Ai Kurosawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kurosawa (homonymie).
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Ai Kurosawa

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ai Kurosawa (1982- )

Alias
Kyōko Aoyama
Naissance 24 décembre 1982 (31 ans)[1]
Drapeau du JaponPréfecture de Shiga Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession
Caractéristiques physiques
Taille 1,67
Yeux Marron
Cheveux Bruns
Carrière
Années d’activité 2001-2006

Ai Kurosawa (黒沢愛, Kurosawa Ai) est un mannequin de charme, une stripteaseuse et une actrice du film pornographique extrêmement connue pour avoir remporté de nombreux prix. Elle a débuté dans divers programmes de distraction avant de se diriger vers la vidéo réservée aux adultes en 2001 prêtant son concours à des douzaines de films pornographiques avant de se retirer en 2006.

Aspect physique[modifier | modifier le code]

Taille : 1,67 mètre
Mensurations :
* Tour de poitrine : 86cm (G)
* Tour de taille : 60 cm
* Tour de hanches : 87 cm
Groupe sanguin : A
Cheveux: bruns: 24 cm
Yeux : marron

Biographie[modifier | modifier le code]

Ai Kurosawa est née le 24 décembre 1982 dans la préfecture de Shiga, Japon.

Pendant toute la durée de ses études secondaires, elle pratique du volley-ball[2]. Adulte, son passe temps favori consiste à collectionner les objets et personnages d'Hello Kitty mis sur le marché par la compagnie Sanrio[3].

Kurosawa n'était pas une fille sexuellement précoce : « I was really into volleyball when I was in junior high, so I didn't have time for boys. »[4], [2].

Sa première expérience sexuelle survient au cours de sa première année d'études secondaires mais elle affirme que le plaisir est venu beaucoup plus tard. « When I was seventeen, I went out with my first guy who was good at sex. He made me think 'this is real sex'. »[5], [2].

Kurosawa abandonne les études secondaires et part travailler dans l'industrie des services y compris comme serveuse dans les cafés et les « sushi bar »[2]. Lorsqu'elle est recrutée pour tourner une vidéo réservée aux adultes, elle n'est pas a priori opposée à cette idée. Se rappelant les vidéos qu'elle a vu dans la collection de son père, elle explique : « I thought some of the girls were so pretty, and I wanted to have pictures of myself taken like that. »[6], [2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Ai Kurosawa fait ses premiers pas avec la production d'Alice Japan parue le 27 avril 2001 sous le titre Scenery of Love versus Love Scene[7], [3]. Elle y tient le rôle d'une collégienne qui déménage à Tokyo pour vivre auprès de l'homme qu'elle aime. Lorsqu'elle apprend qu'il a déjà une maîtresse, elle fait tout pour le séduire[8], [9]. À l'occasion de la diffusion de cette vidéo auprès du public, Kurosawa est décrite comme « une jolie et innocente écervelée qui brille comme un diamant. »[8].

De cette première expérience dans le monde de la pornographie, Kurosawa retient: « I was really nervous. But it was different than I had imagined... I thought it would be more hard core. »[10], [2].

Sa seconde vidéo, Let's Make Love, parue le mois suivant abandonne le mode narratif des scènes de sexe. Baignoire, peignoir de bains et yeux bandés sont le centre d'intérêt de ce film par ailleurs pornographique[11].

La troisième vidéo de Kurosawa, Balloon Breasts, paraît au mois de juin. « Sa magnifique poitrine aux bonnets G »[12] est mise en valeur tout au long de cette production. Ses seins sont présentés dans différents vêtements, massés et montrés au cours d'une séquence filmée de cravate de notaire[13]. Ce film ainsi que sa seconde vidéo sont présentés sur un seul DVD intitulé Let's Make Love, paru en novembre 2001[14].

La cinquième vidéo de Kurasawa, Dynamite Tits, parue au mois d'octobre 2001 est une production de la firme Cosmo Plan. C'est son premier tournage avec une autre compagnie qu'Alice Japan[15].

En juin 2001, au cours d'une interview donnée peu après son apparition dans Dynamite Tits, le journaliste lui ayant demandé ce qu'elle pensait de son métier à ce jour, elle déclare : « c'est très drôle... Le fait d'avoir des rapports pour une vidéo est essentiellement différent que de le faire en privé. Après tout, vous ne copulez habituellement pas pendant que des gens vous regardent. »[2]

Costume-Play Doll: Sex Doll In School Uniform, produit par Alice Japan est diffusé au mois d'août 2001. Kurosawa campe le personnage d'une espionne. Ce sujet permet de varier les costumes la présentant successivement en cheerleader, en un animal en peluche et en vêtements cosplay très prisés au Japon[16].

Kurosawa fait équipe avec l'actrice Shinohara Makoto en janvier 2002 pour la réalisation d'une vidéo dans laquelle elle porte également en vêtements cosplay Costume Play Maniana 2. Il s'agit encore d'une production Alice Japan parue en janvier 2002. Dans cette vidéo, elle arbore, en autres habits, une tenue militaire et des vêtements Chinois[17].

Black Love, production de la société VIP, également réalisée en janvier 2002, a pour thème une série de crimes mystérieux perpétrés dans un petit village[18], [19].

Avec Ai Kurosawa [Animation Costume Play] paru le (22 mars 2002, l'actrice) rejoint une nouvelle fois le cosplay dans un spectacle inspiré par les films d'animes. Cette production signée VIP montre Kurosawa ayant des rapports sexuels en différents vêtements empruntés aux à ce genre[20].

Au mois de septembre 2003, Kurosawa tourne en équipe avec la plus illustre actrice japonaise de films pornographiques, Kyôko Aizome[21], également réalisatrice du film[22], dans une production d'Alice Japan: Lesbian Politicians.

Vidéos à caractère documentaire[modifier | modifier le code]

Les similitudes existant entre un grand nombre de vidéos pour adultes et les films à caractère documentaire ont souvent été relevées par les critiques[23]. La vidéo suivante de Kurosawa est tournée dans ce style. La production d'Alice Japan Bubbly Heaven, parue en mars 2002, est une vidéo pour adultes basée sur du soapland[24], sous catégorie de ces vidéos pour adultes d'inspiration documentaire[25]. Kurosawa offre un service à caractère sexuel à un acteur ainsi qu'à une péripatéticienne[26].

Comme le souligne Nicholas Bornoff: « Parfois le documentaire est édulcoré, comme on peut s'y attendre lorsqu'il s'agit de termes sadiques, afin de maintenir une certaine décence. »[27]. Les vidéos de Kurosawa d'un genre documentaire mais comportant de telles scènes simulées incluent Ai Kurosawa's Sex Training de la firme VIP, diffusée en avril 2003, dans laquelle l'artiste est torturée et obligée d'obéir à toutes les injonctions du réalisateur[28]. Une autre vidéo traitée d'une manière identique s'intitule Ai Kurosawa's Hypnotic Fuck produit par Cosmo Plan. Ai Kurosawa y est hypnotisée et « révèle ses désirs sexuels les plus secrets »[29].

Atlas21[modifier | modifier le code]

Au mois de février 2003, après avoir travaillé pour différentes compagnies - mais principalement pour Alice Japan -, Kurosawa enregistre sa première vidéo, Sexy Pearl, pour le compte de la société Atlas21[30]. Dès le mois de mars 2003, l'actrice intègre le thème populaire du cosplay avec COS-PARA produit par la firme. Les vêtements que porte Kurosawa dans cette vidéo sont ceux d'une serveuse et d'une infirmière[31].
Atlas21 publie ces deux vidéos sur un seul DVD intitulé Ai Kurosawa FREAK en mai 2003[32].

Courant 2003, Kurosawa est présente aux côtés de plusieurs autres artistes au sein une publication d'Atlas21. Au mois d'Août 2003 paraît Women On Top dont le sujet est explicité par le titre. La vidéo met en scène treize actrices différentes du film pornographique[33].

Erotic Breasts Girls, paru en novembre 2003, est interprété à son tour par sept actrices connues dans le monde de l'industrie pornographique pour avoir une belle poitrine[34].

Une anthologie produite per la firme TMA retrouve Kurosawa accompagnée de plusieurs actrices du porno dont Anna Ohura et Kyôko Ayana[35].

La point final[modifier | modifier le code]

Kurosawa abandonne l'industrie du film pornographique au mois de janvier 2006 pour se consacrer au métier de stripteaseuse[36].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Avec sa « plastique parfaite modelée par plusieurs années de volley-ball et sa poitrine aux bonnets G »[2], Kurosawa est devenue très populaire et s'est hissée dans le peloton de tête des actrices du genre au début de l'année 2000.

Elle est consacrée « Actrice Exceptionnelle » lors de la soirée organisée par la société de production Soft-on-Demand le 26 novembre 2003[37].

Elle s'est vue remettre le prix de « Meilleure Actrice de la vidéo pornographique » au cours de la deuxième cérémonie de remise des prix patronée par Takeshi Kitano concernant les meilleurs programmes de distraction[38].


Filmographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Titre du film[39] Producteur Réalisateur Parution
Scenery of Love / Love Scene
恋の風景 / ラブシーン
Alice Japan Kunihiro Hasegawa VHS: 27 avril 2001
DVD: 24 août 2001
Let's Make Love
えっちしようよ
Alice Japan Kyuhei Tsubakihara VHS: 25 mai 2001
DVD: 22 novembre 2001
Balloon Breasts
むにゅむにゅばる~ん
Alice Japan Yuji Sakamoto 26 juin 2001
Sex Doll In School Uniform
制服人形
Alice Japan Tadanori Usami 24 août 2001
Dynamite Tits
爆乳ダイナマイト
Cosmos Plan Takehiro Yasuda 7 octobre 2001
Chi Chi-Mix Cosmos Plan 24 novembre 2001
コスプレでいこう!
Cosplay de Ikou!
Vip 14 décembre 2001
Costume Play Maniana 2
コスプレマニアーナ 2
Alice Japan 15 janvier 2002
Black Love
黒愛
VIP 31 janvier 2002
22 février 2002
Costume Play Servant Venus 14 février 2002
Bubbly Heaven
逆ソープ天国
Alice Japan Shigeo Katsuyama 22 mars 2002
Ai Kurosawa [Animation Costume Play]
黒沢愛 [アニメコスプレ]
VIP 22 mars 2002
Bubbly Heaven
逆ソープ天国
Alice Japan 19 avril 2002
Obscene Model
猥褻モデル
Alice Japan Kyuhei Tsubakibara 21 juin 2002
COSMOS DX 120 MINUTE SPECIAL 10
宇宙企画DX120分スペシャル 10
Cosmos Plan 29 juin 2002
Cosmos2002 DX
宇宙企画2002 DX
Cosmos Plan Sekicchi 30 juin 2002
Erotic Wedding
ウェディングエロス
Alice Japan Yuji Sakamoto 30 août 2002
M.V.P. Vol.3 VIP Chian Kurisu 30 août 2002
The Private Teacher Grace 21 septembre 2002
South Pole 2 Ai Kurosawa
南極2号 黒沢愛
KUKI DAICHI 20 décembre 2002
Big Breasts 240 Minutes
巨乳240分
Cosmos Plan 20 décembre 2002
STARS!! Ai Kurosawa
STARS!! 黒沢愛
KUKI 20 décembre 2002
New Tank Angels 12
乳TANKの天使たち 12
KUKI JUNGO 21 janvier 2003
VIP GOLD DISC VIP 21 février 2003
Sexy Pearl
淫珠夫人
Atlas21 Juzo Kamonohashi 24 février 2003
COS-PARA Atlas21 Juzo Kamonohashi 24 mars 2003
Sacrifice
生贄
VIP Juzo Kamonohashi 18 avril 2003
Ai Kurosawa's Sex Training
黒沢愛を調教します!!
VIP 25 avril 2003
Ai Kurosawa FREAK
黒沢愛 FREAK
Atlas21 16 mai 2003
Rare Clips
蔵出し
VIP 20 juin 2003
Ai Kurosawa's Hypnotic Fuck
黒沢愛の催眠FUCK
Cosmos Plan 20 juin 2003
Women On Top
騎ってイッた女たち
Atlas21 Tsukasa Hashimoto 19 août 2003
Bubbly Heaven Special Charter 7
逆ソープ天国貸切スペシャル 7
Alice Japan Usagi Kanda 12 septembre 2003
Lesbian Politicians
政界レズビアン 女戒
Alice Japan Kyôko Aizome 19 septembre 2003
Erotic Breasts Girls
エロ乳ガールズ
Atlas21 Tsukasa Hashimoto 16 novembre 2003
TMA The Big and Extreme Breasts Premium II
TMA巨乳極乳プレミアム II
TMA 12 décembre 2003
TMA EXTREME QUEEN
TMA超絶Queen極6時間
TMA 16 juillet 2004
The Perfect AV! Costume Play Idol 4 Hours
ザ・パーフェクトAV!コスプレアイドル4時間
VIP 13 août 2004
Action! Huge Tits Girls 4 Hours!! 2
悶絶!爆乳娘4時間!!2
Alice Japan 15 juillet 2005
Love the Big Tits RIBON 4 Hours BEST
好きです巨乳 RIBON 4時間BEST
VIP 12 août 2005
Hyper Magic Mirror Box Car 2005 Deeps 20 octobre 2005
Female Teacher - Nakadashi 20 Times IEnergy 21 décembre 2005

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ai Kurosawa » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Données de l'Infobox tirées de (en) « 黒沢愛 - Kurosawa Ai (Profile) », 'Web I-dic' (consulté le 23-04-2007).
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Kurosawa Ai: Best Video Interview », www.jmate.com (consulté le 23-04-2007).
  3. a et b (en) « Kurosawa(Ai Kurosawa) », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011)
  4. NDT « J'étais réellement bien trop occupée à pratiquer le volley-ball pendant mes études secondaires pour penser aux garçons. »
  5. NDT « Lorsque j'eu dix sept ans, je suis sortie avec mon premier 'mec' qui était doué pour ce qui touche au sexe. Il m'a fait penser 'voilà la réalité du sexe'. »
  6. NDT« J'ai pensé que certaines filles étaient tellement belles que j'ai souhaité être filmée également comme cela. »
  7. « 2001 », AV 研究所 (AV Research Laboratory) (consulté le 21-07-2007)
  8. a et b (en) « Scenery of Love », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  9. (en) « Love Scene », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  10. NDT « J'étais réellemnt gênée. Mais c'était différent de ce que je m'imaginais...Je pensais que ce serait encore plus terrible. »
  11. (en) « Let's Make Love », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  12. (en) « Bubbly Heaven », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  13. (en) « Balloon Breasts », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011)
  14. (en) « Let's Make Love », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011)
  15. (en) « Dynamite Tits », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011)
  16. (en) « Costume-Play Doll: Sex Doll In School Uniform », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  17. (en) « Costume Play Maniana 2 », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  18. (en) « Black Love », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  19. (en) « Black Love », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  20. (en) « Ai Kurosawa [ Animation Costume Play] », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  21. (en) Koizumi, Shinichi « Porn-star label now a badge of honor for actress », http://web.archive.org/web/20011203120520/http://www.asahi.com/english/weekend/K2001120100409.html Asahi Shimbun. Citation : « Kyoko Aizome is considered the first hard-core porn actress in Japan. »
    NTD « Kyoko Aizome est considérée comme la première des actrices pornographiques au Japon. »,‎ 1er-12-2001 (consulté le 04-06-200)
  22. (en) « Lesbian Politicians », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  23. (en) Sharp, Jasper « Every Japanese Woman Makes Her Own Curry (review) », Midnight Eye. Citation : « The similarities between the two genres [documentary and hardcore Adult Video] - the recording of real, non-simulated action with the rawness of the production a testament to its vérité nature - have been picked up on by critics numerous times before. »
    NDT « Les similitudes entre les deux genres [documentaire et vidéo pornographique] - l'enregistrement d'une action non simulée combinée à la crudité de la production est un témoignage de sa 'vérité nature' - ont été soulignées de nombreuses fois par les critiques dans le passé.» » (consulté le 04-06-2007)
  24. Forme populaire d'érotisme au Japon impliquant l'utilisation d'une grande quantité de lubrifiant (ローション « lotion ») répandue en massages sur le corps. En général il s'agit d'une solution aqueuse de méthylcellulose, produit visqueux, plus facile à éliminer qu'une solution huileuse. Cette pratique a lieu dans des établissements particuliers, nommés Soapland (ソープランド, sōpurando) désignant une sorte de maison close où des « clients » sont baignés, lavés et massés par des prostituées nommées « compagnon ». Ce genre d'établissement est apparu après la promulgation de la Loi de 1956 réprimant la prostitution. Son équivalent féminin est rare.
  25. Les productions à caractère documentaire sont souvent glissées dans le trousseau par les parents de la mariée pour servir de 'document de référence'.
  26. (en) « Bubbly Heaven », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  27. (en) Bornoff, Nicholas Pink Samurai: An Erotic Exploration of Japanese Society; The Pursuit and Politics of Sex in Japan, 1981, éditions du Livre de Poche, HarperCollins, Londres, Chapitre 18 (Naked Dissent), p. 608, ISBN=0-586-20576-4
  28. (en) « Ai Kurosawa's Sex Training », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  29. (en) « Ai Kurosawa's Hypnotic Fuck », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  30. (en) « Sexy Pearl », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  31. (en) « COS-PARA », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  32. (en) « Ai Kurosawa FREAK », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  33. (en) « Women On Top », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  34. (en) « Erotic Breasts Girls », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  35. (en) « TMA The Big and Extreme Breasts Premium II », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011).
  36. (ja) « 黒沢愛 (Kurosawa Ai) », Wikipedia en japonais (consulté le 04-06-2007).
  37. (en) Woo, Ex-S (traducteur) « [[Nana Natsume]] Interview », www.jmate.com. Citation : « ...when you saw Ai Kurozawa take the award for outstanding actress yesterday... »
    NDT « ...Lorsque vous vites Ai Kurosawa recevoir le prix comme étént une actrice d'exception hier... »,‎ 27-11-2003 (consulté le 23-04-2007)
    .
  38. (en) « Ai Kurosawa », www.actionjav.com (consulté le 23-04-2007).
  39. Filmographie extraite de: « Kurosawa(Ai Kurosawa) », AV Idol Directory (consulté le 01-02-2011) et de: « Ai Kurosawa (Filmography) », Urabon Navigator 1997-2006 (consulté le 08-08-2007).