Alfred Gusenbauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Gusenbauer
Alfred Gusenbauer
Alfred Gusenbauer
Fonctions
27e chancelier fédéral d'Autriche
11e chancelier fédéral depuis 1945
11 janvier 20072 décembre 2008
(&&&&&&&&&&&&06911 an, 10 mois et 21 jours)
Président fédéral Heinz Fischer
Gouvernement Gusenbauer
Législature 23e
Coalition SPÖ-ÖVP
Prédécesseur Wolfgang Schüssel
Successeur Werner Faymann
Président du Parti social-démocrate
200016 juin 2008
Prédécesseur Viktor Klima
Successeur Werner Faymann
Biographie
Date de naissance 8 février 1960 (54 ans)
Lieu de naissance Sankt Pölten, Autriche
Nationalité autrichienne
Parti politique Parti social-démocrate (SPÖ)

Alfred Gusenbauer
Chanceliers fédéraux de la République d'Autriche

Alfred Gusenbauer, né le 8 février 1960 à Sankt Pölten, est un homme politique autrichien, président fédéral du Parti social-démocrate d’Autriche (SPÖ) de 2000 à 2008. Il fut chancelier fédéral entre le 11 janvier 2007 et le 2 décembre 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors des élections législatives du 1er octobre 2006, le SPÖ recueille, selon les résultats portant sur l’ensemble des bulletins, 35,7 % des suffrages contre 34,2 % pour le Parti populaire (ÖVP) du chancelier sortant Wolfgang Schüssel. Après trois mois de négociations, les deux partis créent un gouvernement de grande coalition et le chancelier Wolfgang Schüssel cède sa place à Alfred Gusenbauer.

Seulement, Alfred Gusenbauer est, au fil des mois, de plus en plus critiqué au sein de son parti qui lui reproche de faire trop de concessions aux conservateurs. Ainsi, le 16 juin 2008, le SPÖ force Gusenbauer à quitter la présidence du mouvement au profit de son ministre des Transports, Werner Faymann, et celui-ci est officiellement intronisé lors du 40e congrès du parti le 8 août suivant[1]. De plus, après le « non » irlandais lors du référendum constitutionnel du 12 juin 2008 portant sur la ratification du traité de Lisbonne, Gusenbauer et Werner Faymann ont alors appelé à ce que tout changement futur opéré à ce traité afin de satisfaire les positions irlandaises soit également soumis au vote populaire en Autriche. Or celle-ci avait déjà ratifié le traité de Lisbonne par voie parlementaire. Ce revirement de position du SPÖ en matière de politique européenne a été vivement critiqué par l'ÖVP, qui s'est par conséquent retiré de la Grande coalition, entraînant de fait l'organisation d'élections législatives anticipées fixées le 28 septembre 2008[2].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :