Azoture de plomb(II)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Azoture de plomb
Azoture de plomb(II)
Identification
Nom IUPAC Azoture de plomb(II)
No CAS 13424-46-9
No EINECS 236-542-1
Apparence solide cristallin blanc
Propriétés chimiques
Formule brute N6PbPbN6
Masse molaire[1] 291,2 ± 0,1 g/mol
N 28,86 %, Pb 71,16 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Explosif
E
Dangereux pour l’environnement
N



SGH[3],[4]
SGH01 : ExplosifSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H200, H302, H332, H360Df, H373, H410,

SGH01 : ExplosifSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H201, H302, H332, H360Df, H373, H410,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'azoture de plomb est un composé de formule Pb(N3)2 explosif. On se sert, aujourd'hui, de l'azoture de plomb comme détonateur dans les détonateurs commerciaux et militaires. Il est fabriqué en France depuis 1925. Commencées depuis 1891, les études menées en Allemagne puis en France avaient été interrompues à diverses reprises à la suite d'accidents graves.

L'azoture de plomb s'obtient par action de l'azoture de sodium sur une solution d'acétate de plomb en présence ou non de dextrine (1 à 1,5 %) qui a un rôle de flegmatisant. L'azoture de plomb pur se présente sous la forme d'une poudre cristalline blanche jaunissant à la lumière. Pour l'azoture de plomb dextriné, la poudre est de couleur crème pouvant passer au brun clair sous l'action de la lumière.

Stable en température, il détone à 350 °C. Sa température d'auto-inflammation par chauffage progressif (°C/min) est de 340 °C. Moins sensible au choc que le fulminate de mercure mais plus sensible à la friction, il est très sensible aux décharges électriques. L'azoture de plomb pur est l'explosif industriel le plus sensible à la friction. La vitesse de détonation varie de 4 100 à 5 100 m·s-1 en fonction du taux de compression. Il conserve pratiquement toutes ses propriétés sous l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. « diazoture de plomb » sur ESIS, consulté le 20 février 2009
  3. Numéro index 082-003-00-7 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  4. Numéro index 082-003-01-4">082-003-01-4] dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)