ki)Yansi et le (ki)Boma sont apparentés aux (ki)Sakata, ­(ki)Dinga, (ki)­Mputu, (ki)Lori et le (ki)Ngoli,
  • le (ki)Humbu, le (ki)Teke, et le Nkana, langues parlées dans le Bagata sont apparentées au Nku.

Démographie, développement social et éducation[modifier | modifier le code]

En 2010, la démographie du territoire de Bagata selon les chiffres de l'administration du territoire est répartie ainsi par secteur:

  • Kidzweme: 95 761 habitants
  • Kwango-Kasai: 185 650 habitants
  • Kwilu-Ntobere: 53 750 habitants
  • Manzasay: 242 045 habitants
  • Wamba-Fatundu: 302 000 habitants
  • Cité de Bagata: 52 896 habitants
  • Total: 932 102 habitants

La répartition par sexes, selon le pourcentage de la Division Provinciale de l’Intérieur Bandundu (2003) donne les chiffres actualisés suivants:

  • Hommes (14,07%):131 147
  • Femmes (17,35%):161 620
  • Garçons (32,76%):305 357
  • Filles (35,82%):333 978

Environnement politique et administratif[modifier | modifier le code]

Économie et développement durable[modifier | modifier le code]

Vision stratégique de développement dans un Congo émergent[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. X. Blaes, PNUD-SIG, octobre 2008, Découpage administratif de la République démocratique du Congo