Association for Computing Machinery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ACM.

Association for Computing Machinery

Cadre
But Recherche scientifique, Innovation informatique
Fondation
Fondation 1947
Identité
Siège New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Président Vint Cerf
Membres 92 000
Site web acm.org

L'ACM (en anglais « Association for Computing Machinery », littéralement « Association pour la machinerie informatique »[1] est une organisation américaine à but non lucratif fondée en 1947, la première vouée à l'informatique.

Sa mission consiste à développer et soutenir la recherche scientifique et l'innovation informatique. Elle siège dans la ville de New York aux États-Unis.

Activités[modifier | modifier le code]

La structure organisationnelle de l'ACM se décline en trois antennes, thématiques, professionnelles et étudiantes.

Antennes thématiques[modifier | modifier le code]

Les antennes thématiques de l'ACM forment des pôles d'intérêts communs autonomes, connus dans le vocabulaire anglophone sous l'appellation « Special Interest Group » (SIG).

Les différents pôles[modifier | modifier le code]

Antennes professionnelles[modifier | modifier le code]

Antennes étudiantes[modifier | modifier le code]

Plusieurs structures étudiantes, parmi lesquelles l'université de l'Illinois à Urbana-Champaign.

Services[modifier | modifier le code]

Conférences[modifier | modifier le code]

Chaque pôle d'intérêt commun organise des conférences technologiques et scientifiques dans son domaine de prédilection dont il publie ensuite les compte-rendus.

L'ACM a également une grande bibliothèque électronique de publications en informatique.

Presse scientifique[modifier | modifier le code]

Elle édite par ailleurs un grand nombre de magazines et de journaux scientifiques, dont l'une, Communications of the ACM, a été l'organe de référence en recherche et en enseignement d'informatique (systèmes, langages et algorithmique) de 1960 à 1980. Le programme d'enseignement universitaire en quatre ans proposé par cette revue en 1973 a été adopté par la plupart des établissements occidentaux de cette époque.

Une autre revue, Computing surveys, établissait de façon exhaustive l'état de l'art dans un domaine spécialisé différent pour chaque publication. Enfin, l'ACM a servi de point focal pour constituer une importante banque de sous-programmes libres - principalement scientifiques -, d'abord en Algol, plus tardivement en FORTRAN, et enfin en langage C.

Prix d'excellence[modifier | modifier le code]

L'ACM décerne également un certain nombre de prix scientifiques et technologiques, dont le plus célèbre est le Prix Turing.

Autres prix d'excellence[modifier | modifier le code]

Structure interne[modifier | modifier le code]

Siège de l'ACM à New York.

Présidences de l'ACM[modifier | modifier le code]

  • 1947 - 1948 : J.H. Curtiss
  • 1949 - 1950 : John William Mauchly
  • 1950 - 1952 : Franz L. Alt
  • 1952 - 1954 : Samuel B. Williams
  • 1954 - 1956 : A.S. Householder
  • 1956 - 1958 : J.W. Carr III
  • 1958 - 1960 : Richard Hamming
  • 1960 - 1962 : Harry D. Huskey
  • 1962 - 1964 : Alan Perlis
  • 1964 - 1966 : George E. Forsythe
  • 1966 - 1968 : Anthony G. Oettinger
  • 1968 - 1970 : Bernard A. Galler
  • 1970 - 1972 : Walter M. Carlson
  • 1972 - 1974 : Anthony Ralston
  • 1974 - 1976 : Jean E. Sammet
  • 1976 - 1978 : Herbert R.J. Grosch
  • 1978 - 1980 : Daniel D. McCracken
  • 1980 - 1982 : Peter J. Denning
  • 1982 - 1984 : David H. Brandin
  • 1984 - 1986 : Adele Goldberg
  • 1986 - 1988 : Paul W. Abrahams
  • 1988 - 1990 : Bryan S. Kocher
  • 1990 - 1992 : John R. White
  • 1992 - 1994 : Gwen Bell
  • 1994 - 1996 : Stuart H. Zweben
  • 1996 - 1998 : Charles House
  • 1998 - 2000 : Barbara Simons
  • 2000 - 2002 : Stephen Bourne
  • 2002 - 2004 : Maria M. Klawe
  • 2004 - 2006 : David Patterson
  • 2006 - 2008 : Stuart Feldman
  • 2008 - 2010 : Wendy Hall[2]
  • 2010 - 2012 : Alain Chesnais[3]
  • 2012 - 2014 : Vint Cerf

Adhésion[modifier | modifier le code]

N'importe qui peut devenir membre de l'association et le reste tant qu'il s'acquitte de sa cotisation annuelle. Celle-ci est de 99[4] dollars US pour les professionnels et 19 dollars pour les étudiants (en 2013). Néanmoins ces tarifs sont ajustés à la baisse pour les personnes résidentes dans un pays en voie de développement[5]. Chaque membre reçoit la revue mensuelle Communication of the ACM ou peut la lire en format électronique. L'accès à la bibliothèque numérique contenant toutes les publications d'ACM (sauf les comptes-rendus (proceedings) des conférences et les livres) est facturée 99 dollars. Il est possible de devenir membre d'un ou plusieurs SIG, le tarif variant de l'un à l'autre et inclut l'abonnement à la revue spécialisée dans le domaine couvert par le SIG, par exemple 25 dollars pour SIGPLAN[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dénomination que l'on peut aujourd'hui traduire par « Organisme en système d'information ».
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Wendy_Hall.
  3. http://www.acm.org/press-room/news-releases/2010/acm-leaders-2010 ACM Elects New Leaders Committed to Expanding International Initiatives
  4. ACM Membership Dues.
  5. Membership Application for Individuals Residing in Economically Developing Countries.
  6. SIGPLAN Membership Dues.

Liens externes[modifier | modifier le code]