Arlette Elkaïm-Sartre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elkaïm et Sartre (homonymie).

Arlette Elkaïm-Sartre est une personnalité française, née en 1935 à Constantine et adoptée par l'écrivain Jean-Paul Sartre en 1964.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éditrice, elle a travaillé à la rédaction des rapports du Tribunal Russell à la fin des années soixante.

Elle a initié et dirigé le mouvement de réédition critique et d'édition posthume de l'œuvre de Sartre, commencé en 1985 par la publication des deux volumes de la Critique de la raison dialectique. Elle a préfacé des œuvres de Sartre.

Elle a traduit et annoté les Aggadoth du Talmud de Babylone - Ein Yaakov (précédés d'une Introduction à la littérature talmudique, par Marc-Alain Ouaknin, chez Verdier, collection « Les dix paroles », Lagrasse, 1982, rééd. corrigée 1990, 1450 pp.).

Elle a également traduit pour le théâtre Œdipe à Colone, tragédie de Sophocle, représentée en 2006 au théâtre Varia de Bruxelles dans une mise en scène de Vincent Sornaga (déposée à la SACD).

Publications[modifier | modifier le code]

Préfaces aux œuvres de J.-P. Sartre
Nouvelles
  • Fêtes de nuit (Les Temps Modernes n° 155, janvier 1959).
  • Rayon fillettes (Les Temps Modernes n° 203, avril 1963).
  • Le retour au pays (Les Temps Modernes n° 215, avril 1964).
  • Dans le temps (Obliques, 1er trimestre 1981).
Articles
  • À propos des « Bonnes femmes » (Les Temps Modernes n° 173-174, août-septembre 1960).
  • L'Avventura (Les Temps Modernes n° 178, février 1961).
  • Brassens à l’Olympia ( Les Temps Modernes n° 187, décembre 1961).
  • The Connexion (Les Temps Modernes n° 191, avril 1962).
  • Du cinéma considéré comme un assassinat (Les Temps Modernes n° 199, décembre 1962).
  • L’Ange exterminateur (Les Temps Modernes n° 206, juillet 1963).
  • Sur Huit et Demi (Les Temps Modernes n° 207-208, août-septembre 1963).
  • Alphaville ou Bêtafilm ? (Les Temps Modernes n° 229, juin 1965).
  • Le vieil homme et l’enfant (Les Temps Modernes n° 252, mai 1967).

Lien externe[modifier | modifier le code]